Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/06/2010

CORSE : AUSSI BIEN QUE I MUVRINI...LE GROUPE ISULATINE, COMPOSE DE 5 BELLES VOIX FEMININES !

 

Comment ?!!! Je ne vous avais pas encore parlé du groupe Isulatine ? 5 belles voix féminines qui, aussi bien que I Muvrini, chantent et composent un choeur polyphonique corse !!!

Elisabeth Andreani, Laetizia Giuntini, Maryline  Pietrucci, Pascale Landolfini et...Antoinette d'Angeli !!!

Vous pouvez en connaitre un peu plus sur le groupe au travers de leur site :

http://isulatine.free.fr/groupeisulatine.html... 

Et Tunietta, la belle Antoinette d'Angeli se produit également en solo, accompagnée bien souvent de quelques précieux et excellents musiciens !

Notamment, comme vous pourrez le constater sur le fichier joint, elle se produira à Calvi ce Jeudi, demain Vendredi 18 et Samedi 19 Juin, à 18H00 !

Si vous êtes sur place, aujourd'hui à Calvi, n'hésitez pas à vous rendre au Village Vacances La Balagne, elle vous surprendra notamment dans un duo avec Gilles Rouvet !!!

Bonnes soirées en persective à tous !!!

 

Antoinette d'Angeli 18 juin 2010.pdf

16/06/2010

CORSE : YVAN COLONNA A RECLAME AU TRAVERS D'UNE LETTRE, SON RAPPROCHEMENT QUANT A SON LIEU D'INCARCERATION ET JE LUI DONNE RAISON !!!

Yvan Colonna, ainsi que quelques-uns de ses compagnons d'infortune, ont demandé au travers d'une lettre que la justice accepte de rapprocher leur lieu d'incarcération au plus près de leur famille et je leur donne raison !!!

http://www.alta-frequenza.com/index.php/fr/l_info/l_actu/...

Les familles et notamment les enfants n'ont pas à être doublement punis dès lors que leur parent est condamné à être enfermé !

 

Il faut avant tout songer qu'un enfant subit alors : affronts et moqueries de la part des autres enfants, voire isolement, chagrin de ne plus voir son parent sinon qu'au franchissement d'un établissement grillagé (il faut penser à ce qu'il subit comme traumatisme dès lors qu'il a à franchir le seuil d'un univers carcéral), sentiment de culpabilité de voir que son autre parent doit se décarcasser 2 fois plus pour gagner de quoi le faire vivre, etc.

 

Si on ajoute à cela, le fait qu'il n'y a pas suffisamment de quoi financièrement, aller le voir ce parent, parce qu'il est à des kilomètres et que l'on ne peut se déplacer qu'en avion ou en bateau (puisque le train et la voiture sont impossibles à utiliser !), on ne peut que conclure qu'il s'agit là d'une punition (injuste oh ! combien !) à l'égard de l'enfant et non du parent !!!

 

C'est donc une parfaite injustice et un manquement crucial aux droits de l'enfant !!!

 

Un père reste un père et la présence d'un père (pouvoir le voir dès lors que l'on en ressent le besoin) est essentiel à l'équilibre d'un enfant tout au long de sa croissance de vie (enfance, adolescence, voire même jeune âge adulte !) !

 

Lorsque de plus, ce père (je pense à Yvan Colonna) est encore présumé innocent, je trouve totalement injustifié un tel éloignement !!!

 

Ceci est mon ressenti et je l'exprime tel que me le permet encore mon droit à la liberté d'expression !!!

 

Pour ce qui concerne la Présomption d'Innocence, je tiens à souligner que toute personne s'exprimant, en mentionnant Yvan Colonna comme un assassin, bafoue tout simplement son droit à cette Présomption d'Innocence !!!

 

Ainsi, au journal télévisé du lundi 14 juin sur France 2, le journaliste parlant de Christian Lambert en Seine St Denis, persiste et signe en stipulant "Yvan Colonna, assassin du Préfêt Erignac" ! Ce journaliste a bafoué le Droit à la Présomption d'Innocence d'Yvan Colonna !

 

Il est à rappeller que la procédure n'est pas terminé puisque le Pourvoi en Cassation déposé par ses défenseurs, sera étudié ce 23 Juin et décision prise par la Cour de Cassation attendue début Juillet ! Que, si ce jugement se trouve cassé, un 3ème procès aura lieu 1 an et demi après cette cassation, et que, si au contraire, ce jugement n'est pas remis en cause par la Cour de Cassation, alors une saisine de la Cour Européenne des Droits de l'Homme aura lieu (cette même Cour Européenne qui a déjà condamné la Belgique pour un cas moins grave que celui qui concerne Yvan Colonna) !

 

Tant que les procédures se suivent et jusqu'à l'aboutissement de l'ensemble de toutes ces démarches (jusqu'à la décision finale, c'est-à-dire, le prononcement de la Cour Européenne en dernier recours), Yvan Colonna est encore un Présumé Innocent !!!

 

Toute personne donc, qui décrête que "Yvan Colonna serait l'assassin du Préfêt Erignac" ne peut être certain qu'il n'est pas dans l'erreur et bafoue dès lors le droit à la Présomption d'Innocence !!!

 

J'ose espérer qu'Yvan Colonna et ses collègues d'incarcération, seront lus et que la justice entendra et prendra en compte leur demande ! Je pense que ce ne serait que justice pour leurs enfants !!!

Site du Comité de soutien : http://www.yvan-colonna.com

08/06/2010

SARDAIGNE : USELLUS, LE VILLAGE OU J'AI GRANDI !!!

Usellus, le village où j'ai grandi auprès de ma grand-mère :

 

SARDAIGNE : AVIS AUX TOURISTES ! PRUDENCE EN TRAVERSANT LES VILLAGES DE SARDAIGNE...RESPECTEZ LES COUTUMES !!! UN PETIT ANGE VIENT DE SUCCOMBER, SOULEVE PAR UN MOTARD QUI SE CROYAIT SUR UN CIRCUIT !!!

Francesco, petit ange d'à peine 5 ans (qu'il aurait fêté en Octobre), vient de mourir, balancé dans les airs par un motard qui traversait le village comme un malade, à une vitesse dépassant les limites autorisées !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1836... 

