Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/08/2010

SARDAIGNE : UNE FEMME FOUDROYEE PAR UNE MEDUSE !!!

ATTENTION AUX MEDUSES !!! LES FROLER PEUT VOUS ETRE FATAL !!!

A Porto Tramatzu de Villaputzu, une enseignante sarde de Vittorio Veneto, Maria Furcas, est sortie de l'eau, appelant à l'aide, mentionnant qu'elle venait de frôler une méduse et qu'elle ressentait une vive brulure, et s'est écroulée morte avant même que toutes les personnes autour aient pu faire un geste !!! Toutes les tentatives de secours ont été vaines !

http://www.unionesarda.it/Articoli/Articolo/193162... 

 

 "Secondo un esperto potrebbe aver provocato «una vaso-dilatazione fino a provocarne uno shock anafilattico. Quindi un abbassamento repentino della pressione e l'arresto cardiaco». I rimedi? «Intervenire con l'adrenalina che contrasta la vasodilatazione evitando così che il cuore cessi di battere».

(Selon un expert, il pourrait avoir s'être produit "une vaso-dilatation jusqu'à provoquer un choc anafilactique. S'ensuivit une forte chute de la pression et l'arrêt cardiaque." Les remèdes ? "Intervenir avec l'adrénaline qui contracte la vasodilatation évitant ainsi que le coeur cesse de battre.")

PRUDENCE DONC SUR LES PLAGES !!! ECOUTEZ REGULIEREMENT LES INFORMATIONS DONNEES CONCERNANT L'INVASION OU NON DE MEDUSES ET SOYEZ PRUDENTS DES LORS QUE VOUS ENTREZ DANS L'EAU OU QUE VOUS MARCHEZ SUR LE BORD DES PLAGES (DES MEDUSES RECEMMENT ECHOUEES PEUVENT ETRE ENCORE VENENEUSES !) !!!

25/08/2010

SARDAIGNE : LA TENSION MONTE EN MAMOIADA !!!

La Mamoïada est le berceau des premiers habitants de Sardaigne, ça tout le monde le sait ! Les résidants de la MamoÏada sont d'ailleurs fiers de crier haut et fort qu'ils sont les seuls vrais sardes de l'île et n'hésitent pas d'ailleurs lors des évènements des Mamuthones, à le faire savoir à grands coups de cris et de cloches !!!

Pour ma part, après avoir lu la biographie d'Eleonora d'Arboréa, je leur donne à demi-raison !

Ce qui est certain, c'est que dès que la Sardaigne et ses résidants sont égratignés quelquepart par un acte injuste ou une tromperie, les sardes de cette région sont les premiers à réagir et ils n'ont pas l'habitude de faire dans la dentelle !

Alors, cette fois, je n'ai pas eu teneur de ce qui s'était réellement passé mais ce que j'ai compris c'est que ça chauffe en MamoÏada !

Le Président de l'association des Mamuthones, Raffaele Mulas, a vu sa voiture sauter il y a quelques jours et aujourd'hui, c'est la maison du maire, Graziano Deiana, qui a été incendiée !!!

Ca chauffe et je crois que cela n'est que le commencement d'un long chapelet d'évènements de ce genre !

http://www.unionesarda.it/Articoli/Articolo/193054... 

SARDAIGNE : CHASSE AUX NUDISTES SANS GENE SUR LES PLAGES ORISTANAISES !!!

Allez !!! Ca suffit plus qu'amplement !!! Les sans-gênes, sur nos belles plages oristanaises, ON N'EN VEUT PAS !!! CAPITO !!!

Qu'ils aillent s'exiber sur les plages réservées aux nudistes mais qu'ils ne viennent pas choquer les résidants et autres touristes qui n'ont pas demandé ce spectacle !!!

http://www.unionesarda.it/Articoli/Articolo/193034... 

Tout le monde s'est donné la main pour aller chasser le nudiste aux quatres coins des plages oristanaises : résidants, plongeurs avec masques et tubards, autres touristes, carabinieris, etc.

Quel culot ! Non mais quel culot !!! Et l'article qui mentionne que ces exibitionnistes surpris dans leur plus simple apparât, étaient essentiellement des allemands et des anglais !

Et de plus, sur le littoral à deux pas du village où réside la maman de Franco Siccu !!! Je crois que là, ils ont fait tout faux, nos touristes allemands !!! Les résidants sardes des environs ne sont pas décidés à laisser passer ça !!!

Il y a quelques années, en Corse, je me souviens que les nudistes surpris sur des plages non spécialisées, étaient peints en vert de la tête aux pieds en passant par la...queue ! Et bien, nous les sardes, nous sommes bien plus artistes et c'est en multicolore qu'ils se retrouveront s'ils persistent !!! Non mais !!!

Pendant qu'on se récrie sur le continent contre les personnes vêtues de la tête aux pieds, sur nos îles, on doit combattre ceux qui ont décidé de se promener sans aucune pudeur, en tenue contraire, c'est-à-dire sans tenue du tout !!!

On croit rêver !!! Disgrazziati !!!

23/08/2010

SARDAIGNE : DES IMAGES QUI PARLENT, PLUS BESOIN DE MOTS POUR DECRIRE LE DESASTRE ECOLOGIQUE DE LA MINE DE FURTEI !!!

"Nel bacino si è creato un lago di scorie velenose: cianuro, arsenico, mercurio, piombo. In caso di alluvione o incidente, i veleni si rovescerebbero dai torrenti per centinaia di ettari di campagne"

(Dans le bassin s'est créé un lac d'éléments poisons : Cianure, arsenic, mercure, plomb. En cas d'inondation ou accident, les poisons se déverseront en torrents sur des centaines d'hectares de campagne.)

Des images qui parlent...je dirais même qui crient !!!

Carlo Porcedda a eu le courage que je n'ai pas eu, celui de s'approcher suffisamment près de ces lieux devenus hautement dangereux pour la santé de qui s'y aventure (ne serait-ce qu'en respirant les effluves de cyanure et autres douceurs qui se dégagent dans l'air devenu vicié, le risque étant d'attraper un cancer des poumons !) afin de photographier et filmer ce que la Société (dont l'ex-président n'était autre que Hugo Capellacci, devenu maintenant gouverneur de la Sardaigne !!!) minière (Sardinia Hold Mining) a laissé derrière elle dès lors que ses dirigeants ont fui, décidant, après avoir utilisé moultes méthodes chimiques pour extraire un peu d'or, que la mine de Furteï n'était finalement pas suffisamment productive !

