Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/08/2010

DE RETOUR DE SARDAIGNE : DES NOUVELLES FRAICHES !

Me voilà de retour de Sardaigne !

J'ai pu m'informer sur l'actualité de l'île : quelques nouvelles sont bonnes, d'autres laissent envisager un bien triste futur pour beaucoup de sardes !!!

- La Vinyls : Vinyls - Porto Torres 8- by Christina bianca TRoncia.JPG

J'ai pu rencontrer quelques employés, selon eux la situation présente une angoissante perspective quand à l'avenir de bien des ouvriers chimistes, surtout ceux de Porto Torres mais aussi concernant l'environnement ! N'oublions pas que la Vinyls encadrait quelques ingénieurs et autres diplômés aux hautes compétences dans le domaine de la chimie et que le site de Porto Torrès faisait vivre quelques centaines de famille avec une excellente répercussion, aussitôt le flux de touristes disparu en fin de belle saison, sur le commerce de la ville ! Ces familles contribuaient largement à la vie sociale et commerciale de Porto Torres et ce sera la fin de bien des boutiques, écoles, etc. dès lors qu'elles auront déménagé !

Sur le plan de l'environnement, quelques cellules et leurs chimistes contribuaient au contrôle des eaux, de la faune et de la flore, etc. et les représentants syndicaux ne comprennent pas cette décision de démobiliser ainsi des cellules jusqu'ici fortement efficaces sur le plan de la protection des divers éléments naturels. 

Il y a encore tant à créer, tant de possibilité de création et de maintien des emplois, dans ce cadre de la protection de l'environnement que les représentants syndicaux ont du mal à comprendre cette stratégie décidée par les dirigeants avec l'accord de la région et du gouvernement italien !

En effet, après la réunion du 24 Juillet, une décision de démobilisation a été prise et beaucoup d'employés avec femme et enfants se verront dans l'obligation de déménager ou à défaut, de rester mais dans une situation plus que précaire ! L'avenir de ces centaines de familles ne s'annonce pas rose !

L'île de l'Asinara (isola dei cassintegrati) a été désertée par beaucoup d'entre eux qui avaient décidé de s'y installer depuis plusieurs mois, aux fins de faire pression sur les autorités et surtout de dénoncer les décisions qui s'annonçaient à leur encontre avec l'espoir qu'un changement d'orientation se préciserait avec l'aide des soutiens, car ils étaient parvenus à la limite de leurs maigres possibilités ; les provisions alimentaires étant nettement entamées, les comptes en banque de tous au plus rouge, beaucoup ont décidé, non pas de baisser définitivement les bras mais d'aller reprendre un peu leur souffle ! Quelques-uns, entourés par quelques retraités, par solidarité, ont décidé de rester et de résister encore !

Ainsi, j'ai pu rencontrer certains d'entre eux, squattant la Tour de Porto Torrès, discuter avec eux et l'un de leur responsable syndical, prendre quelques photos que j'insère ci-contre sous forme d'album afin que vous puissiez vous rendre nettement compte de la réalité quotidienne que vivent ces courageux sardes depuis de nombreux mois !

Pour beaucoup de par l'Europe mais aussi de par le monde, la Sardaigne est à leurs yeux, une île de luxure, et donc, la situation des chimistes de la Vinyls n'est pas considérée comme dramatique à leurs yeux et leurs protestations pas vraiment prises au sérieux mais dès lors que je me suis rendue sur les lieux, je peux vous garantir que ce que j'ai vu m'a persuadée que bien des continentaux n'auraient  pu résister dans ces conditions ! Pas de rémunération, un couchage de fortune, quelques provisions mais bien souvent des journées entières sans nourriture, des familles éclatées, les femmes n'ayant pu tenir sous les menaces des banquiers, etc. etc.

"La guerre ne fait que commencer !" me fait comprendre un responsable syndical ! En effet, si la journée du 24 juillet n'a pas été productive en décisions en leur faveur, puisqu'on envisage de fermer le site de Porto Torrès, il va leur falloir veiller à ce que les démobilisations se fassent dans les meilleurs conditions ; autrement dit, ce qui s'était déroulé pour ce qui concerne les contrats du personnel de la Méridiana dès lors qu'elle a fusionné avec la Fly, risque fort de se produire pour la défense des avantages sociaux et salariaux acquis par les ouvriers de la Vinyls ! Les syndicats sont prêts à sortir leurs griffes et à défendre les bifsteaks, bec et ongles.