Une bien triste, dramatique nouvelle dont on parle aujourd'hui...mais il y en a tellement d'identiques au quotidien que cela me donne envie de hurler à l'attention des touristes qui débarquent sur l'île avec leurs motos et leurs énormes véhicules :

"Non ! Vous n'êtes pas sur un circuit !!! Et vous n'avez pas tous les droits à bord de votre engin de malheur !!!

Premièrement, vous n'êtes pas en Amérique où il y a tant d'espace pour vous permettre de rouler à vitesse grand V, tels des bolides de compétititon !!!

Deuxièmement, vous débarquez sur une petite île parsemée de petits villages et une coutume veut que vous devez absolument rouler au pas dès lors que vous franchissez ces petits "paesetti" !!!

Les habitants ont l'habitude de se promener et de traverser, qui à pieds (le "nonne" surtout) , qui à vélo (les jeunes enfants bien souvent), et vous devez savoir qu'ils en ont tout-à-fait le droit, la coutume stipulant que la route qui traverse le village leur appartient avant tout !!!

La limitation de vitesse en traversant ces villages est de 30 Km/heure et entre deux villages, elle est de 80 Km/heure !!! Pour ceux qui veulent traverser l'île à une vitesse supérieure, ils n'ont qu'à prendre l'autostrada, la SS 131, qui leur permettra de rouler jusqu'à 100 km/heure !!!

C'est ainsi !!! Et vous devez respecter les lois, us et coutumes de l'île, dès lors que vous y débarquez !!!

Les sardes ne sont pas des animaux ni des peuplades insignifiantes !!!

Ce sont des humains, familles unies, gentilles et respectueuses du visiteur, ayant le sens de l'hospitalité... 

Mais si vous continuez d'assassiner leurs enfants, vous ne trouverez plus que visages et portes fermés !!!

Disgrazziati !!! 

 

03/06/2010

SARDAIGNE : LE NOUVEAU PRESIDENT DE LA PROVINCE D'ORISTANO, FRAICHEMENT ELU, AURAIT-IL L'INTENTION DE CREER UNE SECONDE COSTA SMERALDA ?

A peine fraichement élu, le nouveau Président de la Province d'Oristano, Massimiliano De Seneen (un nom sarde ?!!!) annonce ses projets de développement, parlant de tourisme et autres, zappant (volontairement ?) sur la pêche, l'agriculture et l'Artisanat !

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1830... 

Inutile de vous dire que les représentants des 3 Fédérations ont bondi !!!

Le touriste pourra-t'il se satisfaire d'un clonage de la Costa Smeralda si l'on oublie complètement de sauver le monde de la pêche, de l'agriculture et de l'Artisanat ?!!!

Se contentera-t'il de saumon norvégien, de caviar russe, de champagne français et d'artisanat "made in Chine" ?!!!

Il est à parier que cela intéressera, bien évidemment, une certaine catégorie de touristes faisant partie de la Haute Cour Présidentielle !

Mais les touristes aux revenus moyens, que croyez-vous qu'ils feront ? Ils iront ailleurs, tout simplement !!!

Parce que le verre de Vernaccia sera inexistant sur les menus des terrasses de café et que les bibelots sardes "made in China", inutile de vous dire qu'ils n'en voudront pas !!!

Et que de plus, ils voudront manger de bons fromages de chèvre ou de brebis, provenant directement du producteur et qu'ils n'auront pas les moyens de se payer un repas dans les restaurants dont les menus seront à un tarif hors de portée de leurs bourses !!!

Parce qu'ils ne pourront pas se payer une place de parking à une centaine d'Euros pour visiter une plage sur laquelle ils ne pourront même pas poser un pied sans se faire appréhender par les carabinieris pour "espionnage de la villa d'un requin" !

Pourquoi croyez-vous que certaines entreprises (mafieuses ?) s'empressaient de soumettre des projets de parcs éolitiques et photovoltaïques sur les terrains protégés environnants (avec d'ailleurs une demande de superficie bien plus étendue que de nécessaire !) ? Dans le but d'apporter un peu plus de confort à une catégorie d'élites visant à s'installer au soleil dans notre belle Province ?

Si ce nouveau président parvient à ses fins, la culture sarde de cette Province sera plus que menacée d'extinction, c'est mon humble avis et cela suffit à me mettre très en colère !

Savez-vous que la Province d'Oristano comporte le plus fort taux de chomage ?

Près de 50 % de jeunes sont chômeurs et bien des familles sont en dessous du seuil de pauvreté !!!

Que l'on ne me fasse pas croire que ce sont des aménagements touristiques (visant les littoraux bien évidemment !) qui feront basculer la donne en dessous de la ligne rouge !!!

Lorsque l'on songe que des hectares d'oliveraies, arbusteraies et vergers ont été ravagé par les flammes en Juillet 2009, qu'a donc l'intention de mettre en place ce cher Président ?

Des constructions d'hôtels pour riches touristes à la place de ces lopins de terre qui permettaient à tant de familles sardes de survivre ?!!!

Des constructions de villas de milliardaires avec piscines débordantes sur la mer et ainsi les petites gens et notamment et surtout les familles de pêcheurs,  ne pourront même plus profiter du produit amassé au bout de leur canne ?!!!

Ce qu'il oublie, ce cher Président, c'est que la Province d'Oristano est le territoire de notre cher Eleonora D'Arboréa !!!

 Croyez-vous que les femmes sardes vont laisser qui que ce soit mettre en péril le devenir de leur progéniture ?!!!

Huuummm ! Il est à parier que les familles de la Provincià di Oristano ne laisseront pas faire ce Président en restant les bras croisés et la bouche cousue !!!

Qu'en pensez-vous, Signore ?!!!

 

01/06/2010

CORSE : ET SI L'ON PENSAIT AVANT TOUT AU DEVENIR DE LA GAMINE D'ALAIN ORSONI !!!

"De quoi me mêle-je ?" Me diront encore certains !!!

Je suis ainsi faite : fibre de maman avant tout ! Ayant en plus été éduquée sur les 2 îles (Corse et SArdaigne) où l'on vous inculque l'esprit de famille mais surtout où l'on grandit, entouré de "Mammas", vous pourrez imaginer aisément mon ressenti  !

