Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/03/2010

LE CIEL DE LA SARDAIGNE EST DANS LE CHAOS !!!

Je viens d'apprendre la fusion entre Méridiana et Eurofly qui a été scellée ce matin à 6 heures !!! Fureur de tout le personnel de Méridiana qui a décidé de bloquer tous les vols !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1704... 

Une guerre est déclarée et tout le personnel (mécaniciens, pilotes, etc.) ont décidé de protester contre cette décision !

La colère a gagné tous les aéroports et leurs personnels ont décidé de rejoindre le mouvement ! Ils annoncent des blocages dans tous les aéroports et ce, concernant tous les vols entrant et/ou sortant !

"La guerre ne fait que commencer !" clament les syndicalistes !!! "Nous avions conclu un pact avec les dirigeants de Méridiana, acceptant une nette baisse de nos salaires dans le but de sauver la Compagnie et en fait, ils nous ont bien eu, puisque le but était cette fusion dans le plus grand secret !!!"

"Da oggi i cieli sardi, e di mezza Italia, rischiano di ritrovarsi nel caos: più o meno come la Salerno-Reggio Calabria nelle ore di punta." (Dès aujourd'hui, les ciels sardes, et de la moitié de l'Italie, risquent de se retrouver dans le chaos : plus ou moins comme la Salerno-Reggio Calabria dans les heures de pointe.)

Dès maintenant, le personnel de la Méridiana et de Eurofly contestent les nouveaux contrats et la fusion des deux Compagnies. Les avocats demandent une vérification juridique des accords qui semblent douteux !

" Da oggi inizia una rivolta che potrebbe durare settimane: «Meno di un anno fa avevamo fatto un accordo col principe Aga Khan per ridurre i nostri stipendi e contribuire in questo modo al rilancio della compagnia - attacca Marco Bardini della Uil-Trasporti - Quell'accordo ora non vale più e senza chiedere il nostro parere l'azienda ha deciso di cambiare i contratti e tagliarci gli stipendi». (Au jour d'aujourd'hui, s'entame une révolte qui pourra durer des semaines : "Il y a moins d'un an nous avions conclu un accord de principe avec le prince Aga Khan pour réduire nos salaires et contribuer ainsi à la relance de la Compagnie - attaque Marco Bardini de la Uil Transports - Cet accort aujourd'hui ne vaut plus rien et sans nous demander notre avis, l'entreprise a décidé de changer les contrats et de tailler dans nos salaires.)

Je crains le pire pour l'ambiance des semaines qui suivent sur notre belle île !!! Les révoltes s'enchainent, les travailleurs sardes arrivés au fond du désespoir et n'ayant pratiquement plus rien à perdre, sont bien décidés à se battre jusqu'au bout !!!

Ainsi, les travailleurs de Euroalluminia ont déclenché une manifestation (http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/170513 et occupent en ce moment même la salle de réunion des hauts dirigeants de l'Entreprise à Cagliari . Le ministre du développement économique a provoqué une rencontre, devant l'urgence, entre syndicats et dirigeants, pour le 18 mars prochain.

Les travailleurs de la Legler, à Nuoro, multiplient les manifestations, exigeant la réouverture de leur usine, fermée depuis quelques années déjà et toujours en attente d'un repreneur ! Ils demandent au gouvernement italien d'accélérer les procédures de reprises ; un groupe russe étant sur la liste ! Seuls des ralentissements administratifs sont facteurs de blocages.

24/02/2010

ALCOA : LE SENAT VIENT DE VOTER A LA MAJORITE UN DECRET COMPRENANT NOTAMMENT LE "SALVA ALCOA" EN SARDAIGNE !

Alcoa a gagné !!! Les salariés du site de Portovesme restent toutefois dans l'expectative !

Le Sénat italien vient de voter à la majorité un décrêt comportant des mesures de maintien de l'énergie à bas coûts en faveur de tous les groupes multinationaux implantés en Italie et notamment en Sicile mais surtout en Sardaigne, puisque ce décrêt comprend une motion concernant les sites du groupe "Alcoa", nommée "Salva Alcoa" !