N'hésitez pas à visionner les photos, dans l'album ci-contre, elles parlent d'elles-mêmes !!!

LA MOZARELLA DE SCHROUMPF !

"La situation est sous contrôle !" disaient les informations diffusées en France et sur le Continent italien !

"Aucun danger pour la santé !" disaient les services sanitaires !

Sur place, les langues se sont déliées et les habitants m'ont fait part d'un cas : la Mozarella blue aurait plongé un homme dans le Coma, qui, après avoir ingurgité un morceau de mozarella avant même qu'elle soit devenue bleue, s'est vu poindre autour de la bouche quelques pustules avant de tomber dans une forte fièvre suivie d'une perte de conscience ! Je n'en sais pas plus ! Des personnes sans lien aucun, m'ont toutes données cette même version !!! No coment over !!!

Pour l'Alcoa, tout est rentré dans l'ordre pour une période de...3 ans !!! Rendez-vous en 2013 ! Je reste dans l'expectative quand aux projets des dirigeants !!! N'oublions pas que l'Alcoa a investi dans un nouveau site créé à Dubaï !!!

La mine de Furteï n'est pas encore en chantier de nettoyage ! L'eau du ruisseau est belle, toute colorée de reflets chatoyants, des superbes clichés en perspective pour un artiste photographe,  mais je ne m'en suis pas approchée, une sorte de piquotis nasal m'ayant murmuré "prudence !" ! Au loin, j'ai compris qu'il y avait quelques employés qui faisaient encore le guet afin d'empêcher les promeneurs de s'y risquer !!! N'oublions pas que cela fait 2 longues années que ces 42 ouvriers ont décidé de se maintenir (sans émoluments !!!) pour empêcher les imprudents de s'approcher des lieux et de dénoncer et manifester jusqu'à enfin obtenir qu'ils aient tous une formation pour pouvoir enfin (avec rémunération, cette fois-ci, je l'espère !!!) rendre ce site sans dangers pour la santé des habitants aux alentours !

 - J'ai été confronté à la nouvelle d'autres décès, de personnes de tous âges, qui de cancers (poumons, prostates, pancréas, peau), qui d'arrêts cardiaques mais aussi de problèmes respiratoires  !  Les deux dernières semaines de Juillet, les résidants de quelques villages (et moi-même, d'ailleurs) ont toussé et éternué alors qu'une chaleur torride plombait l'atmosphère sans une once de vent ! "Etonnant, non !" Dirait Desproges ! J'ai pu constater également que "La thyroïdie" est toujours d'actualité même sur des personnes jeunes !

- La Magdalena et ses six kilomètres de littoral pollué est un secret de polichinelle ; quelques-uns sont informés...VAGUEMENT (?!!!)...d'autres sont totalement ignorants de ce qui y a été découvert !!! Dès lors que je leur parle de la soudaine décision de la part du gouvernement d'organiser le G8 à l'Aquila au lieu de la Magdalena, les laissent perplexes et incrédules !

- Beaucoup de résidants sardes avec qui j'ai eu l'occasion de "chiacherare", m'ont avoué qu'ils ne savaient plus comment réagir devant la nourriture qu'on leur offrait dans ces nombreuses grandes surfaces qui pointaient leur nez un peu partout dans leurs campagnes car elles étaient vraiment les bienvenues avec les prix qu'elles pratiquaient (bien plus accessibles pour leurs maigres bourses) mais ils se sont rendus compte que peu distribuaient des produits du terroir ! Les jeunes sont bien plus attirés car les produits proviennent d'Espagne, d'Allemagne, de France (très peu, toutefois, je n'ai vu que des boites de pain azyme mentionnant "fabriqué en France"), pays qui leur procurent du travail au moyen de contrats signés via des agences italiennes représentatives d'entreprises siégeant dans ces pays et ils sont quelque-peu sous une euphorique reconnaissance !

 D'autres produits mentionnent la marque des grandes surfaces distributrices, en général italiennes (du continent), mais l'on ne peut savoir d'où proviennent les matières premières, donc... Ce qui est certain, c'est qu'ils sont de plus en plus réticents à manger du poisson, et pour beaucoup, la seule viande qu'ils veulent consommer, c'est celle de leurs "porcelini" ou de leurs "maïaletti" et "agnelini" ! Les salades de crustacés et les barquettes de saumon que j'ai repérées dans les bacs réfrigérés proviendraient selon les étiquettes, des mers du Nord de l'Europe ! 