Avoir acquis des subventions de l'Etât, avoir exploité des dizaines d'ouvriers, avoir démoli le site en creusant une montagne, avoir utilisé pour ce faire des produits hautement toxiques, avoir pollué les lacs et cours d'eaux sans compter l'atmosphère et ainsi avoir certainement été les assassins de nombreuses victimes de cancers, peut vous amener à obtenir pratiquement les pleins pouvoirs sur un peuple, à obtenir le poste de gouverneur !!!

Paolo Biondini ajoute : "Ora sulle stesse colline è in corso un miracolo agricolo: il grano duro intitolato a un politico d'altri tempi, il senatore Cappelli, sta arricchendo (40 euro al quintale) centinaia di contadini. Abbandonato dall'agro-industria perché cresceva fino a due metri, è saporitissimo, non ha bisogni di pesticidi, non provoca allergie ed è ricco di vitamine. Un tesoro naturale più prezioso dell'oro."

(Aujourd'hui, sur ces mêmes collines est en cours un miracle agricole : le grain dur appartenant à un politique d'un autre temps, le sénateur Cappelli, est en train d'enrichir (40 Euros au quintal) des centaines d'investisseurs. Abandonné par l'agro-industrie parce qu'il s'élevait jusqu'à deux mètres, il est savoureusissime, il n'a pas besoin de pesticides, ne provoque pas d'allergies et est riche en vitamines. Un trésor naturel plus précieux que l'or.)

Les mots ne suffisent plus !!! Des images sont enfin là et parlent d'elles-mêmes !!! Je vous laisse les visionner !!!

http://espresso.repubblica.it/multimedia/video/25684143... 

Bravo à Carlo Porcedda pour son courage ! Je lui envoie toute mon admiration !!!

Son site que je mets également en lien parmi mes sites d'amis : http://www.porcedda.net/info.htm 

19/08/2010

SARDAIGNE : LES BERGERS EN COLERE REJOINTS PAR LES AGRICULTEURS §

La rentrée de Septembre n'est pas arrivée que des manifestations de colère, comme prévu, commencent à poindre leur nez en Sardaigne !

Les premiers sur le terrain : les bergers, rejoints par les éleveurs et agriculteurs ! Plus de 2000 sardes, à pieds sous un soleil de plomb, depuis l'entrée de l'autoroute d'Olbia jusqu'à l'aéroport (4 kms) s'écriant avec colère que "basta cosi" les chemins détournés et limités des laitages et fromageries à leur insu et à leur désavantage, demandant la démission de l'assesseur Prato !

En effet, certains d'entre eux, aux alentours d'Olbia, ont décidé de manifester leur colère et se rassembleront encore, à partir de 8 heures, dès demain, à Alghero, sur la place de l'agriturismo "Sa Mandra", après avoir occupé l'aéroport Costa Smeralda d'Olbia !

http://www.unionesarda.it/Articoli/Articolo/192322... 

"il leader del Movimento Felice Floris che aggiunge “E ora che l’assessore Prato venga mandato a casa dal presidente Cappellacci, perché è un assessore assolutamente incapace e continua a fare promesse inconsistenti alle quali ormai non crede neanche lui e soprattutto non incantano più nessuno. Pensa alla sua azienda casearia dove lavora latte caprino olandese spacciandolo per latte sardo” La Regione deve tutelare le produzioni agricole e zootecniche in sede europea, dopo aver incoraggiato pastori e agricoltori ad investire nell’ammodernamento delle aziende che ora sono cariche di debiti e ogni giorno rischiano il fallimento per mantenere una burocrazia parassitaria che tutto consuma e niente produce, divorando intere montagne di soldi pubblici spesi solo per alimentare il loro famelico mantenimento e dando l’impressione che questi soldi servono invece ad arricchire pastori ed agricoltori – conclude un documento che sarà illustrato anche all’assemblea di venerdì ad Alghero."

(Le leader du mouvement, Felice Floris, qui ajoute "C'est maintenant que l'assesseur Prato doit être renvoyé à la maison par le Président Capellacci, parce qu'il est un assesseur absolument incapable et il continue à faire des promesses inconsistantes auxquelles il ne croit même pas lui-même et que n'écoutent plus personne. Il ne pense qu'à sa propre entreprise où il ne se travaille que du lait de chèvre hollandais (MOI, JE DIRAI : ET ALLEMAND !!!) désavantageant le lait sarde". La région doit limiter les productions agricoles et zootechniques au Siège Européen, après avoir encouragé les bergers et agriculteurs à investir dans la modernisation des exploitations qui maintenant sont recouvertes de débits et risquent la faillite pour maintenir une bureaucratie parasitaire qui consume tout et ne produit rien, dévorant des montagnes entières d'argent public dépensé seulement pour alimenter leur famélique pension et faisant croire ainsi que cet argent est utile pourtant à enrichir les bergers et agriculteurs, selon la conclusion d'un document qui sera publié aussi à l'assemblée de vendredi à Alghero".)

Cette première équipe de manifestants entend bien en créer d'autres dans toute la Sardaigne et de toute manière, une grande assemblée est prévue en Septembre à Cagliari, afin de dénoncer auprès de l'opinion publique la gravissime situation précaire des bergeries et exploitations agricoles et de demander à la Giunta et au Conseil régional, des précisions quand aux décisions prises.

16/08/2010

DE RETOUR DE SARDAIGNE : DES NOUVELLES FRAICHES !

Me voilà de retour de Sardaigne !

J'ai pu m'informer sur l'actualité de l'île : quelques nouvelles sont bonnes, d'autres laissent envisager un bien triste futur pour beaucoup de sardes !!!

- La Vinyls : Vinyls - Porto Torres 8- by Christina bianca TRoncia.JPG

J'ai pu rencontrer quelques employés, selon eux la situation présente une angoissante perspective quand à l'avenir de bien des ouvriers chimistes, surtout ceux de Porto Torres mais aussi concernant l'environnement ! N'oublions pas que la Vinyls encadrait quelques ingénieurs et autres diplômés aux hautes compétences dans le domaine de la chimie et que le site de Porto Torrès faisait vivre quelques centaines de famille avec une excellente répercussion, aussitôt le flux de touristes disparu en fin de belle saison, sur le commerce de la ville ! Ces familles contribuaient largement à la vie sociale et commerciale de Porto Torres et ce sera la fin de bien des boutiques, écoles, etc. dès lors qu'elles auront déménagé !

Sur le plan de l'environnement, quelques cellules et leurs chimistes contribuaient au contrôle des eaux, de la faune et de la flore, etc. et les représentants syndicaux ne comprennent pas cette décision de démobiliser ainsi des cellules jusqu'ici fortement efficaces sur le plan de la protection des divers éléments naturels. 

Il y a encore tant à créer, tant de possibilité de création et de maintien des emplois, dans ce cadre de la protection de l'environnement que les représentants syndicaux ont du mal à comprendre cette stratégie décidée par les dirigeants avec l'accord de la région et du gouvernement italien !