Leurs factures d'énergie électrique seront donc aménagées de manière à aller dans le sens des doléances du groupe Alcoa ! (On peut se demander qui en paiera le prix, mais bon...) !

La table ronde finalement, se déroulera demain 25 Février, à Piazza Chigi, à Rome ! Les dernières exigences, conditions que présenteront les hauts dirigeants du groupe Alcoa, sont que Bruxelles leur garantissent que cette décision ne soit pas considérée comme une aide de l'Etât, ce pour éviter qu'on leur réclame le remboursement de ces sommes allouées dans quelques années.

http://it.euronews.net/flashnews/168123-energia-ok-a-decr...

Le Sénat a, par contre, fait aussi retirer l'amendement sur les émissions de CO2, qui aurait déclencher une augmentation du montant des factures d'électricité.

09/02/2010

SARDAIGNE : J'AI DECOUVERT UN ARTICLE QUI ANNONCE QU'ALCOA A BIEN L'INTENTION DE TRANSFERER SES USINES DE PRODUCTION.

Ne cherchez plus !!! J'ai trouvé !!! Que nous préparent Alcoa et les autres groupes multinationaux ?

Je viens de tomber sur un article qui me laisse deviner la stratégie dans le futur du groupe Alcoa !!! Les usines de Portovesme et autres, à mon avis, fermeront de toutes façons, un jour ou l'autre ! Même si Bruxelles accepte le plan de baisse des tarifs d'énergie sur les 3 prochaines années comme l'exige le groupe Alcoa sous menaces de fermeture des sites, je pense qu'il a en tête, à mon humble avis de délocaliser sa production ! ET cet article sur lequel je suis tombée, me donne quelque peu raison (http://www.businessonline.it/news/9905/Multinazionali-in-...), article qui laisse entendre d'ailleurs, que la plupart des multinationales vont s'orienter vers de moins onéreux  et plus fructueux pâturages  !!!

Je vous en lis un extrait :"Così, l'Alcoa probabilmente resterà ancora tre anni per trasferire poi tutte le produzioni italiane in Arabia Saudita dove sta costruendo un nuovo imponente impianto; Yamaha chiuderà a Lesmo in Brianza per andarsene in Spagna, Nokia ha deciso di trasferire il suo centro di ricerca da Cinisello Balsamo a Dallas, in Texas, e anche Motorola lascia l’Italia."

Je vous traduis : "Comme ça, l'Alcoa, probablement restera encore 3 ans pour ensuite transférer toutes les productions italiennes en Arabie Saoudite où il est en train de construire un nouvel et imposant site ; Yamaha fermera à Lesmo en Brianza pour s'en aller en Espagne, Nokia a décidé de transférer son site de recherche de Cinisellon Balsamo à Dallas, dans le Texas, et également Motorolla quitte l'Italie."

Ce qui me préoccupe, c'est qu'également en France, on commence à s'apercevoir de certains prémisses de mouvements de départs, du moins des tentatives, telles que Ikéa, par exemple, suite aux évènements qui ont été annoncés ce matin, sur EuroNews !

J'ai lu quelquepart, que les conseils étaient de s'atteller à entamer  de judicieuses économies en prévision de temps qui s'annoncent très durs ! Je pense pour ma part, que le temps est venu de penser plus que tout solidarité à tous les niveaux et notamment, "resserrer les coudes" en famille.

Car ce sont les petits et moyens revenus qui paieront, cela ni vous, ni moi ne doivent en douter !!!

En région, comme en Sardaigne où cela s'avère être amorcé depuis quelques années déjà, et la situation ne fait que s'aggraver, d'où cette massive participation à la grêve du 5 février 2010, les jeunes seront envoyés en fin d'études, vers les autres pays d'Europe, voire d'Asie ou même en Arabie Saoudite, concentrés sur les grandes villes, éloignés ainsi de leurs familles et le seul choix qu'auront ceux qui voudront rester sur place, ce sera d'accepter des petits boulots à la sauvette, entrecoupés de périodes d'"aides à l'emploi" !!!