En Corse et en Sardaigne, dans chaque village, toutes les mères ont un oeil sur la progéniture du village, que ce soit sur la sienne ou sur celle de la voisine ! Et ainsi les enfants peuvent grandir, s'amuser en toute sécurité, mais aussi bien sûr, ne peuvent commettre de bêtises sans qu'un oeil de "mamma" ne veille et les grondent !!!

Alors, vous allez me dire que je ne connais pas Alain Orsoni personnellement (quoique ! Nous avons peut-être grandi ensemble dans le même village, qui sait ?) et que je devrais vaquer à mes propres occupations mais c'est plus fort que moi, voyez-vous, je pense à une petite fille qui n'a pas suivi de scolarité depuis pratiquement une année et je me fais énormément de soucis pour elle !!! Que font les autorités pour pallier à la situation de cette petite française ? Car elle est corse, bien sûr, mais française avant tout, non ?!!!

Je vous explique  :

(d'ailleurs Monsieur Orsoni vous l'explique lui-même en direct sur :

http://www.alta-frequenza.com/l_info/l_actu/pressions_fam... )

Le papa, Alain Orsoni, divorce, il y a plus d'un an et obtient la garde de sa petite fille !

Puis, il est mis en garde à vue (8 longs mois ?!!!), entame sa grève de la faim (l'histoire, vous la connaissez !) et, est remis enfin en liberté !

Entre temps, il apprend que sa gamine a été emmenée par sa mère au Mexique ! Au Mexique ?!!! Mais ? Et l'école ?!!!

Donc, étant remis en liberté, preuves à l'appui (des accords écrits d'un juge d'instruction !), il obtient la permission d'aller la chercher ! Il prépare son voyage et voilà que, en dernier ressort, il y a une semaine, les membres de la belle école de justice font marche arrière et lui intiment l'ordre de ne pas sortir du territoire !!! Je n'ai pas à juger de cette décision mais...

Mais ?!!! Et que deviens cette petite fille qui, je l'imagine, a dû déjà préparé ses valises, toute heureuse de rentrer en Corse avec son papa et qui l'attend encore désespérément ?!!!

Je me mets à la place (et Dieu sait que je sais de quoi il s'agit, ayant vécu une expérience similaire !) de cette gamine qui dois ressentir une très forte déception !!! Pourvu que la maman lui ait expliqué que ce n'était pas de la faute de son papa !!!

Savez-vous que ce genre d'incident (car je l'estime comme un incident gravissime !) vous marque à vie ?!!!

Cette enfant a huit ans ! Savez-vous que ce genre d'incident survenu dans la tendre enfance vous poursuit à l'esprit jusqu'à l'âge adulte, au point que vous en êtes marquée dans tout votre parcours, qu'il soit relationnel, scolaire, voire professionnel et surtout, surtout social ?!!! Cette enfant sera écartée de son groupe d'amis, simplement parce qu'elle aura manqué une plage d'activités en communauté ! Elle aura à faire des efforts extrêmes pour de nouveau, réussir à s'intégrer et à se faire accepter par ce groupe !

Alors...je me dis :"Que font les autorités ? A quoi pense-t'on ? S'est-on soucié du devenir de cet enfant ? De cette jeune française qui n'a pas demandé à atterrir au Mexique ? Cette jeune innocente doit-elle payé les erreurs d'adultes ?"

Je pense que personne, parmi les décideurs, ne répondra à mon questionnement mais...vous, mes lecteurs, notamment vous, mes lectrices,  mamans corses et sardes, qu'en pensez-vous ?

Je suis convaincue qu'après m'avoir lue, vous serez aussi indignée que moi !!!

26/05/2010

SARDAIGNE : AVIS AUX VOLEURS DES TRESORS NATURELS DE L'ILE, ILS SONT SURVEILLES MEME AU DELA DES FRONTIERES ET SERONT SEVEREMENT PUNIS !!!

Avis à tous ceux qui penseraient pouvoir continuer à se permettre de s'enrichir facilement en volant les trésors naturels de l'ïle de la Sardaigne, ils sont étroitement surveillés même au-delà des frontières et seront sévèrement punis !!!

Que l'on cesse de voler ce patrimoine merveilleux de l'île de la Sardaigne, qui sont des trésors naturels à protéger, à préserver : tortues, obsidiennes, sable, coraux, orchidées sauvages, etc.

C'est ce que vient d'apprendre à leurs dépends ces voleurs de tortues qui avaient mis en place un véritable trafic via Internet !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1820... 

"Olbia, sgominato il traffico di tartarughe !!!

Partivano dalla Gallura e arrivavano in tutta Italia, le tartarughe sarde offerte sui siti internet e spedite con corrieri privati. Il traffico è stato sgominato dalla Procura di Tempio. Gli animali venivano sistemati in scatole di piccole dimensioni e avvolti con nastro adesivo da imballaggio."

Je traduis : " Olbia, découvert le trafic de tortues !!! Elles partaient de la Gallure et arrivaient dans toute l'Italie, les tortues sardes offertes sur des sites Internet et expédiées au travers de courriers privés. Le trafic a été découvert par le Procureur de Tempio. Les animaux arrivaient empaquetés dans des boites de petite dimension et arrimés avec quantité d'adhésif d'emballage."

Une abomination !!! Les pauvres tortues étaient complètement enrubanés de scotch d'emballage, les empêchant de faire le moindre mouvement et de respirer à peine ! Je vous laisse imaginer dans quel état elles étaient dès lors qu'un colis suspect a été ouvert, laissant à découvrir ce monstrueux trafic !!!

Un jeune homme de Alzate Brianza vient d'être arrêté par les carabinieris qui ont découvert dans sa maison une soixantaine de tortues. D'autres ont été découvertes, vendues à Santa Teresa Gallura. Des paquets ont été interceptées avant leur expédition à Olbia et à Alghero ! Des tortues centenaires ont certainement ainsi été expédiées on ne sait où !!! Des siciliens sont mis en cause !