En effet, après la réunion du 24 Juillet, une décision de démobilisation a été prise et beaucoup d'employés avec femme et enfants se verront dans l'obligation de déménager ou à défaut, de rester mais dans une situation plus que précaire ! L'avenir de ces centaines de familles ne s'annonce pas rose !

L'île de l'Asinara (isola dei cassintegrati) a été désertée par beaucoup d'entre eux qui avaient décidé de s'y installer depuis plusieurs mois, aux fins de faire pression sur les autorités et surtout de dénoncer les décisions qui s'annonçaient à leur encontre avec l'espoir qu'un changement d'orientation se préciserait avec l'aide des soutiens, car ils étaient parvenus à la limite de leurs maigres possibilités ; les provisions alimentaires étant nettement entamées, les comptes en banque de tous au plus rouge, beaucoup ont décidé, non pas de baisser définitivement les bras mais d'aller reprendre un peu leur souffle ! Quelques-uns, entourés par quelques retraités, par solidarité, ont décidé de rester et de résister encore !

Ainsi, j'ai pu rencontrer certains d'entre eux, squattant la Tour de Porto Torrès, discuter avec eux et l'un de leur responsable syndical, prendre quelques photos que j'insère ci-contre sous forme d'album afin que vous puissiez vous rendre nettement compte de la réalité quotidienne que vivent ces courageux sardes depuis de nombreux mois !

Pour beaucoup de par l'Europe mais aussi de par le monde, la Sardaigne est à leurs yeux, une île de luxure, et donc, la situation des chimistes de la Vinyls n'est pas considérée comme dramatique à leurs yeux et leurs protestations pas vraiment prises au sérieux mais dès lors que je me suis rendue sur les lieux, je peux vous garantir que ce que j'ai vu m'a persuadée que bien des continentaux n'auraient  pu résister dans ces conditions ! Pas de rémunération, un couchage de fortune, quelques provisions mais bien souvent des journées entières sans nourriture, des familles éclatées, les femmes n'ayant pu tenir sous les menaces des banquiers, etc. etc.

"La guerre ne fait que commencer !" me fait comprendre un responsable syndical ! En effet, si la journée du 24 juillet n'a pas été productive en décisions en leur faveur, puisqu'on envisage de fermer le site de Porto Torrès, il va leur falloir veiller à ce que les démobilisations se fassent dans les meilleurs conditions ; autrement dit, ce qui s'était déroulé pour ce qui concerne les contrats du personnel de la Méridiana dès lors qu'elle a fusionné avec la Fly, risque fort de se produire pour la défense des avantages sociaux et salariaux acquis par les ouvriers de la Vinyls ! Les syndicats sont prêts à sortir leurs griffes et à défendre les bifsteaks, bec et ongles.

N'hésitez pas à visionner les photos, dans l'album ci-contre, elles parlent d'elles-mêmes !!!

LA MOZARELLA DE SCHROUMPF !

"La situation est sous contrôle !" disaient les informations diffusées en France et sur le Continent italien !

"Aucun danger pour la santé !" disaient les services sanitaires !

Sur place, les langues se sont déliées et les habitants m'ont fait part d'un cas : la Mozarella blue aurait plongé un homme dans le Coma, qui, après avoir ingurgité un morceau de mozarella avant même qu'elle soit devenue bleue, s'est vu poindre autour de la bouche quelques pustules avant de tomber dans une forte fièvre suivie d'une perte de conscience ! Je n'en sais pas plus ! Des personnes sans lien aucun, m'ont toutes données cette même version !!! No coment over !!!

Pour l'Alcoa, tout est rentré dans l'ordre pour une période de...3 ans !!! Rendez-vous en 2013 ! Je reste dans l'expectative quand aux projets des dirigeants !!! N'oublions pas que l'Alcoa a investi dans un nouveau site créé à Dubaï !!!

La mine de Furteï n'est pas encore en chantier de nettoyage ! L'eau du ruisseau est belle, toute colorée de reflets chatoyants, des superbes clichés en perspective pour un artiste photographe,  mais je ne m'en suis pas approchée, une sorte de piquotis nasal m'ayant murmuré "prudence !" ! Au loin, j'ai compris qu'il y avait quelques employés qui faisaient encore le guet afin d'empêcher les promeneurs de s'y risquer !!! N'oublions pas que cela fait 2 longues années que ces 42 ouvriers ont décidé de se maintenir (sans émoluments !!!) pour empêcher les imprudents de s'approcher des lieux et de dénoncer et manifester jusqu'à enfin obtenir qu'ils aient tous une formation pour pouvoir enfin (avec rémunération, cette fois-ci, je l'espère !!!) rendre ce site sans dangers pour la santé des habitants aux alentours !

 - J'ai été confronté à la nouvelle d'autres décès, de personnes de tous âges, qui de cancers (poumons, prostates, pancréas, peau), qui d'arrêts cardiaques mais aussi de problèmes respiratoires  !  Les deux dernières semaines de Juillet, les résidants de quelques villages (et moi-même, d'ailleurs) ont toussé et éternué alors qu'une chaleur torride plombait l'atmosphère sans une once de vent ! "Etonnant, non !" Dirait Desproges ! J'ai pu constater également que "La thyroïdie" est toujours d'actualité même sur des personnes jeunes !

- La Magdalena et ses six kilomètres de littoral pollué est un secret de polichinelle ; quelques-uns sont informés...VAGUEMENT (?!!!)...d'autres sont totalement ignorants de ce qui y a été découvert !!! Dès lors que je leur parle de la soudaine décision de la part du gouvernement d'organiser le G8 à l'Aquila au lieu de la Magdalena, les laissent perplexes et incrédules !

- Beaucoup de résidants sardes avec qui j'ai eu l'occasion de "chiacherare", m'ont avoué qu'ils ne savaient plus comment réagir devant la nourriture qu'on leur offrait dans ces nombreuses grandes surfaces qui pointaient leur nez un peu partout dans leurs campagnes car elles étaient vraiment les bienvenues avec les prix qu'elles pratiquaient (bien plus accessibles pour leurs maigres bourses) mais ils se sont rendus compte que peu distribuaient des produits du terroir ! Les jeunes sont bien plus attirés car les produits proviennent d'Espagne, d'Allemagne, de France (très peu, toutefois, je n'ai vu que des boites de pain azyme mentionnant "fabriqué en France"), pays qui leur procurent du travail au moyen de contrats signés via des agences italiennes représentatives d'entreprises siégeant dans ces pays et ils sont quelque-peu sous une euphorique reconnaissance !