Moins malchanceux seront ceux qui auront un toit familial et un bout de terrain avec quelques deniers d'avance pour pouvoir l'entretenir et l'exploiter ou les artisans très créatifs qui pourront proposer leurs produits mais qui seront toujours en sursis face à la forte concurrence ! Il faudra certainement pour ces derniers, qu'ils déploient d'énormes efforts pour "appâter" le tourisme de passage, s'il en reste !!!

Les régions au soleil, qui n'ont pas trop de soucis de climat, telle la Sardaigne, la Corse, seront convoités par ceux qui voudront finir leurs jours au bord de mer et au soleil, comme cela existe déjà au Maroc, et qui auront su acquérir leur bien immobilier pour une bouchée de pain, faisant fi des familles à qui ils auront "volé" ce bien !

L'avenir que je perçois est certes morose mais c'est une réalité que je constate d'ores et déjà en Sardaigne et il me paraît évident que cela ne s'arrêtera pas aux limites de cette île.

J'ai constaté d'ailleurs que le peuple sarde se bât pratiquement seul car peu ou pas de médias à travers l'Europe, voire à travers le monde, ont mentionné ce qui se passait !

Les informations sont relayées par des personnes comme moi qui vont à la "pêche" pour dénicher des articles (bien souvent pondus par des journaux locaux !) qui nous laissent deviner ce qui se prépare !

Mais les personnes comme moi se sentent bien impuissantes et ne peuvent qu'écrire et transmettre leurs ressentis au risque d'être prises pour des paranoïaques !!! Les faits, les évènements qui se précipitent, pourtant, nous donnent bien souvent raison et j'en suis bien triste et inquiète !!!

Voilà un autre article de la Repubblica qui détaille un peu plus les mouvements de départ des grands groupes, en Italie et ailleurs : http://www.repubblica.it/economia/2010/02/07/news/anno_20...

Si j'établis la liste des groupes qui sont partis ou qui sont sur le point de partir, en me basant sur ce seul article, voici ce que cela donne :

- Déjà partis :

Motorola parti de Turrin ;

Pfizer parti de Milan mais aussi  de Stockolm et de Boston ;

Merck parti de Pomezia ;

Wyth parti de Catania ;

Glaxo ;

- Menacent de partir ou sont sur le point effectivement de partir :

Alcoa ;

Glaxo pour son centre de recherche qui est encore implanté ;

Fiat qui propose d'ailleurs à ses salariés de le suivre en Roumanie, il me semble, je l'ai lu quelque part, pour 300 € de salaire ;  

Yamaha ;

Nokia ;

Motorola ;

Severstal (groupe russe) cherche des acquéreurs.

Bien évidemment, d'autres multinationales sont concernées ! Je ne me suis basée ici qu'aux limites de ce raconte cet article de la Repubblica.

Tous les sites de ces groupes qui ont fermé ou qui fermeront dans très peu de temps (certains disent que cela aura lieu avant Avril 2010 !) sont, pour la plupart implantés dans le Sud de l'Italie, voire sur les îles de Sicile et de Sardaigne.

 

APRES LA JOURNEE DE PARALYSIE EN SARDAIGNE : LA BATAILLE N'EST QU'UN PREMISSE !!!

Après cette mobilisation du peuple sarde dans son entier lors de la journée de paralysie de la Sardaigne, ce vendredi 05 février 2010, les représentants des 3 principaux syndicats demandent au gouvernement italien, l'ouverture immédiate d'une table ronde entre syndicats et gouvernements nationaux et régionaux aux fins de remettre à plat la situation de l'île, reprenant point par point les états économiques et sociaux !

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1674...

Les syndicats assurent que, après cette forte mobilisation lors du cortège de Cagliari, dont ils rappellent qu'elle était composée de plus de 50 milles personnes bien déterminées, la bataille n'est qu'un prémisse et qu'une manifestation encore plus importante se prépare, le peuple sarde étant prêt à se rendre jusqu'à Rome et ensuite jusqu'à Bruxelles pour faire entendre leur colère et leur indignation !

