Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2010

LE MEURTRIER DE FRANCO SICCU ET GIUSEPPE LONGHITANO VIENT D'ETRE RETROUVE A PALMA DE MAJORQUE !

Holger B., ce monstrueux criminel vient d'être retrouvé à Palma de Majorque !!!

http://www.repubblica.it/esteri/2010/07/07/news/hannover-... 

LES GESTES D'UN MALADE PSYCHIATRIQUE, DISENT LA PLUPART DES JOURNAUX ? !!!

Après avoir tiré à bout portant sur Franco Siccu, à genoux lui suppliant de ne pas tirer, et son ami Giuseppe Longhitano, les tuant pour le premier sur le coup pour le second après quelques heures de coma, avec sang-froid, sans trembler, sans écouter les supplications de Franco Siccu, Holger B. s'est enfui à pieds, a pris le temps d'aller retirer de l'argent, de se rendre chez un ami à qui il a demandé des vêtements pour se changer pour ensuite se diriger vers l'aéroport et prendre l'avion (ou vers une gare pour prendre un train, on ne sait pas encore les détails de sa trajectoire !) pour se rendre en Espagne et se faire héberger par son parrain à Palma de Majorque !

Vous trouvez, vous, que c'est l'attitude d'un irresponsable ?!!!

J'ose espérer, et je pense que tous les sardes et tous les siciliens sont dans le même état que moi, que ce monstre sera puni comme il se doit et qu'il sera enfermé à perpetuité, à titre d'exemple !!!

Parce que selon moi, cet homme savait parfaitement ce qu'il faisait et qu'il a démontré qu'il était un monstre et que son mobile n'est qu'un sentiment de racisme de première !!!

VERGOGNA !!! AUCUNE EXCUSE !!! AUCUN PARDON !!!

 

06/07/2010

ALLEMAGNE : IL NE FAIT PAS BON ETRE SARDE VIVANT ET TRAVAILLANT EN ALLEMAGNE, PASSIONNE DE FOOT BALL ET OSANT SOUTENIR HAUT ET FORT L'EQUIPE D'ITALIE !!! ON PEUT MEME Y PERDRE LA VIE ET ETRE CONSIDERE COMME FAISANT PARTIE DE LA MAFIA !!!

Etre sarde ou italien, vivre et travailler en Allemagne et de surcroît, être passionné de foot ball et oser soutenir haut et fort l'équipe d'Italie, peut vous coûter la vie et de surcroît peut vous voir accusé de faire partie de la Mafia et de régler vos comptes (?!!!) !

Ainsi, Franco Siccu, sarde de 47 ans, oristanais dont la famille réside encore à San Vero, pizzaÏolo à Hannover depuis 4 ans, vient de perdre la vie, après avoir reçu une balle en pleine tête par un pistolet tenu par les mains d'un allemand, Holger B. qui n'a pas supporté que l'on soutienne une autre équipe de foot que celle qui représente l'Allemagne et son ami, Giuseppe L., blessé par la même arme, est entre la vie et la mort !!! Le meurtrier s'est enfui à pieds et est encore recherché par la police, son portrait ayant été largement diffusé pour un avis de recherche !

http://www.unionesarda.it/Articoli/Articolo/187044... 

"È accaduto ieri mattina all'alba ad Hannover, nel quartiere a luci rosse della città della Bassa Sassonia. Franco Siccu lavorava nella pizzeria Little Italy, un locale che guarda il Colombus Kiosk, un ritrovo aperto 24 ore su 24 dove gli capitava di trascorrere qualche ora dopo la chiusura.

Sono i giorni dei Mondiali di calcio e in Germania la febbre è altissima. Non solo per i successi della squadra ma anche per una vecchia ruggine che contrappone calcisticamente i tedeschi agli italiani, colpevoli di averli battuti quattro anni fa proprio a casa loro. Un boccone - giurano in tanti - mai digerito.

La discussione tra Franco Siccu, un campano, rimasto gravemente ferito nella sparatoria (è in coma), e Holger parte in salita, e i numerosi boccali di birra mandati giù la rendono pericolosissima. Il cuoco sardo difende con forza i colori dell'Italia e soprattutto il numero di titoli mondiali conquistati dagli azzurri. Il rivale tedesco non riesce ad accettare la realtà dei fatti. La discussione, raccontano i testimoni, è piuttosto accesa, come spesso succede in questi giorni; poi tutto sembra acquietarsi quando Holger lascia il locale.

