Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/05/2010

SARDAIGNE : UNE ALERTE AUX ORDURES TOXIQUES A PORTO TORRES !!!

Une alerte aux déchêts radioactifs vient d'être lancée à Porto Torres !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1807... 

"Rifiuti tossici a Porto Torres
Scatta l'allarme ecomafie

 L'Isola come trampolino per il passaggio di rifiuti radioattivi dal Continente europeo ai Paesi sottosviluppati dell'Africa. L'allarme arriva da un'informativa riservata dei Servizi segreti italiani. Immediatamente sono scattati i controlli nei porti del nord dell'Isola."  

 Je traduis :"Ordures toxiques à Porto Torres. Lancée l'alarme "éco mafias"

L'île comme tremplin pour le passage d'ordures radioactives du Continent Européen vers les Pays sous-développés de l'Afrique. L'alerte arrive d'une information réservée des Services Secrets Italiens. Immédiatement, ont déboulés les contrôles dans les ports du Nord de l'ïle."

"AISI L'allarme arriva da un'informativa dei Servizi segreti italiani (Aisi), che ha messo in allerta le forze dell'ordine isolane. Immediatamente sono scattate misure di controllo e prevenzione nei porti del nord dell'Isola. "

Je traduis :"AISI L'alerte arrive d'une information des Services Secrets Italien, qui a mis en alerte les forces de l'ordre insulaires. Immédiatement ont déboulées les mesures de contrôle et de prévention dans les ports du Nord de l'ïle."

"Il monitoraggio dei cargo e delle navi passeggeri in arrivo in Sardegna è iniziato da Porto Torres, dove da qualche giorno i carabinieri del Nucleo operativo ecologico di Sassari, guidati dal capitano Umberto Rivetti, stanno passando al setaccio ogni spillo che sbarca dai traghetti che approdano nei moli dell'area industriale turritana. Dalla prossima settimana i controlli saranno estesi anche alla Gallura, nei porti di Palau e di Olbia Golfo Aranci. A supporto degli uomini del Noe c'è un piccolo esercito addestrato per ogni evenienza, formato dal Nucleo radiomobile dei carabinieri, pronti a intervenire su strada per bloccare carichi sospetti, il nucleo NBCR (nucleare, biologico, radiologico) dei Vigili del fuoco, e l'ufficio di Sanità Marittima, Aerea e di Frontiera del porto di Porto Torres, coordinato direttamente dal ministero della Sanità. All'arrivo e alla partenza delle navi, i militari del Noe, protetti da tute schermanti e armati di contatori geiger e scanner, controllano persone e mezzi alla ricerca di materiale radioattivo o altre merci e rifiuti pericolosi.

CONTROLLI AL PORTO Se al passaggio di un mezzo il contatore geiger di cui sono dotati i carabinieri tocca la misura di 1000 megabecquerel (il becquerel è l'unità di misura adottata per stimare l'attività radioattiva), scatta l'allarme. Una comunicazione via radio e la pattuglia del Radiomobile blocca il mezzo prima che questo esca dal porto. Vengono controllati documenti e con l'aiuto dello scanner le merci trasportate. Se l'allarme è confermato, entrano in azione i vigili del fuoco del Nbcr e il personale del ministero della Sanità.

Finora di tutto questo non c'è stato bisogno: tutti i controlli svolti dai Noe non hanno sollevato sospetti.

VINCENZO GAROFALO"

Je traduis : "Le monitoring des cargos et navires de passagers à l'arrivée en Sardaigne a débuté depuis Porto Torres, où depuis quelques jours, les carabinieris du Nucléaire "Opération Ecologique" de Sassari, conduit par le Capitaine Umberto Rivetti, sont passés au peigne fin tout élément qui débarque des embarcations et qui s'approchent des alentours de la zone industrielle turritaine. Dans les prochaines semaines, les contrôles seront étendus aussi en Galure, dans les ports de Palau et d'Olbia Golf Orange. En support aux hommes de Noe, il existe un petit groupe réservé à chaque évenement, formé au sein du Nucléaire Radiomobile des Carabinieris, prêt à intervenir sur les routes pour bloquer les transports suspects, le service nucleaire NBCR (nucléaire, biologie, radiologie) des Pompiers, et le bureau Sanitaire Maritime, Aérien et des Frontières du Port de Porto Torres, dirigé directement depuis le ministère de la Santé. A l'arrivée et au départ des navires, les militaires de la Noe, protégés de tous les éléments et armés de compteurs geigers et de scanners, contrôlent les personnes et les bagages à la recherche de matériaux radioactifs et autres éléments et déchêts dangereux.

CONTROLE AU PORT. Si au passage d'un élément, le compteur Geiger dont sont équipés les carabinieris, arrivent à la mesure de 1000 megabecquerel (le becquerel est l'unité de mesure adaptée pour estimer l'activité radioactive), sera aussitôt déclenchée  l'alarme. Une communication via les radios et la patrouille de la Radiomobile bloque aussitôt quiquonque sortira du port. Viennent ensuite les contrôles de papiers et avec l'aide du scanner les bagages et marchandises transportées. Si l'alarme est confirmée, entrent en action les pompiers de la NBCR et le personnel du ministère de la Santé.