Le plan proposé, par le gouvernement italien, contenant les "doléances" du groupe Alcoa à propos de ses factures d'énergie qu'il exige en révision à la baisse sur 3 longues années, avec garantie que ce tarif préférentiel ne sera pas considéré comme une aide de l'Etât, sera examiné par Bruxelles dans la journée de demain ! Les gouvernements nationaux et régionaux disent conserver l'espoir que le groupe Alcoa se verra entendu et qu'il ne fermera pas les sites. http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1673...

04/02/2010

DEMAIN LA SARDAIGNE TOTALEMENT PARALYSEE POUR PROTESTATION DE LA PART DU PEUPLE SARDE CONTRE LA PAUVRETE, POUR L'INDEPENDANCE DE GESTION FINANCIERE, POUR LE DEVELOPPEMENT DE L'ILE, POUR LE FUTUR DES JEUNES GENERATIONS.

Demain, Vendredi 5 février 2010, la Sardaigne sera totalement paralysée : Commerces fermés, écoles et lycées fermés dont les directeurs et professeurs seront également dans la rue, tous syndicats confondus, membres du diocèse dans la rue avec le peuple sarde suite à l'appel du Pape, services des trains et bus (sauf ceux réservés aux manifestants qui descendront sur Cagliari pour participer à la manifestation !), activités des aéoroports perturbées (des manifestants occuperont certainement les pistes pour empêcher les avions d'atterrir !), personnels hôteliers et restaurations, etc.

Le peuple sarde dans une unité solide et totale sera dans les rues et notamment à Cagliari (et dans d'autres grandes villes, ou des cortèges seront organisés, pour ceux qui ne pourront se déplacer jusque dans le Sud de l'île !) où les organisateurs attendent plus de 30 milles personnes, travailleurs et leurs familles mais aussi tous les représentants des partis politiques tous bords confondus, les représentants de l'institut d'éducation, les représentants du diocèse, les hauts représentants des associations des régions et des communes (ANCI et UPS) !

Le cortège partira, avec le slogan ""Lavoro, sviluppo, autogoverno, dalla crisi alle opportunità" (Travail, développement, auto-gouvernance, de la crise à l'opportunité), à dix heures, de la Piazza Giovanni XXIII, en passant par la rue Dante, Piazza San Benedetto, rue Paoli, Piazza Garibaldi, rue Sonnino, rue du XX Settembre, rue de Roma, et se terminera Piazza Yenne pour rejoindre les Comités Officiels dont les hauts représentants interviendront chacun à leur tour par un discours annonçant toutes les doléances et propositions faites au gouvernement italien.

Une organisation de parking est d'ores et déjà mise en place, aux alentours du stade Sant'Elia, car plus de 200 bus et 1500 véhicules sont attendus dès ce soir, dans la ville, provenant de toutes les provinces de la Sardaigne !

La plupart des journaux régionaux sardes dont leurs journalistes seront parmi les manifestants, annoncent également un piquet de grêve en soutien total au peuple sarde !

La grêve générale de 2002 n'ayant pas abouti à des résultats concrêts suite aux propositions déposées, il est à craindre que demain, la colère sourde du peuple sarde éclate au sein de cette journée !!!

- Le Groupe ferrovière FS vient d'annoncer officiellement (http://stradeferrate.blogosfere.it/2010/02/sardegna-sciop... adhésion totale à la journée de grêve de demain, 5 février 2010, et les trains seront donc stoppés de 6-9 à 18-21 (autrement dit cela signifie pas de trains de toute la journée dans toute l'île puisque l'on sait qu'un train part le matin depuis Porto-Torres faisant le service de toutes les petites gares de l'île jusqu'à Cagliari pour ne retourner que le soir...conclusion...pas de train du tout !!!)

