Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2010

SARDAIGNE : AVIS AUX VOLEURS DES TRESORS NATURELS DE L'ILE, ILS SONT SURVEILLES MEME AU DELA DES FRONTIERES ET SERONT SEVEREMENT PUNIS !!!

Avis à tous ceux qui penseraient pouvoir continuer à se permettre de s'enrichir facilement en volant les trésors naturels de l'ïle de la Sardaigne, ils sont étroitement surveillés même au-delà des frontières et seront sévèrement punis !!!

Que l'on cesse de voler ce patrimoine merveilleux de l'île de la Sardaigne, qui sont des trésors naturels à protéger, à préserver : tortues, obsidiennes, sable, coraux, orchidées sauvages, etc.

C'est ce que vient d'apprendre à leurs dépends ces voleurs de tortues qui avaient mis en place un véritable trafic via Internet !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1820... 

"Olbia, sgominato il traffico di tartarughe !!!

Partivano dalla Gallura e arrivavano in tutta Italia, le tartarughe sarde offerte sui siti internet e spedite con corrieri privati. Il traffico è stato sgominato dalla Procura di Tempio. Gli animali venivano sistemati in scatole di piccole dimensioni e avvolti con nastro adesivo da imballaggio."

Je traduis : " Olbia, découvert le trafic de tortues !!! Elles partaient de la Gallure et arrivaient dans toute l'Italie, les tortues sardes offertes sur des sites Internet et expédiées au travers de courriers privés. Le trafic a été découvert par le Procureur de Tempio. Les animaux arrivaient empaquetés dans des boites de petite dimension et arrimés avec quantité d'adhésif d'emballage."

Une abomination !!! Les pauvres tortues étaient complètement enrubanés de scotch d'emballage, les empêchant de faire le moindre mouvement et de respirer à peine ! Je vous laisse imaginer dans quel état elles étaient dès lors qu'un colis suspect a été ouvert, laissant à découvrir ce monstrueux trafic !!!

Un jeune homme de Alzate Brianza vient d'être arrêté par les carabinieris qui ont découvert dans sa maison une soixantaine de tortues. D'autres ont été découvertes, vendues à Santa Teresa Gallura. Des paquets ont été interceptées avant leur expédition à Olbia et à Alghero ! Des tortues centenaires ont certainement ainsi été expédiées on ne sait où !!! Des siciliens sont mis en cause !

 

Il faut comprendre que bien des trésors de la nature sont nichés au sein de ce magnifique coffre fort qu'est notre belle île de la Sardaigne et que ce coffre a été dévalisé à plus de 50 % depuis ces dernières années ! Toute la population en place s'est mobilisée aux fins d'empêcher ce massacre !

Ainsi, des plongeurs surveillent de loin les touristes qui se permettraient de voler le beau, rare et précieux sable des plages tout autour de l'île ! Il faut savoir que vous risquez une sévère amende et même une arrestation pour un vol d'une simple poignée de sable !!! Alors...je vous conseille de photographier ces jolies perles si vous le désirez mais surtout de ne rien emporter !!!

On peut également s'apercevoir que des personnes viennent même jusqu'à emporter des morceaux de roche sur les falaises sardes qui bordent le littoral ainsi que des pierres de lave ! Mais plus grave encore, on ne peut, hélas, que constater qu'il ne reste plus beaucoup de morceaux d'obsidiennes au sein des maquis, à force de vols manifestes !!! L'obsidienne étant une pierre ayant pris une valeur marchande certaine, étant la seconde pierre la plus dure après le diamant, des malins en ont fait un commerce juteux, expatriant jusqu'au moindre minuscule bloc dans le but d'en faire des bijoux !

Les sardes et plus particulièrement les anciens, gardent jalousement au secret, les lieux où poussent, espèces protégées, de magnifiques bancs d'orchidées sauvages !!! Car là aussi, soit des ignobles ignorants piétinent ces magnifiques fleurs, soit des sournois chercheurs de trésors à commercer les arrachent précieusement avec leurs racines pour les expatrier de l'île !!!