 D'autres produits mentionnent la marque des grandes surfaces distributrices, en général italiennes (du continent), mais l'on ne peut savoir d'où proviennent les matières premières, donc... Ce qui est certain, c'est qu'ils sont de plus en plus réticents à manger du poisson, et pour beaucoup, la seule viande qu'ils veulent consommer, c'est celle de leurs "porcelini" ou de leurs "maïaletti" et "agnelini" ! Les salades de crustacés et les barquettes de saumon que j'ai repérées dans les bacs réfrigérés proviendraient selon les étiquettes, des mers du Nord de l'Europe ! 

 Même en Sardaigne, on tombe dans le piège de ces grandes surfaces qui proposent énormément de gadgets attirants sur leurs étals aux abords des caisses, fabriqués en Chine, à Milan (?), au Maroc, en Afrique, etc.

Ce qui fait que les "économies" que l'on réaliserait sur l'alimentation se trouveraient vite rattrapées par l'achat, pour peu que l'on ne puisse y résister, de tout ce fratras d'objets pas forcément très utiles mais qui donnent pour un très court instant, un semblant de bonheur futile ! La sensation également d'être plus riche dès lors que l'on est pourvu de tant d'objets divers provenant de l'extérieur ! J'ose espérer, mais hélas, je suis obligée de le constater chaque année, que l'artisanat sarde, culture traditionnelle au sein des familles, ne s'en trouve égratignée !!! Certes, on voit bien plus de boutiques artisanales installées mais la culture créative circulant dans les gênes de chaque sarde dès leur naissance tente à s'effacer et cela m'inquiète et m'attriste !

- Les "sagras" par contre, pour l'instant, sont toujours d'actualité et j'ai pu profiter de la Sagra delle Lumache à Sénis ! Dès que j'aurai un peu de temps devant moi, j'installerai quelques photos de cette festivité !!!

- J'ai pu écouter le groupe "Instentales" : un mélange de rock, de musique traditionnel sarde, de reggae, avec des textes à l'humour très acerbe mais aussi avec des hommages à vous faire venir les larmes aux yeux ! Je vous les présenterai un peu plus tard en insérant le lien de leur site et un échantillon de leurs morceaux !

Je ne vous parlerai pas aujourd'hui de toutes ces autres entreprises qui sont en difficulté, je le ferai au fil de l'actualité que je prévois assez "chaude" dès la rentreé !

Je peux simplement vous dire qu'une stratégie de démobilisation du personnel se met en place dans tous les domaines, y compris dans les écoles et celà ne laisse rien envisager de bon ; pousser les familles à quitter leur petit patrimoine familial pour être obligé de se loger plus près de leur lieu de travail avec des loyers exorbitants et à défaut, s'ils refusent les laisser dans une situation plus que précaire, c'est chercher à éclater les familles tout simplement et c'est dramatique ! On promène les personnes de sites en sites, on insite les jeunes à quitter l'île avec des contrats de travail sur le continent mais aussi sur l'Allemagne, l'Espagne et j'en passe ! Les anciens tentent de résister mais leur santé péréclite et les jeunes ne parviennent pas toujours à les aider financièrement ! Les villages se désertent et les maisons sont vendues une bouchée de pain à des...russes, anglais, hollandais, etc. qui ne les occupent même pas toute l'année !!!

Les jeunes sardes qui ont encore la possibilité de rester sur l'île se battent avec des moyens dérisoires en créant des petites entreprises dans le bâtiment (30 entreprises pour un même village d'à peine une centaine d'habitants !!!), des boutiques artisanales, des "beds and breakfast" (très british !!!), des bars (3 à 4 bars par villages !!!), les boulangers se font très rares, les petites épiceries tentent de survivre, les poissonniers et les bouchers se mêlent aux "sagras", histoire de s'arrondir les fins de mois, et des "agriturismes" ne vivent qu'en été !!!

Pour accueillir les touristes et les amener à rester, tout l'hiver, on nettoie, on farfouille pour découvrir des sites archéologiques, pour mettre en avant l'histoire de la Sardaigne en mettant à jour et en aménageant des ruines mais le touriste est de plus en plus intéressé surtout par les littoraux et par les randonnées à moto !!!

Je suis donc très inquiète pour la Sardaigne, ses résidants et sa culture ! C'est mon sentiment et je l'exprime à qui veut me lire !

07/07/2010

LE MEURTRIER DE FRANCO SICCU ET GIUSEPPE LONGHITANO VIENT D'ETRE RETROUVE A PALMA DE MAJORQUE !

Holger B., ce monstrueux criminel vient d'être retrouvé à Palma de Majorque !!!

http://www.repubblica.it/esteri/2010/07/07/news/hannover-... 

LES GESTES D'UN MALADE PSYCHIATRIQUE, DISENT LA PLUPART DES JOURNAUX ? !!!

Après avoir tiré à bout portant sur Franco Siccu, à genoux lui suppliant de ne pas tirer, et son ami Giuseppe Longhitano, les tuant pour le premier sur le coup pour le second après quelques heures de coma, avec sang-froid, sans trembler, sans écouter les supplications de Franco Siccu, Holger B. s'est enfui à pieds, a pris le temps d'aller retirer de l'argent, de se rendre chez un ami à qui il a demandé des vêtements pour se changer pour ensuite se diriger vers l'aéroport et prendre l'avion (ou vers une gare pour prendre un train, on ne sait pas encore les détails de sa trajectoire !) pour se rendre en Espagne et se faire héberger par son parrain à Palma de Majorque !

Vous trouvez, vous, que c'est l'attitude d'un irresponsable ?!!!

J'ose espérer, et je pense que tous les sardes et tous les siciliens sont dans le même état que moi, que ce monstre sera puni comme il se doit et qu'il sera enfermé à perpetuité, à titre d'exemple !!!

Parce que selon moi, cet homme savait parfaitement ce qu'il faisait et qu'il a démontré qu'il était un monstre et que son mobile n'est qu'un sentiment de racisme de première !!!

VERGOGNA !!! AUCUNE EXCUSE !!! AUCUN PARDON !!!

 

ALLEMAGNE : LE MEURTRE DE FRANCO SICCU ET DE SON AMI GIUSEPPE LONGHITANO EST UN CRIME PUREMENT RACISTE ET XENOPHOBE ! Le témoignage d'une personne présente lors de la tragédie : UNE VERITABLE EXECUTION !!!

Le meurtrier, Holger B., de Franco Siccu et de son ami Giuseppe Longhitano (décédé hier matin à l'hôpital où il avait été transporté, dans le coma) est toujours introuvable s'étant enfui à pieds (sans que quiquonque ne l'arrête ?!!!) après avoir commis le plus horrible des crimes, tirant de sang froid alors que Franco Siccu, à genoux, lui priait "de ne pas faire ça", comme en a témoigné une personne présente à la police, dont le nom est gardé secret pour ne pas obstruer le bon déroulement de l'enquête !

http://www.unionesarda.it/Articoli/Articolo/187200... 