 Même en Sardaigne, on tombe dans le piège de ces grandes surfaces qui proposent énormément de gadgets attirants sur leurs étals aux abords des caisses, fabriqués en Chine, à Milan (?), au Maroc, en Afrique, etc.

Ce qui fait que les "économies" que l'on réaliserait sur l'alimentation se trouveraient vite rattrapées par l'achat, pour peu que l'on ne puisse y résister, de tout ce fratras d'objets pas forcément très utiles mais qui donnent pour un très court instant, un semblant de bonheur futile ! La sensation également d'être plus riche dès lors que l'on est pourvu de tant d'objets divers provenant de l'extérieur ! J'ose espérer, mais hélas, je suis obligée de le constater chaque année, que l'artisanat sarde, culture traditionnelle au sein des familles, ne s'en trouve égratignée !!! Certes, on voit bien plus de boutiques artisanales installées mais la culture créative circulant dans les gênes de chaque sarde dès leur naissance tente à s'effacer et cela m'inquiète et m'attriste !

- Les "sagras" par contre, pour l'instant, sont toujours d'actualité et j'ai pu profiter de la Sagra delle Lumache à Sénis ! Dès que j'aurai un peu de temps devant moi, j'installerai quelques photos de cette festivité !!!

- J'ai pu écouter le groupe "Instentales" : un mélange de rock, de musique traditionnel sarde, de reggae, avec des textes à l'humour très acerbe mais aussi avec des hommages à vous faire venir les larmes aux yeux ! Je vous les présenterai un peu plus tard en insérant le lien de leur site et un échantillon de leurs morceaux !

Je ne vous parlerai pas aujourd'hui de toutes ces autres entreprises qui sont en difficulté, je le ferai au fil de l'actualité que je prévois assez "chaude" dès la rentreé !

Je peux simplement vous dire qu'une stratégie de démobilisation du personnel se met en place dans tous les domaines, y compris dans les écoles et celà ne laisse rien envisager de bon ; pousser les familles à quitter leur petit patrimoine familial pour être obligé de se loger plus près de leur lieu de travail avec des loyers exorbitants et à défaut, s'ils refusent les laisser dans une situation plus que précaire, c'est chercher à éclater les familles tout simplement et c'est dramatique ! On promène les personnes de sites en sites, on insite les jeunes à quitter l'île avec des contrats de travail sur le continent mais aussi sur l'Allemagne, l'Espagne et j'en passe ! Les anciens tentent de résister mais leur santé péréclite et les jeunes ne parviennent pas toujours à les aider financièrement ! Les villages se désertent et les maisons sont vendues une bouchée de pain à des...russes, anglais, hollandais, etc. qui ne les occupent même pas toute l'année !!!

Les jeunes sardes qui ont encore la possibilité de rester sur l'île se battent avec des moyens dérisoires en créant des petites entreprises dans le bâtiment (30 entreprises pour un même village d'à peine une centaine d'habitants !!!), des boutiques artisanales, des "beds and breakfast" (très british !!!), des bars (3 à 4 bars par villages !!!), les boulangers se font très rares, les petites épiceries tentent de survivre, les poissonniers et les bouchers se mêlent aux "sagras", histoire de s'arrondir les fins de mois, et des "agriturismes" ne vivent qu'en été !!!

Pour accueillir les touristes et les amener à rester, tout l'hiver, on nettoie, on farfouille pour découvrir des sites archéologiques, pour mettre en avant l'histoire de la Sardaigne en mettant à jour et en aménageant des ruines mais le touriste est de plus en plus intéressé surtout par les littoraux et par les randonnées à moto !!!

Je suis donc très inquiète pour la Sardaigne, ses résidants et sa culture ! C'est mon sentiment et je l'exprime à qui veut me lire !

19/05/2010

SARDAIGNE : UNE ALERTE AUX ORDURES TOXIQUES A PORTO TORRES !!!

Une alerte aux déchêts radioactifs vient d'être lancée à Porto Torres !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1807... 

"Rifiuti tossici a Porto Torres
Scatta l'allarme ecomafie

 L'Isola come trampolino per il passaggio di rifiuti radioattivi dal Continente europeo ai Paesi sottosviluppati dell'Africa. L'allarme arriva da un'informativa riservata dei Servizi segreti italiani. Immediatamente sono scattati i controlli nei porti del nord dell'Isola."  