 

Il faut comprendre que bien des trésors de la nature sont nichés au sein de ce magnifique coffre fort qu'est notre belle île de la Sardaigne et que ce coffre a été dévalisé à plus de 50 % depuis ces dernières années ! Toute la population en place s'est mobilisée aux fins d'empêcher ce massacre !

Ainsi, des plongeurs surveillent de loin les touristes qui se permettraient de voler le beau, rare et précieux sable des plages tout autour de l'île ! Il faut savoir que vous risquez une sévère amende et même une arrestation pour un vol d'une simple poignée de sable !!! Alors...je vous conseille de photographier ces jolies perles si vous le désirez mais surtout de ne rien emporter !!!

On peut également s'apercevoir que des personnes viennent même jusqu'à emporter des morceaux de roche sur les falaises sardes qui bordent le littoral ainsi que des pierres de lave ! Mais plus grave encore, on ne peut, hélas, que constater qu'il ne reste plus beaucoup de morceaux d'obsidiennes au sein des maquis, à force de vols manifestes !!! L'obsidienne étant une pierre ayant pris une valeur marchande certaine, étant la seconde pierre la plus dure après le diamant, des malins en ont fait un commerce juteux, expatriant jusqu'au moindre minuscule bloc dans le but d'en faire des bijoux !

Les sardes et plus particulièrement les anciens, gardent jalousement au secret, les lieux où poussent, espèces protégées, de magnifiques bancs d'orchidées sauvages !!! Car là aussi, soit des ignobles ignorants piétinent ces magnifiques fleurs, soit des sournois chercheurs de trésors à commercer les arrachent précieusement avec leurs racines pour les expatrier de l'île !!!

Donc, avis à tous lecteurs, les sardes et notamment les bergers et chevriers, sont sur leurs gardes et n'hésiteront pas à dénoncer tout comportement suspect vis-à-vis de ce patrimoine qui est propriété des insulaires et même, propriété à protéger, du monde de demain !

Donc...

RIGUARDARE MA NON TOCARE !!! (REGARDER MAIS NE PAS TOUCHER !!!)

25/05/2010

SARDAIGNE : PLUSIEURS MOUVEMENTS DE GREVE ET MANIFESTATIONS EN DIVERS SITE D'ENTREPRISES ET EN DIVERS LIEUX...LA LISTE !

Du rififi sur toute l'île de la Sardaigne, même hier, journée de Pentecôte !!!

- Alors que le Tribunal de Tempio vient de condamner la Meridianafly pour le non respect au droit au syndicalisme vis-à-vis de leurs employés suite aux diverses manifestations de mécontentement de la part de tout le personnel de la Meridiana (alors que celle-ci fusionnait avec la Airfly pour devenir une grande compagnie, La Meridianafly, remettait ainsi tout en cause quand à leurs contrat et conditions de travail !), le personnel (192 employés) de la Sogaerdyn, chargé de la gestion et de la logistique de l'aéroport de Cagliari, a procédé à un sit-in devant la Chambre de Commerce depuis hier matin pour protester des nouvelles conditions de leur contrat récemment renouvellé !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1811... 

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1818... 

- Les employés de Eurallumina, manifestent à l'heure où je vous écris devant l'immeuble de la Région, réclamant une rencontre entre représentants du Gouvernement national et régional, les hauts dirigeants de la Société et les représentants syndicalistes.

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1819... 

- Après avoir procédé à des mesures de licenciement par vagues, laissant des salariés dans une situation plus que précaire (puisque sans émoluments depuis plusieurs mois), l'entreprise JOBINTEL (centrale d'appels) vient d'annoncer la fermeture du site, mettant ainsi dans une situation dramatique plus d'une centaine de familles sardes ! A cette nouvelle, une journée de grève a aussitôt enclenchée mais on peut dès lors envisager qu'elle sera suivie d'autres manifestations de colère !

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1818... 

- Pendant tout ce week-end, leur situation n'ayant pas débouché vers une ouverture d'espoir, les chimistes de la Vinyls, ont été visités par divers établissements scolaires mais aussi par des ouvriers de la Rockwool et par les personnels de Alitalia ; l'évêque de Sassari, Monseigneur Paolo Atzei, a prononcé des paroles de soutien à leur égard lors de la Messe, dans sa dernière omélie.

La situation de crise et de forte précarité s'aggrave dans toute l'île, pour les sardes, tous conscients que toute la population de l'île est concernée : la précarité des uns éclaboussant et freinant la situation économique bientôt totalement déséquilibrée des autres !

 

 

21/05/2010

SARDAIGNE : ALLEZ ! POUR FINIR AUJOURD'HUI EN BEAUTE...UNE HISTOIRE ABRACADABRANTE QUI PRETERAIT A RIRE MAIS JE VOUS ASSURE QUE C'EST DU SERIEUX ET MEME QUE CELA FAIT PEUR !!!

Christophe Dechavannes devrait aller sur place, pour intégrer cette histoire dans son émission !!!

Nous allons terminer la semaine en beauté et en sourire, bien que, le phénomène ne prête pas à rire et même que cela ferait un peu peur !!!

En tous les cas, la Enel et le Procureur de Cagliari ont pris les choses très au sérieux !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1814... 

Alors voilà (ça commence comme une conte mais ça finit en cauchemard pour beaucoup des acteurs de cette histoire !) :

"Il était une fois, deux frères, Sergio et FRancesco Magro, héritiers d'un petit atelier mécanique et décidant de reprendre l'entreprise !!! Jusqu'ici, rien de bien mystérieux !!! Sauf que les choses "tour"...nent un peu au comi-tragique dès lors que leur fameux tour se mit à...voler !!!"

A voler ?!!! Un tour qui vole ?!!! Non !!!

Savez-vous, mesdames/messieurs, Signore e Signori, ce qu'est un tour et le poids que cela pèse ?!!!

Donc...un tour qui volerait ?!!!

Et bien...hélas ! C'est pourtant la mésaventure qui arrive à ces due fratelli !!! Et il n'y a pas que leur tour qui se met à voler mais tout ce qui est métallique dans leur atelier !!!

Et le cas est bien pris au sérieux non seulement par la Enel (équivalent de l'EDF) mais également par le procureur de Cagliari auprès de qui les deux frères Magro ont déposé une plainte car ils n'ont pas eu envie de rire, eux, quand ils ont vu leurs "objets identifiés" voler au travers de l'atelier !!!