È un'illusione. Holger torna a casa, prende la pistola, si ripresenta in Muenzstrasse, al Colombus Kiosk e fa fuoco. Franco Siccu è colpito da un proiettile alla testa e non ha scampo. L'amico è gravemente ferito, il killer si allontana a piedi. La polizia di Hannover lo cerca da ore, la sua foto è sui giornali online, una telecamera di un bancomat lo ha ripreso mentre fa un prelievo."

Je traduis :

 " C'est arrivé hier matin à l'aube, à Hannover, dans le quartier à la lumière rouge de la Cité de la Bassa Sassonia. Franco Siccu travaillait dans la pizzerià Litle Italy, un local qui fréquente le Colombus Kiosk, un lieu de retrouvailles ouvert 24 heures sur 24 où il lui arrivait d'aller quelques heures après la fermeture.

Ce sont les jours du Mondial de football et en Allemagne, la fièvre est très haute. Non pas seulement pour les succès de l'équipe mais aussi pour une vieille rancune qui confronte footballement les allemands aux italiens, coupables de les avoir battu il y a quatre ans dans leur propre maison. Un affront, jurent-ils tous, mal digéré.

La discussion entre Franco Siccu, un compagnon resté gravement blessé dans la tragédie (il est dans le coma), et Holger, monte crescendo et les nombreuses chopes de bière avalée la rendent périlleusissime. Le cuisinier sarde défend avec force les couleurs de l'Italie et avant tout, le nombre de titres mondiaux gagnés par les bleus. Le rival allemand ne réussit pas à accepter la réalité des faits. La discussion, racontent les témoins, est plutôt allumée, plus particulièrement avec ce qui s'est passé ces jours-ci ; puis tout semblait accordé quand Holger a quitté le local.

C'est une illusion, Holger rentre à la maison, prend le pistolet, se représente en Muenzstrasse, au Colombus Kiosk et fait feu. Franco Siccu est atteint par un projectile à la tête. L'ami est gravement blessé, le meurtrier s'éloigne à pieds. La police de Hannover le cherche durant des heures, sa photo est sur les journaux en ligne, une télécaméra d'un distributeur de billets le flashe alors qu'il procédait à un retrait."

"Per la comunità sarda e per quella italiana sono ore di dolore e di rabbia. La Bild, il più diffuso giornale popolare tedesco, ha subito usato la parola mafia e regolamento di conti per spiegare quanto era accaduto ad Hannover. Un binomio tanto facile quanto offensivo che ha spinto alcuni italiani a segnalare il fatto all'Unione Sarda."

Je traduis :

"Pour la communauté sarde et la pour la communauté italienne, ce sont des heures de douleur et de rage. La Bild, le plus largement diffusé des journaux populaires allemands, a aussitôt usité les mots Mafia et réglements de compte pour expliquer ce qui était survenu à Hannover. Une double dénomination tellement facile quand ce n'est pas tellement offensant, qui a poussé quelques italiens à signaler le fait à l'Unione Sarda."

 

"«C'è una stampa denigratoria nei nostri confronti», lamentano. C'è qualcosa di più. C'è un tifo esasperato e marcio che autorizza qualcuno a dare pugni in faccia a un ragazzino di 16 anni mentre va a scuola. «Lo hanno aggredito solo perché indossava la maglietta dell'Italia», racconta sconfortato Adalberto Arangino di Belvì. Da 10 anni vive con la famiglia a Dortmund dove ha un locale. «Quella notte di quattro anni fa, quando le due squadre si sono incontrate ho dovuto chiudere per non avere danni».

Franco Siccu invece non è riuscito a evitare il delirio da tifo impregnato di alcol. Il suo unico torto è stato quello di difendere con passione la sua Nazionale."

Je traduis :

"Il y a une montée de dénigrement à notre égard", se lamentent-ils. Il y a autre chose de plus. Il y a un type exaspéré et "marcio" (je n'ai pas su le traduire) qui autorise quelqu'un à donner un coup de poing en pleine face à un gamin de 16 ans alors qu'il allait à l'école. "Ils l'ont agressé seulement parce qu'il avait endossé le maillot de l'Italie.", raconte déconcerté, Adalberto Arangino de Belvi. Depuis 10 ans, il vit avec sa famille à Dortmund où il a un local. "Cette nuit-là, il y a 4 ans, quand les deux équipes se sont rencontrées, j'ai du fermer pour ne pas subir de dégâts".

Franco Siccu, par contre, n'a pas réussi à éviter le délirium d'un type imprégné d'alcool. Son seul tort a été celui de défendre avec passion son équipe nationale."

Je ne ferai aucun commentaire autre que celui-ci : "Qui fait preuve de xénophobie dans cette histoire ?"