 Je traduis :"Ordures toxiques à Porto Torres. Lancée l'alarme "éco mafias"

L'île comme tremplin pour le passage d'ordures radioactives du Continent Européen vers les Pays sous-développés de l'Afrique. L'alerte arrive d'une information réservée des Services Secrets Italiens. Immédiatement, ont déboulés les contrôles dans les ports du Nord de l'ïle."

"AISI L'allarme arriva da un'informativa dei Servizi segreti italiani (Aisi), che ha messo in allerta le forze dell'ordine isolane. Immediatamente sono scattate misure di controllo e prevenzione nei porti del nord dell'Isola. "

Je traduis :"AISI L'alerte arrive d'une information des Services Secrets Italien, qui a mis en alerte les forces de l'ordre insulaires. Immédiatement ont déboulées les mesures de contrôle et de prévention dans les ports du Nord de l'ïle."

"Il monitoraggio dei cargo e delle navi passeggeri in arrivo in Sardegna è iniziato da Porto Torres, dove da qualche giorno i carabinieri del Nucleo operativo ecologico di Sassari, guidati dal capitano Umberto Rivetti, stanno passando al setaccio ogni spillo che sbarca dai traghetti che approdano nei moli dell'area industriale turritana. Dalla prossima settimana i controlli saranno estesi anche alla Gallura, nei porti di Palau e di Olbia Golfo Aranci. A supporto degli uomini del Noe c'è un piccolo esercito addestrato per ogni evenienza, formato dal Nucleo radiomobile dei carabinieri, pronti a intervenire su strada per bloccare carichi sospetti, il nucleo NBCR (nucleare, biologico, radiologico) dei Vigili del fuoco, e l'ufficio di Sanità Marittima, Aerea e di Frontiera del porto di Porto Torres, coordinato direttamente dal ministero della Sanità. All'arrivo e alla partenza delle navi, i militari del Noe, protetti da tute schermanti e armati di contatori geiger e scanner, controllano persone e mezzi alla ricerca di materiale radioattivo o altre merci e rifiuti pericolosi.

CONTROLLI AL PORTO Se al passaggio di un mezzo il contatore geiger di cui sono dotati i carabinieri tocca la misura di 1000 megabecquerel (il becquerel è l'unità di misura adottata per stimare l'attività radioattiva), scatta l'allarme. Una comunicazione via radio e la pattuglia del Radiomobile blocca il mezzo prima che questo esca dal porto. Vengono controllati documenti e con l'aiuto dello scanner le merci trasportate. Se l'allarme è confermato, entrano in azione i vigili del fuoco del Nbcr e il personale del ministero della Sanità.

Finora di tutto questo non c'è stato bisogno: tutti i controlli svolti dai Noe non hanno sollevato sospetti.

VINCENZO GAROFALO"

Je traduis : "Le monitoring des cargos et navires de passagers à l'arrivée en Sardaigne a débuté depuis Porto Torres, où depuis quelques jours, les carabinieris du Nucléaire "Opération Ecologique" de Sassari, conduit par le Capitaine Umberto Rivetti, sont passés au peigne fin tout élément qui débarque des embarcations et qui s'approchent des alentours de la zone industrielle turritaine. Dans les prochaines semaines, les contrôles seront étendus aussi en Galure, dans les ports de Palau et d'Olbia Golf Orange. En support aux hommes de Noe, il existe un petit groupe réservé à chaque évenement, formé au sein du Nucléaire Radiomobile des Carabinieris, prêt à intervenir sur les routes pour bloquer les transports suspects, le service nucleaire NBCR (nucléaire, biologie, radiologie) des Pompiers, et le bureau Sanitaire Maritime, Aérien et des Frontières du Port de Porto Torres, dirigé directement depuis le ministère de la Santé. A l'arrivée et au départ des navires, les militaires de la Noe, protégés de tous les éléments et armés de compteurs geigers et de scanners, contrôlent les personnes et les bagages à la recherche de matériaux radioactifs et autres éléments et déchêts dangereux.

CONTROLE AU PORT. Si au passage d'un élément, le compteur Geiger dont sont équipés les carabinieris, arrivent à la mesure de 1000 megabecquerel (le becquerel est l'unité de mesure adaptée pour estimer l'activité radioactive), sera aussitôt déclenchée  l'alarme. Une communication via les radios et la patrouille de la Radiomobile bloque aussitôt quiquonque sortira du port. Viennent ensuite les contrôles de papiers et avec l'aide du scanner les bagages et marchandises transportées. Si l'alarme est confirmée, entrent en action les pompiers de la NBCR et le personnel du ministère de la Santé.