Je me permets de vous montrer la photo de Franco Siccu afin que vous puissiez voir son beau regard d'homme honnête qui n'a eu qu'un seul tort : avoir aimé le football et avoir ouvertement soutenu l'équipe d'Italie sur le territoire allemand !!!  

La famille Siccu, oristanaise, de San Vero plus précisément, est écroulée et les sardes sont en colère !!!

Que faut-il être pour pouvoir vivre en toute quiétude ? Un robot muet sans couleur, sans passion et sans coeur ?  Un mouton sans laine qui ne doit même pas bêler au risque d'en courroucer certains jusqu'à vous assassiner ? Un mort vivant qui ne doit surtout pas respirer parce qu'on le taxerait de voleur d'oxygène ?

Un sarde obligé de demeurer sur son île même s'il y crève de faim ?!!!

Je crois que la réponse est là !

Il y a ceux qui décident qu'ils sont les maîtres du monde et qui ne veulent que des serviteurs muets, des personnes à leurs bottes qu'ils veulent manipuler comme ils l'entendent, et il y a ceux qui n'en peuvent plus d'être des gentils, serviables et modestes, hospitaliers et tolérants, qui ne demandent rien d'autre que de pouvoir gagner leur croûte de pain quelquepart pour pouvoir nourrir leur famille !

Mais ces derniers, on les pousse à partir chercher du travail ailleurs que sur leur terre (pour mieux leur voler leur petit patrimoine dont ils ont hérité de leurs anciens ?!!!) et dès lors qu'ils parviennent à tout quitter pour tenter de gagner quelques sous (un salaire de misère bien souvent !), on les assassine parce qu'ils dérangent les gens déjà en place sur la terre..."d'accueil" (?!!!) !

Ce crime est plus qu'odieux et j'ai du mal  à comprendre que les médias ne se récrient pas, ne dénoncent pas cette ignominie !!! Les journaux allemands auraient du dénoncer en toutes lettres, ce crime commis de sang froid par ce tueur raciste et déterminé !!! Mais non, systématiquement on étiquette et on salit les victimes !!!

Regardez bien le beau regard de Franco Siccu ! 292212.jpg

 

Ce n'est pas le regard d'un mafieux mais d'un homme simple, honnête et courageux qui a apporté certainement beaucoup à la ville de Hannover et à ses habitants !!!

Les habitants de San Vero Milis sont écroulés, hébétés, ne comprenant pas ce crime gratuit !!! Une véritable exécution !!!

Je me joins à leur douleur et envoie toutes mes condoléances à la famille de Franco Siccu et de Giuseppe Longhitano, notamment ses deux enfants désormais orphelins !

Voici le portrait du tueur recherché par la police allemande (peut-être a-t'il déjà passé la frontière ?) :

mfbq-hannover-wm-killer__16901653__MBQF-1278450601,templateId=renderScaled,property=Bild,height=349.jpg

 Je l'ai trouvé sur un article du journal allemand BILD dont je ne comprends pas le sens mais qui relate certainement les faits à leurs manières avec les mots utilisés tels que le dénoncent les sardes ayant contacté l'Unione Sarda :

http://www.bild.de/BILD/regional/hannover/aktuell/2010/07... 

b.jpghttp://www.lastampa.it/redazione/cmsSezioni/esteri/201007... 

LE MEURTRIER SUR LES PHOTOS CI-DESSUS, MESURE 1 M 80, PORTAIT AU MOMENT DU CRIME UNE CASQUETTE A VISIERE, UN TEE-SHIRT AVEC L'INSCRIPTION "COLLEGE" ET UN PANTALON COURT NOIR ! 

 IL FAUT RETROUVER CE MONSTRE !!!

"L'uomo, che aveva perso il lavoro in una concessionaria tempo fa proprio a causa dei suoi disturbi psichici, prendeva forti tranquillanti ed in passato era stato anche in cura in una clinica psichiatrica." (L'homme, qui avait perdu son travail chez un concessionnaire il fût un temps, justement à cause de ses perturbations psychiques, prenait de forts tranquillisants et dans le passé était même en cure dans une clinique psychiatrique !)

Voilà ce que commencent à stipuler la plupart des journaux (je n'ai d'ailleurs rien lu de la part des médias français au sujet de cette affaire !) dont La Sicilia : http://www.lasicilia.it/index.php?id=42577&template=l... 

Et moi, je dis : "Trop facile !!! Voilà encore un assassin qui sera remis en liberté, excusé d'avoir agi sous l'effet de tranquillisants parce qu'étant fragile psychologiquement, etc. etc. Quand les autorités prendront-elles enfin leurs responsabilités pour éviter ce genre de drames ? Quand mettrons-nous enfin entre quatres murs pour l'éternité, ce genre de fous capables de commettre de telles monstruosités ?"

holger2_BM_Bayern__1146455p.jpgJe liste tous les articles y compris ceux des journaux allemands même si je n'en comprends pas la langue mais leur manière à ces derniers de diffuser les photos du criminel est parlante ! Je vous laisse constater par vous-même : http://www.welt.de/vermischtes/weltgeschehen/article83517... 

Pour une diffusion dans le cadre d'un avis de recherche, c'est plutôt à mon humble avis, dans le sens "inefficace" ! Comment voulez-vous que les lecteurs reconnaissent qui que ce soit dans ces circonstances ?!!!

Dans l'article du journal Sicilia,  on nous apprend que Holger B. travaillait chez un concessionnaire ! Je tombe sur un article d'auto-infos, daté du 15 juin 2010, qui relate qu'un certain Holger B. (même âge, 41 ans) a été nommé responsable de la coordination des ventes du groupe, chez Volkswagen :  http://auto-infos.fr/Christian-Klingler-Nous-optimisons,2... 

Juste un commentaire à titre personnel : "Espérons que ce ne soit qu'un homonyme !!!"

 

06/07/2010

ALLEMAGNE : IL NE FAIT PAS BON ETRE SARDE VIVANT ET TRAVAILLANT EN ALLEMAGNE, PASSIONNE DE FOOT BALL ET OSANT SOUTENIR HAUT ET FORT L'EQUIPE D'ITALIE !!! ON PEUT MEME Y PERDRE LA VIE ET ETRE CONSIDERE COMME FAISANT PARTIE DE LA MAFIA !!!

Etre sarde ou italien, vivre et travailler en Allemagne et de surcroît, être passionné de foot ball et oser soutenir haut et fort l'équipe d'Italie, peut vous coûter la vie et de surcroît peut vous voir accusé de faire partie de la Mafia et de régler vos comptes (?!!!) !