"Un'impresa promuove una causa civile contro l'Enel per sospetti sbalzi di tensione nel laboratorio. La Procura indaga su strani fenomeni: i macchinari si bruciano quando vengono collegati al quadro elettrico, gli oggetti di metallo volano."

Je traduis :"Une entreprise porte une plainte civile contre la Enel pour suspiscion d'élévation de tension dans l'atelier. Le procureur enquête sur des étranges phénomènes : les mécaniciens se brûlent quand ils viennent à toucher le cadre électrique, les objets métalliques volent."

 

"Un'officina meccanica di precisione all'interno di una sorta di capannone al numero 110 del viale Monastir, di fronte al distributore di carburante attiguo all'hotel Sardegna. I fratelli Sergio e Francesco Magro l'hanno ereditata dal padre. Lavorano insieme ad alcuni dipendenti, da anni, senza problemi. I clienti non mancano, la ditta è ben avviata. Solo che, all'improvviso, qualche mese fa, è diventato davvero difficile utilizzare i torni con i quali lavorano i pezzi di metallo: come vengono collegati alla rete elettrica i macchinari si bruciano. E non basta, all'interno del capannone si verificherebbero pure fenomeni di elettromagnetismo: oggetti di peso, anche di diversi chili, si muovono con grande pericolo per chi lavora nell'officina.

Sembra una storia fantastica, buona per un filmetto sui fenomeni paranormali, invece è tutto vero. Al punto che la Procura della Repubblica, vinto lo scetticismo iniziale, ha aperto un'inchiesta: da un lato si stanno verificando le condizioni di sicurezza dei lavoratori all'interno dell'officina, dall'altro si stanno valutando i possibili reati ambientali legati all'esistenza di campi elettromagnetici nei dintorni dell'officina dei fratelli Magro. I quali, è bene sottolinearlo, sono le vittime degli strani, pericolosi e dannosi fenomeni e pure dei reati che eventualmente fossero accertati. Dal fitto riserbo che circonda l'indagine filtra soltanto una notizia: un filmato documenterebbe il volo e la successiva caduta degli oggetti pesanti. È stato proprio il filmato a convincere i magistrati ad aprire un fascicolo e ordinare alla polizia giudiziaria i primi accertamenti.

I fenomeni di elettromagnetismo sarebbero cominciati nello scorso mese di marzo ma, nonostante alcuni esperti abbiano già fatto diverse verifiche dalle parti di viale Monastir, non è stato ancora individuato niente che possa giustificare episodi di quel tipo.

Ma neanche sul fronte di quelli che a prima vista sembrerebbero sbalzi di tensione ci sono certezze. Un consulente tecnico d'ufficio è al lavoro per conto del Tribunale civile: il suo compito è quello di dare una spiegazione scientifica a quanto succede da molti mesi all'interno dell'officina di viale Monastir. Ancora però non si conosce l'esito della relazione che sarà depositata nella cancelleria del giudice alla fine del mese di giugno.

La causa è stata intentata dai fratelli Magro: attraverso l'avvocato Irene Madeddu hanno avviato un procedimento cautelare contro l'Enel. Il fatto oggettivo di non poter utilizzare i macchinari adibiti alla tornitura degli oggetti di metallo crea un danno enorme all'azienda. Di lì la causa civile come strumento per accertare il motivo per cui i macchinari si bruciano tutte le volte che vengono collegati alla rete Enel. La società per l'energia elettrica da parte sua non è stata a guardare e, per tutelare le sue ragioni, ha nominato l'avvocato Luigi Concas.

Non è chiaro, invece, come la Procura della Repubblica sia arrivata ad aprire un fascicolo per reati ambientali e questioni legate alle norme in materia di sicurezza sul lavoro: sul punto il riserbo è massimo. Anche in questo caso, comunque, la questione è nelle mani dei consulenti tecnici che, a quanto è dato sapere, non sono per il momento riusciti a risolvere il giallo."

MARIA FRANCESCA CHIAPPE

Je traduis : "Une atelier de précision mécanique à l'intérieur d'une sorte de cabanon au N° 110 de la rue Monastir en face de la station d'essence contigü à l'hôtel Sardegna. Les frères Serge et François Magro l'ont hérité de leur père. Ils travaillent ensemble, chacun indépendant, depuis des années, sans aucun problème. Les clients ne manquent pas, les rentrées sont suffisantes. Sauf que, depuis quelques mois, il s'avère bien difficile d'utiliser les tours avec lesquels ils travaillent les morceaux de métal : alors qu'ils essaient de se brancher au compteur électrique, les mécaniciens se brûlent. Et non seulement ça, à l'intérieur du cabanon, il se vérifie de purs phénomènes d'électromagnétisme : les objets de poids même de plusieurs kilos, se meuvent avec beaucoup de danger pour qui travaille dans l'atelier.

Cela ressemble à une histoire fantastique, bonne pour un film de phénomènes paranormaux et pourtant, tout est vrai. A tel point que le procureur de la République, après avoir surmonté son septicisme initial, a ouvert une enquête ; d'une part, il est en train de vérifier les conditions de sécurité des ouvriers à l'intérieur de l'atelier, d'autre part, il est en train d'évaluer les réelles conséquences environnementales liées à l'existence de champs magnétiques dans les alentours de l'atelier des frères Magro. Ceux même qui sont, il est bon de le souligner, les victimes des étranges, dangereux et dommageables phénomènes et de plus, des réactions que, éventuellement, ils pourraient déclencher. De cette discrète réserve qui entoure l'enquête, seule a filtré une nouvelle : un film documenterait le vol et la chute qui suit des objets pesants. C'est d'ailleurs le film qui a convaincu le Magistrat à ouvrir un dossier et à ordonner à la Police financière les premières certitudes.

Les  phénomènes d'électromagnétisme auraient débuté au cours de ce mois de mars dernier, mais même si chaque expert a déjà procédé aux diverses vérifications dans tous les coins de la rue Monastir, rien n'a encore surgi pouvant témoigner de phénomènes similaires justifiant des épisodes de ce type.