Jusqu'à maintenant, tout ceci n'a pas été nécessaire : tous les contrôles issus de la Noe n'ont soulevé aucune suspiscion."

 Je pense qu'enfin, suite aux informations délivrées deci-delà suite aux dispersions des ordures de Naples et aux navires bondés de déchêts toxiques utilisés en secret dont certains ont été coulés en Méditerrannée, le gouvernement italien et sarde a décidé de prendre les mesures qui s'imposent quitte à ce que des contrôles s'avèrent inutiles ! L'alarmisme n'est ici pas de mise ! Un réel problème de diverses pollutions (ordures de Naples enterrées Dieu seul sait où, pollution à l'acide sulfurique à la mine d'or de Furteï, diffusion de désherbants sur les bords des routes en plein fort vent, diffusion d'insecticides anti-moustiques par voies aériennes, etc.) sur l'île est à résoudre !!!

Je ne peux que déplorer d'ailleurs que ces contrôles se limitent aux ports de la Gallure ; il pourraient être étendus à travers toute l'île ! N'oublions pas que les navires bondés d'ordures napolitaines avaient été aperçus de nuit, dans le port de Cagliari !!!

Il est hélas trop tard pour bien des sardes, atteints de cancers mais il y a de l'espoir pour les générations futures !

12/05/2010

SARDAIGNE : LES CHIMISTES DE LA VINYLS TOMBENT DANS LE DESESPOIR, l'UNIQUE REPRENEUR EVENTUEL FAIT MARCHE ARRIERE !!!

Les ouvriers chimistes de la Vinyls sont atterrés !!!

La nouvelle leur est tombée sur la tête, telle une massue : l'unique éventuel repreneur de la Vinyls, la Compagnie arabe Ramco a fait marche arrière et annonce qu'elle décide de retirer ses "billes" !

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1803... 

"Con un improvviso dietrofront la Ramco, unica possibile acquirente degli stabilimenti italiani della Vinyls, avrebbe comunicato che non intende continuare le trattative per l'acquisizione dell'azienda italiana dall'Eni. La notizia si è appresa durante il telegiornale del pomeriggio di Videolina."

Je traduis : "Avec un imprevisible volteface, la Ramco, unique éventuel acquéreur des sites italiens de la Vinyls, aurait communiqué qu'elle n'entendait pas continuer les tractations pour l'acquisition de l'entreprise italienne de la Eni. La nouvelle a été diffusée durant le téléjournal de l'après-midi de Vidéolina."

Je suis vraiment triste pour le devenir de la centaines d'ouvriers chimistes qui, ayant décidé de se battre jusqu'au bout, certains en s'enchainant à la Tour de Porto Torres, d'autres occupant l'ancienne prison sur l'île D'Asinara, l'ayant rebaptisée "L'Isola dei Cassintegrati" !

C'est plus d'une centaine de familles qui se trouveront dans une situation plus que critique qu'elle ne l'est déjà ! Plusieurs mois de combats mais toujours l'espoir au coeur, pour rien !

Que décidera le gouvernement italien ? A mon avis, pas grand-chose, sinon une solution aurait été déjà proposée de la part de ses dirigeants.

Un revirement de situation qui laisse à penser que nous ne sommes que des pantins entre les mains de toutes ces multinationales qui ne savent que se tourner au gré du vent de leurs propres intérêts !

- Ca "barde" également à Sassari, au sein de la Société ALPES dont les ouvriers viennent de mettre en place un blocage sur la route vers Platamona, la fameuse "Buddi Buddi", pour dénoncer et protester contre le fait qu'ils n'ont reçu aucun émolument depuis 2 mois de la part de leur employeur !

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1803... 

La Société Alpes, est spécialisée et concernée par divers travaux publics, notamment sur Sassari, Marrubiu, Sedini et Oristano ! Leurs employés demandent l'intervention des maîtres d'ouvrages publics et administratifs ! Ils attendent une convocation à une table ronde présidée par le Préfêt, entre les dirigeants, les syndicats et les administrateurs locaux.

 - Des excursionnistes ont dénoncé un comportement bizarre de la part des poissons du fleuve Rio Mannu !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1802... 