Jusqu'à maintenant, tout ceci n'a pas été nécessaire : tous les contrôles issus de la Noe n'ont soulevé aucune suspiscion."

 Je pense qu'enfin, suite aux informations délivrées deci-delà suite aux dispersions des ordures de Naples et aux navires bondés de déchêts toxiques utilisés en secret dont certains ont été coulés en Méditerrannée, le gouvernement italien et sarde a décidé de prendre les mesures qui s'imposent quitte à ce que des contrôles s'avèrent inutiles ! L'alarmisme n'est ici pas de mise ! Un réel problème de diverses pollutions (ordures de Naples enterrées Dieu seul sait où, pollution à l'acide sulfurique à la mine d'or de Furteï, diffusion de désherbants sur les bords des routes en plein fort vent, diffusion d'insecticides anti-moustiques par voies aériennes, etc.) sur l'île est à résoudre !!!

Je ne peux que déplorer d'ailleurs que ces contrôles se limitent aux ports de la Gallure ; il pourraient être étendus à travers toute l'île ! N'oublions pas que les navires bondés d'ordures napolitaines avaient été aperçus de nuit, dans le port de Cagliari !!!

Il est hélas trop tard pour bien des sardes, atteints de cancers mais il y a de l'espoir pour les générations futures !

16/10/2009

LES DECHETS DANGEREUX DISSEMINES EN MEDITERRANEE, MER THYRENEENNE ET MER ADRIATIQUE

J'ai trouvé du nouveau sur ce sujet ! Hélas !!! Je suis de plus en plus pessimiste quand au devenir de certaines populations, notamment sardes et siciliennes ! Je vous traduit un extrait d'article que je viens de lire sur :
http://www.ilmanifesto.it/archivi/fuoripagina/anno/2009/m...
"La prima notizia è pessima: i rifiuti pericolosi al largo di Cetraro ci sono. Due aree vicine alla zona del ritrovamento del relitto dello scorso 12 settembre - una un po' più a nord, l'altra più a est, vicina alla costa - sono contaminate da metalli pesanti: arsenico, cobalto, alluminio e cromo. Tutte sostanze che non possono provenire dalla costa, dove non esistono industrie. Tutte sostanze, quindi, che qualcuno ha gettato in mare."

La première information est pessimiste : les déchets dangereux au large de Cetraro (ville située sur le dos de la botte d'Italie non loin des eaux préservées entre Sicile et continent italien) sont bien présents ! Deux sites tout près de la zone de la trouvaille en dernière date du 12 Septembre -une un peu plus au nord, l'autre plus à l'est, près de la côte- sont contaminés par des métaux lourds : Arsenic, cobalt, alluminium et chrôme. Toutes des substances qui ne peuvent provenir de la Côte sur laquelle n'existe aucune industrie. Toutes des substances que quelqu'un a jeté à la mer !"

On peut difficilement imaginer que ces déchêts trouvés sont uniques ! Ils en ont trouvé également sur les collines non loin de Amantea, plus à l'intérieur ! Il est très aisé de comprendre que plusieurs navires ont été dépêchés et que des tonnes de déchêts (y compris industriels) ont été déversés partout dans ces zones de Mer Méditerranée, Mer Thyrénéenne, sans parler de la Mer Adriatique qui ne doit pas être en reste !!!

Le procureur chargé de l'affaire a dû en Septembre passer les cartes dans les mains de la Direction du district antimafia de Catanzaro !
L'article dit qu'une très haute personnalité, Francesco Fonti demande à travers son avocate, d'être protégé lors de sa convocation auprès des 3 magistrats Lombardo, Borrelli e Pignatone, de la Direction anti-mafia, devant répondre de ces terribles fautes commises, ceci est maintenant prouvé, à l'insu des autorités compétentes pour les accords à délivrer ! Il accuse de plus hautes autorités de lui avoir donné des directives !

Le plus terrible est que personne n'a prévenu la population de pêcheurs qui a continué à tirer du poisson distribué loin autour de la zone de Cercaro ! Des cancers seront certainement encore déclarés dans très peu de temps (notamment cancers des poumons de par l'évaporation dans l'athmosphère des métaux lourds et cancers des parois intestines et digestives de par l'ingestion des poissons avalés !) Les touristes sont également concernés puisque ces pêcheurs ont leurs principaux clients parmi les restaurateurs !

Je reviens à l'article qui stipule que l'amiral Bruno Branciforte, commandant nouvel arrivant de l'Aise (Agenzia Informazioni e Sicurezza Esterna : Agence de l'information et de la Sécurité Externe), vient de confirmer que pas moins de 55 navires ont été secrètement utilisés pour évacuer ces déchêts ! La question que l'on peut se poser est : Pourquoi les médias et surtout les autres gouvernements européens n'ont délivré aucune information (rien ! silence complet !) à toutes les populations européennes, voire mondiales, concernant cette catastrophe écologique !!! Nous sommes tous concernés, celà va de soi, non ?!!!

En attendant, combien de morts auront-ils sur la conscience ?!!! Mais ont-ils une conscience ?!!! C'est celle-là, la vraie question à se poser !