- Les conseillers régionaux de la "gauche écologie et liberté" viennent de solliciter la présidence de l'assemblée sarde pour discuter d'urgence et avec le respect d'une procédure abrégée, la proposition de loi pour un nouveau plan de renaissance de l'île !

"Il testo, presentato il 19 marzo scorso da Luciano Uras, Carlo Sechi e Massimo Zedda, impegna Stato e Regione a predisporre e realizzare un piano organico per favorire “la rinascita economica e sociale della Sardegna”, in attuazione dell’articolo 13 dello statuto."

(Le texte, présenté le 19 mars de l'année dernière par Luciano Uras, Carlo Sechi et Massimo Zedda, employant l'Etât et la Région à proposer et réaliser un plan organique aux fins de favoriser "la renaissance économique et sociale de la Sardaigne", en corrélation de l'article 13 du statut.

A lire en entier sur : http://www.diritto-oggi.it/archives/00047009.html...

En Italie, à Rome plus précisément, Nous sommes au bord de l'incident diplomatique, titre Corriere del Veneto : ROMA — Un muro contro muro che sfiora il conflitto diplomatico. (Rome - un mur contre un mur qui effleure le conflit diplomatique !) http://corrieredelveneto.corriere.it/veneto/notizie/econo...

Je lis :  "E' incandescente la temperatura attorno alla vicenda Alcoa, con dichiarazioni di guerra da parte dei ministri veneti contro la multinazionale Usa. Nella tarda notte di ieri i vertici del gigante dell’alluminio, una delle ultime multinazionali rimaste a Marghera, hanno respinto al telefono da Pittsburgh il piano del governo, che pure aveva avuto il sostegno del presidente della commissione europea José Manuel Barroso. Il governo ha perciò intimato all'azienda di non spegnere gli impianti e di presentarsi lunedì ad un nuovo tavolo a Roma."

Je traduis : "La température est incandescente autour d'Alcoa, avec des déclarations de guerre de la part des ministres vénitiens contre la multinationale Usa. Tard dans la nuit d'hier, le verdict du géant de l'alluminium, une des dernières multinationales restées à Marghera, ont répété son refus, au téléphone depuis Pittsburgh, du plan du gouvernement, qui, pourtant avait eu le soutien du président de la commission européenne José Manuel Barroso. Le gouvernement a pourtant intimé à l'entreprise de ne pas éteindre les sites et de se présenter lundi à une nouvelle table ronde à Rome."

Je lis la suite : "Furia ministeriale L'ennesimo «niet» del colosso dell'alluminio ha fatto sbottare il ministro del Lavoro Maurizio Sacconi. Che è passato alle minacce. «Se fate così, ve la faremo pagare », avrebbe detto secondo i presenti a Palazzo Chigi. Sacconi avrebbe quindi avvertito l’azienda: «Non fate atti unilaterali, perchè - avrebbe detto - se fate come c... vi pare, anche noi facciamo come c... ci pare».

Je traduis : "La furie ministérielle : L'ènième "niet" du colosse de l'alluminium a fait suffoquer le ministre du travail Maurizio Sacconi. Qui est passé aux menaces :"Si vous procédez ainsi, nous vous le ferons payer", aurait-il dit selon les personnes présentes à Palazzo Chigi. Sacconi aurait de plus averti l'entreprise :"Ne commettez pas des actes irreversibles, parce que, aurait-il dit, si vous faites c... (parolaccià) comme il vous plait, nous aussi nous vous ferons c...(parolaccià) comme il nous plaira !"

Oups !!!

- Le directeur de l'Office Pastorale de la Confédération Episcopale Sarde, Don Pietro Borozzù, déclare officiellement que l'église sarde sera, en soutien au peuple sarde, dans les rues avec ses paroissiens et sera en sa compagnie durant toutes les phases de la lutte qui s'annonce dure, longue et difficile (http://www.asca.it/regioni-ALCOA__CHIESA_SARDA_IN_PIAZZA_...)  