«Numerosi muggini nuotavano nella bassa acqua - hanno raccontano - molti di questi si comportavano in modo anomalo: saltavano fuori dalla superficie, nuotavano su un fianco o a testa in giù, o giacevano boccheggianti sul fondo del corso d'acqua a pancia all'aria. Due li abbiamo trovati in un dito d'acqua sulla riva e li abbiamo spinti col piede nell'acqua alta, dove hanno ripreso a nuotare normalmente. Alcuni pesci, di diversa specie, giacevano morti nella riva del fiume. Altri erano talmente storditi, che addirittura si potevano pescare tranquillamente con le mani».

Je traduis : "De nombreux "muggini" (espèce de poissons) nagaient dans les eaux basses-ont-ils raconté(les excursionnistes)- nombre d'entre-eux se comportaient de manière anormale : ils sautaient hors de la surface, nagaient sur un seul côté ou la tête sous l'eau, ou se tournaient ventre à l'air sur le fond du cours d'eau ! Nous en avons trouvé deux  dans un doigt d'eau sur la rive et nous les avons poussé avec le pied vers les hautes eaux, où ils ont recommencé à nager normalement. Certains poissons, de diverses espèces, ne jonchaient morts sur la rive du fleuve. D'autres étaient tellement assommés, que l'on aurait pu les pêcher tranquillement avec la main."

L'Arpas a été avertie ainsi que tous les administrés des communes environnantes concernées par le passage du fleuve et une plainte a été dépôsée auprès du Procureur de la République aux fins de déclencher une enquête ! Quelques industriels auraient-ils déversé quelques produits nocifs dans le fleuve ? Ou bien sont-ce les remontées des déchêts de Naples peut-être enterrés quelque part aux alentours ?!!! Toujours est-il que si les poissons sont pollués, des personnes en ayant consommé se trouveront intoxiquées, bien évidemment ! A moins que l'on ne détecte encore quelque recrudescence supplémentaire de cancers d'ici quelques mois ?!!!

- Parmi les "gourmands" en matière d'acquisition de terrains dans un but "éolitique", Tiscali n'est pas en reste ! Tiscali, la Société créée par le Président de Région, Renato Sorù, vient de déposer une requête aux fins de s'approprier un terrain de 15 hectares, dans le but de créer son Parc d'éoliennes.

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/180285 

"Un investimento di dieci milioni di euro per produrre circa 17 mila megawatt/ora all'anno, quanto Tiscali ha dichiarato di aver consumato a Sa Illetta nel 2008. Per arrivare a quel tipo di produzione sarebbero necessari impianti per complessivi 10 megawatt di potenza, con quattro pale da 2,5 l'una. Perché allora Tiscali chiede 15 ettari? E perché quella richiesta viene reiterata anche quando il Cacip fa notare che di ettari se ne possono concedere al massimo 10?"

Je traduis : "Un investissement de dix millions d'euros pour produire environ 17 mille megawatt par heure et à l'année, ce qu'a consommé Sa Illetta en 2008, a déclaré Tiscali. Pour arriver à ce type de production, il serait nécessaire d'implanter un parc de 10 Megawatt de puissance, avec 4 éoliennes de 2,5 MgW à l'unité. Pourquoi alors, Tiscali demande 15 hectares ? Et pourquoi cette demande vient d'être réïtérée quand le Cacip fait notifier que des hectares il ne peut en céder que 10 au maximum ?"

"Quand on veut atteindre une étoile, il faut viser la lune !" C'est la devise de Tiscali, me semble-t'il ! Dans quel but et pour utiliser de quelle manière ces hectares de terre obtenus ? Ca ! Moi, j'ai ma petite idée mais bon...Qui suis-je, n'est-ce pas ? Pas grand-chose...juste une petite mère qui comme toutes les mères de famille et surtout les familles sardes, ne va bientôt plus reconnaître "za Zardinià" qui elle-même ne verra bientôt plus un seul oiseau nicher dans sa flore, envahie par tous ces moulins à vents !!! 

28/01/2010

GREVE DES CHIMISTES DE VYNILS A PORTO TORRES : Plus de 500 personnes dans les rues !!!

Les plus de 500 chimistes de l'entreprise Vynils à Porto Torres sont descendus dans la rue ; leur but étant de protester pour sauver leur emploi ! Ils sont descendus rejoindre tous les lycéens et écoliers, symboliquement pour montrer leur futur aux jeunes générations !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1657...