Mais même pas sur le plan, à première vue, de ceux qui sembleraient être des hausses de tension ne sont des certitudes. Des consultants techniques du bureau sont au travail pour le compte du Tribunal Civil : leur fonction est de donner une explication scientifique à ce qui se produit depuis de nombreux mois dans l'atelier de la rue Monastir. On ne connait pas encore le bilan de la relation qui sera déposé devant la chancellerie du Juge à la fin du mois de Juin.

La plainte a été déposée par les frères Magro : au travers de l'avocate, Irene Mareddu, ils ont lancé une procédure cotélaire contre la Enel. Les faits objectifs de ne pouvoir utiliser les outils consacrés à la tournure des objets de métal crée un énorme dommage à l'entreprise. De là, le procès civil, comme argument pour accepter le motif pour la bonne raison que les mécaniciens se brûlent chaque fois qu'ils viennent se brancher au compteur électrique de la Enel. La Société d'énergie électrique ne s'est pas déplacée pour constater les faits, et, pour avancer sa version, a nommé l'avocat Luigi Concas.

Il n'est pas clair, par contre, de quelle manière le Procureur de la République en est arrivé à ouvrir une procédure pour réactivité ambiantale et questions légales sur les normes en matière de sécurité au travail : sur ce point, la réserve est totale. Egalement dans ce cas, pourtant, la question est entre les mains des consultants techniques qui, à notre connaissance, ne sont pas encore parvenus à éclaircir le mystère."

SARDAIGNE : CONFIRMATION DE L'IMPLICATION DE L'HOMME D'AFFAIRES, CARBONI, DANS LES AFFAIRES EOLITIQUES GLAUQUES !!!

Bon ! Je vais essayer de vous traduire l'essentiel de cet article afin que vous puissiez comprendre ce qui se trâme et ce que tentait de dénoncer au travers des pétitions, manifestations, les habitants concernés par ces installations à feux et à tous vents et en tous lieux sur notre belle île de Sardaigne !

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1814... 

L'enquête a démontré que, en effet, l'homme d'affaires, Flavio Carboni, était impliqué dans de glauques tractations aux fins d'obtenir des autorisations d'acquisitions de terrains sur toute l'île dans le but que des entreprises, encore anonymes, viennent investir non seulement et sous couvert de "parcs éolitiques et photovoltaïques" mais surtout, au vu des superficies demandées bien plus étendues que de besoin, dans le but de mettre en place un vaste réseau d'investissements immobiliers. Ainsi commence la "main mise" sur un peuple qui n'y voit que "dalle" et qui se retrouve démuni avant même d'avoir pu faire un geste !

Je décide de vous traduire l'article dans son entier, ce sera plus clair pour tous !

L'inchiesta eolico e Carboni:
ecco le società finanziatrici

" Avrebbero stanziato cinque milioni, caccia agli intrecci mafiosi. Oltre a quella di Roma sugli affari legati alle energie rinnovabili indagano anche altre sette procure.

 

di ANTHONY MURONI

Ruota attorno ai soldi confluiti sui conti del Credito cooperativo fiorentino, presieduto dal coordinatore nazionale del Pdl Denis Verdini, la seconda fase dell'inchiesta romana sul business dell'eolico in Sardegna. Cinque milioni di euro che sarebbero stati convogliati da Flavio Carboni, che li avrebbe a sua volta ricevuti da un gruppo di imprenditori intenzionati a investire in Sardegna. L'ipotesi è che si trattasse di fondi da utilizzare per “oliare” il sistema politico e burocratico, facilitando le procedure e indirizzando le decisioni."

Je traduis : "L'ENQUETE EOLITIQUE ET CARBONI- VOICI LES SOCIETES FINANCIATRICES : "Elles auraient versé 5 milllions, issus des réseaux mafieux. Outre celles de Rome sur des affaires liées aux énergies renouvelables, ils enquêtent aussi sur 7 autres dossiers.

Une cassation autour de l'argent dispersé sur les comptes du Crédit Coopératif Florentin, présidé depuis la coordination nationale par le Président Denis Verdini, la seconde partie de l'enquête romaine sur le business de l'éolienne en Sardaigne. Cinq million d'Euros qui auraient été convoyés depuis Flavio Carboni, qu'il aurait reçu, selon lui, d'un groupe d'entreprises ayant des intentions d'investissement en Sardaigne. L'hypothèse est qu'il s'agirait de fonds à utiliser pour "huiler" le système politique et bureaucratique, facilitant ainsi les procédures et dirigeants les décisions."

"PUZZA DI MAFIA Tra le società sospettate di essersi affidate a Carboni in qualità di consulente ce ne sono alcune in odore di criminalità organizzata. Tanto che la Direzione nazionale antimafia guidata dal super-procuratore Piero Grasso ha chiesto di poter acquisire gli atti delle indagini in corso nel Lazio (Roma), in Sardegna (Cagliari), Campania (Napoli e Avellino), Calabria (Paola) e Sicilia (Palermo, Messina e Trapani). Otto procure che spesso si imbattono negli stessi nomi di società: “Vento in poppa”, “Eolo 3W”, “Nà volta”, “Via col vento” e “Serre nei venti” e in quello, ricorrente, dell'imprenditore trentino Luigi Franzinelli."

Je traduis : "Une vilaine odeur de Mafia. Parmi les Sociétés suspectées d'avoir fait appel à Carboni, en qualité de consultant, il y en a quelques-unes qui ont l'odeur de criminalité organisée. D'autant plus que la Direction Nationale anti-mafia, menée par le super-procureur Piero Grasso, a demandé de pouvoir acquérir les actes des enquêtes en cours dans le Lazio (Rome), en Sardaigne (Cagliari), et en Campanie (Naples et Avellino), en Calabre (Paola) et en Sicile (Palerme, Messina et Trapani). Huit dossiers qui sont expressément classés dans les mêmes noms de Sociétés : "Vent en poupe", "Eolienne 3W", "Na voltage", "Partir avec le vent" et "Serres dans le vent" et pour celle-ci, récurente, appartenant à l'entrepreneur âgé d'une trentaine d'années, Luigi Franzinelli."