- En Sardaigne, au total  9 multinationales sont sur le point de fermer leurs sites : L'Eni, l'Ineos, l'Euroallumina, la Portovesme srl, l'Alcoa, la Rockwool, la Uniliver, la Equipolimers, la LegleR, mettant ainsi plus de la moitié de la population dans une situation dramatique !!! (http://www.libero-news.it/regioneespanso.jsp?id=343030)

-Le témoignage de deux salariés d'Alcoa, recueilli par l'AFP :""Aucun d'entre nous n'a de billet pour le voyage retour", a affirmé à l'AFP Luigi Nieddu, 55 ans, employé depuis 35 ans par l'usine d'Alcoa située en Sardaigne, devant le Parlement situé juste à côté du siège du gouvernement.
"Nous ne demandons pas une assistance (sociale, ndlr), nous voulons juste travailler. Le gouvernement devrait obliger Alcoa à rester sur les terres qu'il a polluées pendant des années", a dit pour sa part Giovanni Serafini, 58 ans, lui aussi travaillant depuis 35 ans dans l'usine sarde."

- Je viens d'apprendre que la Commission Européenne vient de condamner l'Italie pour des aides illicites octroyées à des groupes hôteliers en Sardaigne !!! http://www.econostrum.info/L-Italie-devant-la-Cour-de-Jus...

Après les multinationalistes dans la métallurgie qui veulent coûte que coûte, quitter le beau navire qui devient hideux à leurs yeux à partir du moment où la place à bord risque de ne plus être gratuite, sera-ce le tour des multinationalistes hôtelliers à qui le gouvernement italien devra demander le remboursement des aides obtenues ?!!!

01/02/2010

SARDAIGNE : LES MANIFESTATIONS REPRENNENT DE PLUS BELLES, 500 PERSONNES SE RENDENT A ROME AVEC UN BILLET ALLER/SIMPLE

Les mouvements de protestations continuent et malgré la neige et le froid, les travailleurs d'Alcoa ont manifesté ce week-end et sont déterminés à continuer d'exprimer leur colère !!!

A Sulcis, ce sera ville morte demain mardi 02 Février, jour de la rencontre prévue entre le gouvernement, les syndicalistes et les dirigeants d'Alcoa à Rome, Palazzo Chigi, à 20H30, en soutien aux salariés des 2 sites (Portovesme et Sulcis) et à leur famille ; Fotogallery Alcoa e le proteste degli operai - Tg24 - SKY.itEMBARQUEMENTPOUR ROME.jpg500 travailleurs et représentants syndicalistes ont déjà leur billet Aller simple, déterminés à maintenir la pression par leur présence et leur manifestation de colère, et à rester sur place jusqu'à ce qu'ils aient obtenu la garantie que l'aluminium sarde continuera d'être produit sinon par Alcoa ou autres multinationales, au moins par des repreneurs sardes ou italiens !!!

L'Anpav annonce officiellement, qu'en soutien aux manifestants, bloquera tous ses vols en partance de tous les aéroports et notamment depuis l'aéroport d'Olbia, durant 4 heures minimum, le 5 Février 2010, en commençant dès Jeudi soir 4 Février 2010.

Fotogallery Alcoa e le proteste degli operai - Tg24 - SKY.itPAPE.jpgLors de l'Angelus de Dimanche, le Pape s'est prononcé en faveur des manifestants sardes, leur octroyant son soutien et demandant au gouvernement italien d'entendre leurs cris de désespoir !!!

Ce week-end, à Portovesme, quelques salariés ont entendu qu'une réunion des dirigeants d'Alcoa devait se tenir dans les bureaux du site ; aussitôt des manifestants se sont rendus par centaines bloquer les portails aux fins d'empêcher ceux-ci de rentrer dans l'entreprise !!!