Ainsi, Franco Siccu, sarde de 47 ans, oristanais dont la famille réside encore à San Vero, pizzaÏolo à Hannover depuis 4 ans, vient de perdre la vie, après avoir reçu une balle en pleine tête par un pistolet tenu par les mains d'un allemand, Holger B. qui n'a pas supporté que l'on soutienne une autre équipe de foot que celle qui représente l'Allemagne et son ami, Giuseppe L., blessé par la même arme, est entre la vie et la mort !!! Le meurtrier s'est enfui à pieds et est encore recherché par la police, son portrait ayant été largement diffusé pour un avis de recherche !

http://www.unionesarda.it/Articoli/Articolo/187044... 

"È accaduto ieri mattina all'alba ad Hannover, nel quartiere a luci rosse della città della Bassa Sassonia. Franco Siccu lavorava nella pizzeria Little Italy, un locale che guarda il Colombus Kiosk, un ritrovo aperto 24 ore su 24 dove gli capitava di trascorrere qualche ora dopo la chiusura.

Sono i giorni dei Mondiali di calcio e in Germania la febbre è altissima. Non solo per i successi della squadra ma anche per una vecchia ruggine che contrappone calcisticamente i tedeschi agli italiani, colpevoli di averli battuti quattro anni fa proprio a casa loro. Un boccone - giurano in tanti - mai digerito.

La discussione tra Franco Siccu, un campano, rimasto gravemente ferito nella sparatoria (è in coma), e Holger parte in salita, e i numerosi boccali di birra mandati giù la rendono pericolosissima. Il cuoco sardo difende con forza i colori dell'Italia e soprattutto il numero di titoli mondiali conquistati dagli azzurri. Il rivale tedesco non riesce ad accettare la realtà dei fatti. La discussione, raccontano i testimoni, è piuttosto accesa, come spesso succede in questi giorni; poi tutto sembra acquietarsi quando Holger lascia il locale.

È un'illusione. Holger torna a casa, prende la pistola, si ripresenta in Muenzstrasse, al Colombus Kiosk e fa fuoco. Franco Siccu è colpito da un proiettile alla testa e non ha scampo. L'amico è gravemente ferito, il killer si allontana a piedi. La polizia di Hannover lo cerca da ore, la sua foto è sui giornali online, una telecamera di un bancomat lo ha ripreso mentre fa un prelievo."

Je traduis :

 " C'est arrivé hier matin à l'aube, à Hannover, dans le quartier à la lumière rouge de la Cité de la Bassa Sassonia. Franco Siccu travaillait dans la pizzerià Litle Italy, un local qui fréquente le Colombus Kiosk, un lieu de retrouvailles ouvert 24 heures sur 24 où il lui arrivait d'aller quelques heures après la fermeture.

Ce sont les jours du Mondial de football et en Allemagne, la fièvre est très haute. Non pas seulement pour les succès de l'équipe mais aussi pour une vieille rancune qui confronte footballement les allemands aux italiens, coupables de les avoir battu il y a quatre ans dans leur propre maison. Un affront, jurent-ils tous, mal digéré.

La discussion entre Franco Siccu, un compagnon resté gravement blessé dans la tragédie (il est dans le coma), et Holger, monte crescendo et les nombreuses chopes de bière avalée la rendent périlleusissime. Le cuisinier sarde défend avec force les couleurs de l'Italie et avant tout, le nombre de titres mondiaux gagnés par les bleus. Le rival allemand ne réussit pas à accepter la réalité des faits. La discussion, racontent les témoins, est plutôt allumée, plus particulièrement avec ce qui s'est passé ces jours-ci ; puis tout semblait accordé quand Holger a quitté le local.

C'est une illusion, Holger rentre à la maison, prend le pistolet, se représente en Muenzstrasse, au Colombus Kiosk et fait feu. Franco Siccu est atteint par un projectile à la tête. L'ami est gravement blessé, le meurtrier s'éloigne à pieds. La police de Hannover le cherche durant des heures, sa photo est sur les journaux en ligne, une télécaméra d'un distributeur de billets le flashe alors qu'il procédait à un retrait."

"Per la comunità sarda e per quella italiana sono ore di dolore e di rabbia. La Bild, il più diffuso giornale popolare tedesco, ha subito usato la parola mafia e regolamento di conti per spiegare quanto era accaduto ad Hannover. Un binomio tanto facile quanto offensivo che ha spinto alcuni italiani a segnalare il fatto all'Unione Sarda."

Je traduis :

"Pour la communauté sarde et la pour la communauté italienne, ce sont des heures de douleur et de rage. La Bild, le plus largement diffusé des journaux populaires allemands, a aussitôt usité les mots Mafia et réglements de compte pour expliquer ce qui était survenu à Hannover. Une double dénomination tellement facile quand ce n'est pas tellement offensant, qui a poussé quelques italiens à signaler le fait à l'Unione Sarda."

 

"«C'è una stampa denigratoria nei nostri confronti», lamentano. C'è qualcosa di più. C'è un tifo esasperato e marcio che autorizza qualcuno a dare pugni in faccia a un ragazzino di 16 anni mentre va a scuola. «Lo hanno aggredito solo perché indossava la maglietta dell'Italia», racconta sconfortato Adalberto Arangino di Belvì. Da 10 anni vive con la famiglia a Dortmund dove ha un locale. «Quella notte di quattro anni fa, quando le due squadre si sono incontrate ho dovuto chiudere per non avere danni».

Franco Siccu invece non è riuscito a evitare il delirio da tifo impregnato di alcol. Il suo unico torto è stato quello di difendere con passione la sua Nazionale."

Je traduis :

"Il y a une montée de dénigrement à notre égard", se lamentent-ils. Il y a autre chose de plus. Il y a un type exaspéré et "marcio" (je n'ai pas su le traduire) qui autorise quelqu'un à donner un coup de poing en pleine face à un gamin de 16 ans alors qu'il allait à l'école. "Ils l'ont agressé seulement parce qu'il avait endossé le maillot de l'Italie.", raconte déconcerté, Adalberto Arangino de Belvi. Depuis 10 ans, il vit avec sa famille à Dortmund où il a un local. "Cette nuit-là, il y a 4 ans, quand les deux équipes se sont rencontrées, j'ai du fermer pour ne pas subir de dégâts".

Franco Siccu, par contre, n'a pas réussi à éviter le délirium d'un type imprégné d'alcool. Son seul tort a été celui de défendre avec passion son équipe nationale."

Je ne ferai aucun commentaire autre que celui-ci : "Qui fait preuve de xénophobie dans cette histoire ?"

01/07/2010

ECHANGES AVEC MONSIEUR PIERRE LEMMENS...SUITE ET FIN (DU MOINS JE L'ESPERE !!!)