CHI È FRANZINELLI Si tratta di una vera autorità nel settore delle energie rinnovabili, nel senso che ha collezionato progetti, autorizzazioni e anche qualche condanna su e giù per lo Stivale. In Sardegna è noto per aver fatto da consulente a Saras e Fri-El, ma è in Sicilia che le cronache si sono occupate più spesso di lui: nei mesi scorsi è stato condannato alla pena di due anni per il reato di corruzione aggravata, consumata in concorso con uomini legati alla cupola mafiosa. Sotto inchiesta era finita la società Sud Wind, che voleva realizzare un parco eolico a Mazara del vallo e il processo ha portato a stabilire che più di un uomo di Cosa nostra si mosse per favorire l'operazione.

Je traduis : "Qui est FRanzinelli ? Il s'agit d'une véritable autorité dans le secteur de l'énergie renouvellable, dans le sens où c'est lui qui a collectionné les projets, autorisations et aussi quelques condamnations sur et sous pour le "Stivale" (mot intraduisible). En Sardaigne, il est repéré pour être passé par un consultant pour Saras et Fri-El, mais c'est en Sicile que les chroniqueurs se sont occupés plus spécialement de lui : dans les mois qui précèdent, il a été condamné à la peine de deux ans de prison pour le fait de corruption aggravée, partagé en concurrence avec des hommes liés à la coupe mafieuse. Sous l'enquête est tombée la Société Sud Wind (Vent du Sud), qui voulait réaliser un parc éolitique à Mazara de la vallée et le procès a contribué à mettre au jour que plus d'un homme de la Cosa Nostra s'est mobilisé en faveur de l'opération."

"I COLLEGAMENTI Cosa c'entra Franzinelli con Carboni e il tentativo del comitato d'affari di mettere le mani sul business delle energie rinnovabili in Sardegna? Il collegamento è da ricercare nel complesso sistema di scatole cinesi che sembra racchiudere l'universo di piccole società fondate dall'imprenditore trentino (al massimo con 10 mila euro di capitale sociale), tutte allo scopo di ottenere autorizzazioni per parchi eolici. La “Vento in poppa” di Sarre (provincia di Salerno), ritenuta una dei potenziali “clienti” di Flavio Carboni, risulta essere di proprietà (al 50 per cento ciascuno) della società “Trelettra service srl” e di Luigi Franzinelli. Ma la cosa più importante è che alla stessa compagine sociale è riferibile anche la proprietà della “Sud wind”, coinvolta nello scandalo siciliano. Del duo Trelettra-Franzinelli è anche la “Nà volta” di Milano, anch'essa finita nell'orbita di Carboni."

Je traduis :"Les liens. Est-ce ainsi qu'entre en contact Franzinelli avec Carboni et que décide le Comité d'affaire de mettre les mains sur les affaires de l'énergie renouvelable en Sardaigne ? Le lien est de rechercher dans ce complexe système de rubicube chinois qui semble renfermer l'univers des petites sociétés fondées par le jeune entrepreneur âgé d'à peine trente ans (avec au maximum, 10 mille euros de capital social), toutes dans le but d'obtenir des autorisations pour les parcs éolitiques. La "Vente en poupe" de Sarre (Province de Salerno), retenue comme étant une des potentielles "clientes" de Flavio Carboni, réussira à devenir propriétaire (à cinquante pour cent chacune) de la société "Trois lettres service" (appartenant à Trenettra) avec Luigi Franzinelli. Mais la chose la plus importante est que, dans la même combine, est référencée également la propriétée de "Vent du Sud", mêlé dans le scandale sicilien. Du duo Trelettra-Franzinelli et aussi la "Na voltage" de Milan, même si elle a terminé dans l'orbite de Carboni."

"L'IPOTESI Proprio il coinvolgimento di imprese che, stando alle risultanze giudiziarie, hanno avuto stretti collegamenti con la criminalità organizzata ha portato sia la Direzione nazionale antimafia (diretta dal super-procuratore Piero Grasso) che la commissione parlamentare presieduta da Beppe Pisanu a interessarsi alla vicenda. Inchiesta che sembra pronta per il salto di qualità: fin qui agli otto indagati noti è stato contestato il reato di corruzione e abuso d'ufficio. Ma gli ultimi sviluppi sembrano indirizzare le procure interessate (soprattutto quella di Roma) a ipotizzare anche il riciclaggio e l'associazione per delinquere."

Je traduis : "L'hypothèse : C'est à proprement parler, le tissage des entreprises qui, issues des résultantes judiciaires,  se sont avérées avoir eu d'étroits liens avec la criminelle organisée, qui ont amené aussi bien la Direction nationale Anti-mafia (dirigée par le super-procureur Piero Grasso) que la commission parlementaire présidée par Beppe Pisanu, à s'intéresser de plus près à l'affaire. Enquête qui semble prête pour un saut de qualité : jusqu'ici, aux 8 enquêtes notées, il a été contesté la réalité de corruption et abus d'office. Mais les derniers retournements semblent rediriger les procédures s'y afférant (surtout celle de Rome) à également dénoncer le recyclage et l'associaton de malfaiteurs ."

"LE TRACCE Gli investigatori sono convinti che gli 800 mila euro versati dall'iglesiente Antonella Pau (da anni molto vicina a Flavio Carboni) e da un altro socio per ricapitalizzare “Il Giornale di Toscana” (del quale Denis Verdini è editore) facessero parte dell'iniziale “torta” di cinque milioni, messa a disposizione dell'uomo d'affari di Torralba dalle aziende interessate a investire in Sardegna. Tracce di quei soldi (pare degli assegni circolari) sembrano portare anche all'agenzia Unicredit di Iglesias, dove la Pau avrebbe effettuato operazioni proprio nei giorni del versamento al Credito cooperativo fiorentino (anche in questo caso presieduto da Denis Verdini), mentre altri soldi (questa ipotesi è da confermare) potrebbero essere stati investiti in attività immobiliari a Roma. Nei giorni scorsi del versamento per entrare nella compagine azionaria del quotidiano toscano ha parlato Carboni e non la Pau: «Non c'è niente di strano, ho sempre avuto il pallino dell'editoria».