Après l'appel du Pape, le diocèse d'Oristano, décrête officiellement qu'il sera dans la rue le 5 février 2010 parmi les manifestants pour soutenir le peuple sarde !!! (http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/News/166300)

29/01/2010

PARALYSIE EN SARDAIGNE : Les manifestants ont la promesse du gouvernement que la rencontre à Rome sera avancée au 2 février 2010

Giovanni Balsamo, Préfêt de Cagliari, a obtenu de Gianni Letta, sous-secrétaire à la Présidence du Conseil, que la rencontre à Rome entre le gouvernement et les dirigeants d'Alcoa et leurs syndicats, sera avancée au 2 février 2010.

Les manifestants ont alors décidé d'abandonner l'aéroport, promettant qu'ils y seront aussi, ayant un billet aller sans retour, bien décidés à tout saccager à Rome si la promesse n'était pas tenue !

Des dégâts dans l'aéroport mais pas de blessés, heureusement !!!

L'aéroport de Cagliari restera fermé demain.

25/01/2010

LA JOURNEE DE PARALYSIE EN SARDAIGNE : QUELQUES PRECISIONS DE LOGISTIQUE S'AMORCENT !

De nouveaux éléments concernant la logistique qui sera mise en place, ce vendredi 5 Février 2010, journée décrétée "La Sardaigne en grêve générale" :

Les trains et bus ne circuleront pas entre 9H00 du matin et 17H00 !

Les pistes de tous les aéroports seront occupées par des manifestants pour empêcher les avions d'atterrir de 11H00 à 15H00 et en soirée !

Les transports funèbres ne fonctionneront pas ce jour-là !

Les responsables syndicaux lors de la réunion/rencontre avec les représentants de la Régiona Autonomia della Sardegna (l'équivalent du Conseil Général en France) http://www.regione.sardegna.it/j/v/492?s=131584&v=2&a... décrètent entre autres "«ci aiuterà a far capire alle multinazionali che non possono sbarcare in Sardegna e andarsene a cuor leggero» (-Medde-Cisl)." ("Nous aiderons à faire comprendre aux multinationales qu'elles ne peuvent débarquer en Sardaigne et s'en aller ensuite le coeur léger !" -Medde- Cisl)

22/01/2010

GREVE EN SARDAIGNE LE 5 FEVRIER 2010 : LE PRESIDENT DE L'ASSIOCIATION REGIONALE DES COMMUNES (ANCI) VIENT DE SORTIR SON BULLETIN OFFICIEL, TOUS LEURS REPRESENTANTS SERONT DANS LA RUE AVEC LE PEUPLE SARDE !!!

Le président de l'Association Régionale des Communes (ANCI), Salvatore CHECHI, vient de publier un bulletin officiel, stipulant que tous leurs représentants seront dans la rue en solidarité avec le peuple sarde !!!

http://www.ancisardegna.it/index.aspx?m=64&f=4&ID...

Cari Amici e Colleghi,
il Comitato Esecutivo della nostra Associazione, nella sua ultima riunione, ha deliberato di partecipare allosciopero generaledel prossimo 5 febbraio indetto dalle organizzazioni sindacali CGIL, CISL e UIL. ...
 

Je traduis : "Chers amis et collègues,

Le Comité Exécutif de notre Association, dans sa dernière réunion, a délibéré et décidé de participer à la grève générale de ce prochain 5 février aux côtés des organisations syndicales CGIL, CISL et UIL..."

Ce qui veut dire que toutes les municipalités, tous bords politiques confondus donnent leur accord et participeront à cette grève générale du 5 février 2010, ayant pour but de paralyser toute l'île pour faire entendre le cri d'alarme du peuple sarde plongeant dans la précarité et ce, dans l'indifférence générale !!!

19/01/2010

LA SARDAIGNE TOTALEMENT PARALYSEE CE 5 FEVRIER 2010 : LE PEUPLE SARDE SERA EN GREVE !!!