Monsieur Pierre Lemmens me répond, toujours sous l'article concernant la Mozzarella bleue (baptisée par moi-même, Mozarella de Schtroumpf mais je préfère préciser que ce terme n'est pas dans le but d'insulter un peuple du pays fabricant cette Mozarella mais une plaisanterie ayant pour but de donner un nom à un fromage qui a une couleur me faisant penser à la couleur des Schtroumpf ! :) Suis-je suffisamment claire ? Aucun sentiment de xénophobie ni de racisme dans mes mots !!!) et bien évidemment, utilisant une fois encore, mon droit de réponse, je lui adresse un message en retour !!!

http://sardaignemonilemerveilleuse.midiblogs.com/archive/... du weblog "SARDAIGNE...MON ILE MERVEILLEUSE" :

"Chère Madame, votre réponse enflammée n’est pas faite pour me surprendre. La contradiction ne semble effectivement pas faire partie de vos « coutumes et traditions ». Puisque vous avez bien voulu créer un espace d’expression public, permettez-moi d’élaborer à mon tour :
La lecture de votre blog m’a effectivement laissé un goût nauséabond de xénophobie… Pas de « racisme »… Anglais, de père français et de mère néerlandaise, élevé en Russie et en Italie, je ne me livrerai pas avec vous à un concours de diversité…
Quelques exemples seront plus parlants : Un de vos billets relate la mort –tragique- d’un jeune enfant Sarde, fauché par une moto. Votre compréhensible indignation cible dès lors les touristes, qui à bord de leurs « énormes véhicules » viennent semer la mort et la désolation dans « vos » paisibles villages… A la relation de votre récit, le doute n’est pas permis ; des « étrangers » ont tué un enfant du pays, au mépris de la prudence la plus élémentaire. Il aura fallu la persévérance de l’une vos interlocutrices (Marie) pour préciser un point de détail que vous aviez choisi de passer sous silence en relatant cette tragédie : Le responsable était l’oncle de la victime, lui-même Sarde. Exit l’ « étranger »… J’approuve la dénonciation de la « violence routière » qui en France, en Italie, dans le monde, tue chaque jour. Je regrette le procédé. La stigmatisation de ce type de comportement gagnerait en force et en crédibilité si elle visait de façon générale des crétins ivres ou inconscients qui fonceraient à tombeau ouvert dans les ruelles des villages Sardes, quelque soient leurs origines. Mais vous choisissez de ne vous intéresser qu’au rôle funeste -et en l’occurrence fantasmatique- des « étrangers »… Xénophobie ?
Un autre exemple ? Permettez-moi de vous citer « … ceux qui débarquent sur notre ile en «conquérants », bien décidés à flouer leurs habitants, bien décidés à se conduire comme des «supérieurs »… » Distinguons peut-être d’abord entre touristes et investisseurs. Les touristes qui visitent la Sardaigne sont à l’image de ceux qui parcourent le monde entier : certains sont merveilleux, d’autres détestables. Mais ils ont une attente commune, celle inhérente à la notion de service, qui caractérise l’industrie du tourisme. Si « servir » des « étrangers » -qui vous rémunèrent pour ce service - vous parait une notion inacceptable, il me semble que vous meniez une bataille perdue. Cette industrie est celle qui, faute de mieux, vous permet de vivre et de vous développer, ce « vous » devant être compris au sens collectif. Les investisseurs, ensuite. Ils ont souvent –à tort ou à raison, mais mon propos n’est pas d’ordre idéologique- les mêmes attentes et le même pragmatisme brutal à l’égard des Sardes, des Corses, des Belges, des Français, des Chinois ou des travailleurs vietnamiens. Les drames locaux qui en résultent ne sont pas le fait « d’étrangers » qui cherchent à nuire au « peuple-esclave » Sarde, mais la triste conséquence de la mondialisation. En ce siècle troublé, il est parfois intéressant d’observer les choses autrement que par le petit bout de la lorgnette… Cela ne doit pour autant entamer nos capacités d’indignation, mais nous amener à ne pas nous tromper de cible…

Il reste enfin la question de l’assassinat sauvage du Préfet Erignac. Je comprends et respecte votre « conviction intime » qui vous amène à proclamer l’innocence d’Yvan Colonna Mais épargnez-moi la complainte du « petit berger » perdu dans un monde de brutes. De mère bretonne, son père, Jean-Hugues, est l’un des députés socialistes clés des années Mitterrand. Pas un ouvrier agricole victime de l’oppression de l’état français. Yvan Colonna a été jugé pour ce meurtre – dénoncé par 4 de ses 6 co-accusés - Suite à sa condamnation par une première cours d’assise, confirmée en appel, le verdict de la cour de Cassation, portant sur la forme et non le fond, le renvoie aujourd’hui à nouveau devant une cours d’assise. Vous devrez reconnaitre que son procès respecte les règles de la démocratie, contrairement au « procès » fait par les ultra-nationalistes Corses à ceux qui les dérangent dans leurs activités politico-mafieuses ou qui ne se plient pas aux exigences de leur racket.
Je n’ai pas l’envie de « troller » sur votre site, manifestement destiné à un petit nombre de « partisans» unanimistes. Vous m’annoncez – sur un mode menaçant- que vous avez communiqué notre échange précédent à l’association de défense d’Yvan Colonna et à sa famille… Dois-je trembler devant leur vindicte prévisible ? Puis-je vous l’avouer ? Cela me fait rire ! Sans doute le côté « Puisque je suis impuissante à te répondre de manière libre et adulte, mon grand frère va venir te casser la g…. »…
Pour finir, un propos simple, que vous comprendrez peut-être : Je crois profondément en l’inclusion, à l’opposé de l’exclusion. Le particularisme régional, imposé de préférence par la violence, ne suscite en moi que mépris. Je respecte l’énergie et la tonicité de vos propos militants – que vous qualifiez ouvertement comme tels- mais je dois constater qu’en dernier recours, vous vous refugiez derrière d’autres. J’apprécie toutefois que vous ayez eu la courtoisie de ne pas censurer cet échange.

Bonne continuation et bon blog… J’espère que votre propriété familiale trouvera preneur. Pas un « étranger » « conquérant » et « supérieur », qui viendrait exploiter votre ile dans son énorme véhicule."