Je traduis : "Les preuves : Les investigateurs sont convaincus que les 800 milles euros versés de la part de l'iglesianaise (de Iglesias) Antonella Pau (proche depuis de nombreuses années de Flavio Carboni) et d'un autre sociétaire pour recapitaliser "Le journal de Toscane" (dont l'éditeur est Denis Verdini) feraient partie de l'initial "gâteau" de cinq millions, mis à disposition auprès de l'homme d'affaire de Torralba provenant des entreprises intéressées d'investir en Sardaigne. Preuves que cet argent (cette hypothèse est à confirmer) pourraient avoir été investi en activités immobilières à Rome. Dans les jours qui précèdent le versement  pour entrer dans la tractation d'actionnariat du quotidien de toscane, Carboni, et non la Pau, a décrêté :"Il n'y a rien d'étrange, j'ai toujours eu le goût de l'édition."

Alors, je reviens à mon ressenti ! Quelque chose ne tournait pas rond, c'était évident, avec tout ce remu-ménage sur notre île et surtout avec tous ces évènements qui se précipitaient depuis quelques mois, laissant les familles sardes complètement désemparées, et me laissait très inquiète et surtout très en colère :

- les multinationales qui n'hésitent pas à faire du chantage en menaçant de quitter l'île si on ne leur accordait pas des tarifs préférentiels sur leurs factures d'énergie, d'autant que la Commission Européenne commençait à leur réclamer des remboursements d'un montant faramineux ;

- Les 98 incendies qui se déclarent sur toute l'île en la seule journée du 23 juillet 2009, démunissant grandement toutes les familles touchées, ayant ainsi perdu une ressource de survie ;

- Les multiples projets d'installations de parcs éolitiques et photovoltaïques au travers de toute l'île et notamment sur les littoraux (étrange non ?) avec demandes de superficies largement plus étendues que de besoin ;

- Les ordures de Naples qui, d'un coup, disparaissaient de la ville pour être transportées ...Dieu seul savait où mais on commence à s'en douter fortement au lire et au vu de tout ce qui se déclenche (pollutions à l'intérieur des terres, émanations de métaux lourds en surface de la Méditerranée, recrudescence de cancers, etc.) par 55 navires utilisés en secret  ;

- Les propositions insidieuses de mannes financières pour calmer les esprits sardes ;

- Etc.

Et mon ressenti est que cela s'appelle une "Stratégie sournoise de conquête de territoire" !!! L'assassinat d'un peuple pour prendre sa place et asservir les familles qui résistent !

On démuni un peuple et on achète à bas coups, voire on acquiert des terres gratuitement avec des passes droits et des magouilles, sous couvert de respect de grenelle de l'environnement (respect de l'écologie, réduction des coûts de l'énergie, etc. etc.) pour pouvoir petit à petit s'installer au soleil et avoir ainsi la main mise sur toute l'île !!!

Folie que mon raisonnement ?!!! Depuis des mois, je sens venir le vent et je le crie et l'écris à qui veut m'entendre et/ou me lire et, à l'exception de ma plus d'une centaine de lecteurs par jour que vous êtes, peu entendaient mon cri et me croyaient ! On aurait même eu tendance à me traiter de paranoïaque !!!

Et bien voilà ! Les évènements semblent me donner raison !!!

Et ce que les Grecs dénonçaient depuis des décennies commence à se produire également en Sardaigne, en Corse mais aussi sur le pourtour méditerranéen (Maroc, Sud de la FRance, Espagne, Portugal, etc.) !!!

A bon lecteur...

Et en dernière minute, histoire de renforcer ma thèse je vous livre un appel au secours d'un sarde qui dénonce la destruction du stade public de sa ville, au bénéfice d'un privé qui est  sur le point d'acheter le terrain pour y construire...des immeubles (?!!!) Disgrazziati !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1814... 

"Non si ferma la campagna di Gigi Riva contro la demolizione dello stadio Sant'Elia per fare spazio ad un nuovo impianto. "Spero che qualche magistrato stia a sentire e verifichi come stanno effettivamente le cose, perché a me sembra proprio assurdo che un bene pubblico debba fare le fortune di un privato"

Je traduis : "Elle ne s'arrête pas la Campagne de Gigi Riva contre la destruction du stade Sant'Elia pour faire place à un nouvel immeuble."J'espère que quelque magistrat se fera entendre et verifiera comment ont été effectivement traitées les choses, parce que ça me semble complètement absurde qu'un bien public doive faire la fortune d'un privé."

"Questo l'appello lanciato dal grande bomber del Cagliari dello scudetto e attuale team manager della Nazionale, durante la registrazione dell'ultima puntata del programma 'Verde, Bianco e Rossoblu" in onda domenica prossima alle 14.10 sulle frequenze sarde di Radio Uno Rai e condotto proprio da Rombo di Tuono insieme alla giornalista Roberta Mocco. Ospiti della puntata, interamente dedicata al futuro dello stadio cagliaritano, sono il giornalista della Nuova Sardegna Mauro Lissia e Mauro De Gaspari, autore del libro "Il malessere della città. Finanza immobiliare e inquietudini urbane". "Ho paura che qualcuno approfitti della mia assenza per i Mondiali in Sudafrica - ha detto Riva - per fare quello che sino adesso non è stato fatto, ovvero dare in concessione un bene nostro a un privato".

Je traduis : "Ceci est l'appel lancé depuis le grand bombier de Cagliari de la part de l'actuel manager sportif de la Nationale, durant l'enregistrement de la dernière mise au point du programme "Vert, Blanc et Rougebleu" sur les ondes, dimanche prochain à 14H10 sur la fréquence sarde de Radio Uno Rai et conduite personnellement par Rombo di Tuono ensemble avec la journaliste Roberta Mocco. Invités de la mise au point, entièrement dédiée au futur du stade cagliaritain, ce sont les journalistes de la Nouvelle Sardegna, Mauro Lissia et Mauro di Gaspari, auteur du livre, "Le malêtre de la ville. Finances immobilières et inquiétudes urbaines.". "J'ai peur que quelqu'un profite de mon absence pour les Mondiales en Sud Afrique-a dit Riva- pour faire ce que jusqu'à aujourd'hui n'a pas été fait, entre autres offrir notre bien à un privé."