Ce que je prévoyais va se réaliser :

le peuple sarde, lassé de voir la plupart de ses jeunes diplômés sans travail, de se voir voler ses petits lopins de terre par les requins, de vivre de plus en plus précairement au profit des arrivistes qui se fichent un peu trop de leur gentillesse et de leur sens de l'hospitalité, de se voir délaissé, voire spolié par le gouvernement italien, décide une nouvelle fois comme en 2002, de s'unir pour descendre dans la rue, travailleurs, commerçants, chômeurs, pensionnés, aux fins de paralyser l'île entière pour protester massivement, tous bords politiques confondus et apolitiques ensemble, ce 5 FEVRIER 2010 !

Lorsque je disais dans certains de mes articles précédents que le peuple sarde est un peuple gentil de par sa culture mais que les jeunes ressentaient de plus en plus une sourde colère sur le point d'expulser telle de la lave, je ne me trompais pas !

Je pense que cette manifestation (dans chaque ville et village, le peuple sarde se trouvera dans la rue, avec femmes, enfants, parents et grand-parents mêlés et soudés, certainement main dans la main pour danser le fameux "ballo sardo", qui est un signe d'union et de front de révolte pacifiquement déclarée !) se déroulera de manière calme et pacifique mais que l'on pourra craindre que les autorités gouvernementales déploieront des murs de carabinieris provenant du continent car même les carabinieris sardes seront parmi le peuple !!!

La goutte qui a fait déborder le vase vient des salariés des sites du groupe américain ALCOA, spécialisé dans l'exploitation d'aluminium, ayant bénéficié de subventions de l'Etât, devenu propriétaire du site, entre autres, de Portovesme en Sardaigne, exploitant ces quelques travailleurs sardes avec un salaire de misère !

De plus, le groupe ALCOA, ayant reçu des factures d'électricité à la hausse, suite, selon les dires du gouvernement italien, à une décision de l'Union Européenne, menace de fermer ces sites et de stopper la production, ce qui mettrait au total 30 milles salariés résidants locaux, au chomage et l'île dans une situation encore bien plus précaire, tenant compte des conséquences de ce désastre économique ! Le groupe soumet donc un véritable chantage aux gouvernements nationaux et régionaux italiens ! Non content d'être devenu le principal propriétaire et exploitant des lieux, libre de gérer le personnel à sa guise sans impunités, il se permet de jouer au chat et à la souris aux fins de faire baisser ses charges, espérant bénéficier ainsi encore de faveurs supplémentaires ! Un tarif à la baisse sur l'énergie dépensée par le groupe Alcoa, étant un des plus gros consommateurs d'énergie, aura certainement une répercussion à la hausse sur les factures des habitants de l'île ! ALCOA venant de s'associer étroitement à la maison FERRARI, on devine aisément les enjeux relationnels et politico/économiques dans cette affaire !  

Les salariés de tous les sites d'ALCOA, soutenus par divers syndicats, ont manifesté pacifiquement ce 15 Janvier, devant l'ambassade des USA à Rome, et devant les portes de l'exploitation iglésienne, demandant respect, hausse des salaires et travail pour les sardes résidants locaux ! Comme je vous l'avais déjà mentionné, les entreprises américaines, canadiennes, australiennes et d'autres nationalités ont pour habitude de s'approprier des sites (montagnes également, si on s'en réfère au rêve devenu cauchemard de la mine d'or de Furteï, massacrée, puis abandonnée par les canadiens et par les repreneurs australiens qui ont utilisé des moyens chimiques pour extraire l'or, voyant que le site n'était pas rentable selon leurs prévisions, ont laissé une pollution sur le site et dans les nappes phréatiques !) aux fins d'extirper l'or et autres richesses minerales sur l'île, en amenant leur propre main-d'oeuvre alors qu'ils bénéficient de larges subventions du gouvernement italien ! Le peu d'ouvriers sardes embauchés sont exploités et traités avec un manque total de respect !

Le peuple sarde, tous les syndicats, toutes les municipalités tous bords politiques confondus et même quelques parlementaires, ont donc réagi et décidé cette journée de paralysie totale sur l'île ; on peut être certain, si on se souvient de la grève de 2002, que tout le monde sera dans la rue !

Je ne manquerai pas de vous tenir informés dès lors que j'aurais connaissance du déroulement des évènements !