Je réponds à ce Monsieur :

"Décidément ! Je pense que je ne vais pas persévérer dans la polémique concernant ma pseudo "xénophobie" ! Dès lors que l'on écrit et que l'on s'exprime en publiant sa façon de penser, je suis parfaitement consciente que des lecteurs peuvent appliquer (volontairement ?!!!) à mes mots un sens qui n'est pas forcément initial ! Hélas, ce sera toujours ainsi, on prête une pensée à un écrivain en fonction de ce qu'il a écrit sans même chercher à analyser si ce qu'il a voulu exprimer était vraiment ce que l'on a compris soi-même ! Une pensée écrite tente à plusieurs résultats d'analyses selon l'étât d'esprit et le vécu du lecteur, c'est de tout temps et ce sera toujours ainsi ! Il n'y a donc plus qu'une solution pour l'écrivain, celle de se justifier s'il est encore en vie dès lors qu'on lui prête des pensées qu'il n'a pas et un sens à ses écrits qui est faux ! Donc, et je pense que c'est la dernière fois que je viens vous répondre sur ce sujet (ma réponse à ma commentatrice, Marie, étant déjà établie), je ne suis pas xénophobe ni raciste ! Le tribunal composé de mes divers lecteurs jugera (plus d'une centaine de lecteurs par jour, je tiens à le préciser au passage !) ! Concernant l'attitude exécrable de certains touristes, je parle en toute connaissance de cause, étant, chaque année, bien triste de la constater : les carabinieris d'ailleurs, doivent être déjà, à l'heure qu'il est, sur les dents pour stopper et amender les conducteurs qui, à peine débarqués sur l'île, déboulent comme s'ils étaient sur un circuit ! Le tour de Sardaigne en tête peut-être ?!!! Quand à la manière des touristes de cotoyer les habitants, je peux vous dire que j'ai été témoin d'attitudes irreverenscieuses à l'égard de femmes employées pour la saison, par exemple (mais j'ai tant d'autres exemples en réserve que je ne peux tous ici les énumérer !) à nettoyer les toilettes sur les plages sardes (à Is Arutas, par exemple) et je ne peux que m'insurger !!! Ces femmes sont des mères de famille, tout-à-fait respectables, obligées d'en arriver à accepter ces précaires et durs emplois pour pouvoir aider à nourrir leur progéniture, que les touristes (et je parle d'une manière générale non pas parce que je suis xénophobe mais dans le but et dans l'espoir de rééduquer quelques esprits !!!) devraient traiter comme des humains et non pas comme des servantes qui doivent obligatoirement nettoyer leurs saletés : Les saletés de gens qui ne savent pas tirer une chasse, qui laissent des serviettes hygiéniques boucher les évacuations quand on ne les laissent pas trainer à terre, et j'en passe et des meilleures !!! Je suis en colère car ces personnes (qu'elles ne se respectent pas elles-mêmes, c'est leur affaire car je pense que de se conduire ainsi est avant tout un manque de respect vis-à-vis de soi mais qu'elles manquent de respect à qui doit nettoyer leur m...de me met hors de moi !!!) s'imaginent que, dès lors, qu'elles débarquent dans ces lieux avec leurs menu-monnaies, elles ont le droit de se permettre une conduite de "négriers" !!! Honte à elles !!! Et je ne peux que généraliser car les touristes qui constatent ce genre de faits ne prennent même pas la peine de "corriger" les autres ; je les jauge donc (je précise que je ne n'emploie pas le mot "juger" !!!) comme complices et donc identiques à ces... (il n'y a même pas de mots pour les qualifier !) ! Quand à ceux qui partent en laissant des poubelles, quand je pense que le moindre papier tombé dans les rues suisses ou allemandes vous valent une amende plus que salée, je ne peux qu'être furibonde ! Et je ne représente pas une minorité car les jeunes, très respectueux de leurs anciens, commencent à être très en colère eux-mêmes de voir comment sont traitées leurs mères, leurs soeurs, leurs cousines, voire leurs fiancées et femmes !

Comme je l'ai déjà écrit : le tourisme doit être avant tout un échange ; l'accueillant apportant sa richesse culturelle, l'accueilli apportant certes ses devises mais aussi sa curiosité et sa soif de connaissances ! Le tourisme ne doit  pas être seulement qu'un commerce !!! Les sardes comme les corses ne sont pas tous destinés à n'être que des hôtelliers, ni des femmes de ménage, ni des serviteurs à touristes au service de qui apporte des deniers ! Ils sont dans leur majorité, surtout pour les générations récentes pour qui leurs anciens se sont sacrifiés (pour leur permettre de suivre ces hautes études !) des personnes hautement qualifiées dans divers domaines, pour qui l'Etât ne fait pas grand-chose pour leur permettre d'exercer le métier pour lequel ils ont acquis de hautes compétences qu'ils pourraient mettre non seulement au service de leur pays et de leurs habitants mais qui leur permettrait d'y vivre à proximité de leur famille, et ils ne peuvent être qu'en colère dès lors qu'ils s'aperçoivent que des subventions et des passe-droits sont accordés  à des gens qui ne résident même pas sur l'île !!! La seule alternative qu'on leur met à portée de mains, est d'aller travailler sur le Continent ou à travers l'Europe pour un salaire bien plus bas qu'ils le mériteraient, avec, de plus, l'obligation de payer un loyer exorbitant, sans parler des frais qu'ils ont pour venir voir leur famille vieillissante ou de survivre dans la misère, toujours plus étranglés par des taxes et des factures d'énergie toujours plus onéreuses ! N'avoir d'autres choix que de quitter sa terre et sa famille pour parvenir à se créer une ridicule retraite ou rester sur l'île à faire des petits boulots précaires au service des "rupins" non résidants (je n'ose plus employer le mot "étranger") ou résidant seulement un mois par an dans des propriétés secondaires acquises une bouchée de pain (ce qui ne fait absolument pas vivre les habitants de l'île, j'en suis désolée, puisque ces gens n'ont pas les mêmes impositions ni les mêmes obligations que les habitants !) est pour moi synonyme d'exploitation du petit peuple !

 

Pour ce qui concerne l'affaire Colonna/Erignac, je vous laisse assumer vos propos qui expriment vos convictions et ressentis mais surtout à mes yeux, un manque d'objectivité total et me laisse deviner vos engagements politiques !

Je ne retiens qu'une chose, vous m'accusez (en supputant que je suis une lache !!!) de me cacher derrière mes "grands frères" dès lors que je me sens attaquée ! Si cela avait été le cas, je ne serais pas ici à écrire pour m'exprimer avec une identité non cachée sous un pseudonyme, mais dans l'ombre, à l'abri des invectives et des attaques sournoises !

Je transmets ces échanges à la famille Colonna et au Comité de Soutien (dont les responsables sont les frères et soeurs d'Yvan Colonna) dès lors que l'on mentionne leur nom ou celui de l'un des leurs, dès lors que le sujet et les propos échangés les concernent directement ou indirectement et ce, par respect à leur égard car j'estime qu'ils ont tout à fait le droit d'en prendre connaissance !