Donc, avis à tous lecteurs, les sardes et notamment les bergers et chevriers, sont sur leurs gardes et n'hésiteront pas à dénoncer tout comportement suspect vis-à-vis de ce patrimoine qui est propriété des insulaires et même, propriété à protéger, du monde de demain !

Donc...

RIGUARDARE MA NON TOCARE !!! (REGARDER MAIS NE PAS TOUCHER !!!)

25/05/2010

SARDAIGNE : PLUSIEURS MOUVEMENTS DE GREVE ET MANIFESTATIONS EN DIVERS SITE D'ENTREPRISES ET EN DIVERS LIEUX...LA LISTE !

Du rififi sur toute l'île de la Sardaigne, même hier, journée de Pentecôte !!!

- Alors que le Tribunal de Tempio vient de condamner la Meridianafly pour le non respect au droit au syndicalisme vis-à-vis de leurs employés suite aux diverses manifestations de mécontentement de la part de tout le personnel de la Meridiana (alors que celle-ci fusionnait avec la Airfly pour devenir une grande compagnie, La Meridianafly, remettait ainsi tout en cause quand à leurs contrat et conditions de travail !), le personnel (192 employés) de la Sogaerdyn, chargé de la gestion et de la logistique de l'aéroport de Cagliari, a procédé à un sit-in devant la Chambre de Commerce depuis hier matin pour protester des nouvelles conditions de leur contrat récemment renouvellé !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1811... 

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1818... 

- Les employés de Eurallumina, manifestent à l'heure où je vous écris devant l'immeuble de la Région, réclamant une rencontre entre représentants du Gouvernement national et régional, les hauts dirigeants de la Société et les représentants syndicalistes.

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1819... 

- Après avoir procédé à des mesures de licenciement par vagues, laissant des salariés dans une situation plus que précaire (puisque sans émoluments depuis plusieurs mois), l'entreprise JOBINTEL (centrale d'appels) vient d'annoncer la fermeture du site, mettant ainsi dans une situation dramatique plus d'une centaine de familles sardes ! A cette nouvelle, une journée de grève a aussitôt enclenchée mais on peut dès lors envisager qu'elle sera suivie d'autres manifestations de colère !

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1818... 

- Pendant tout ce week-end, leur situation n'ayant pas débouché vers une ouverture d'espoir, les chimistes de la Vinyls, ont été visités par divers établissements scolaires mais aussi par des ouvriers de la Rockwool et par les personnels de Alitalia ; l'évêque de Sassari, Monseigneur Paolo Atzei, a prononcé des paroles de soutien à leur égard lors de la Messe, dans sa dernière omélie.

La situation de crise et de forte précarité s'aggrave dans toute l'île, pour les sardes, tous conscients que toute la population de l'île est concernée : la précarité des uns éclaboussant et freinant la situation économique bientôt totalement déséquilibrée des autres !

 

 

21/05/2010

SARDAIGNE : ALLEZ ! POUR FINIR AUJOURD'HUI EN BEAUTE...UNE HISTOIRE ABRACADABRANTE QUI PRETERAIT A RIRE MAIS JE VOUS ASSURE QUE C'EST DU SERIEUX ET MEME QUE CELA FAIT PEUR !!!

Christophe Dechavannes devrait aller sur place, pour intégrer cette histoire dans son émission !!!

Nous allons terminer la semaine en beauté et en sourire, bien que, le phénomène ne prête pas à rire et même que cela ferait un peu peur !!!

En tous les cas, la Enel et le Procureur de Cagliari ont pris les choses très au sérieux !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1814... 

Alors voilà (ça commence comme une conte mais ça finit en cauchemard pour beaucoup des acteurs de cette histoire !) :

"Il était une fois, deux frères, Sergio et FRancesco Magro, héritiers d'un petit atelier mécanique et décidant de reprendre l'entreprise !!! Jusqu'ici, rien de bien mystérieux !!! Sauf que les choses "tour"...nent un peu au comi-tragique dès lors que leur fameux tour se mit à...voler !!!"

A voler ?!!! Un tour qui vole ?!!! Non !!!

Savez-vous, mesdames/messieurs, Signore e Signori, ce qu'est un tour et le poids que cela pèse ?!!!

Donc...un tour qui volerait ?!!!

Et bien...hélas ! C'est pourtant la mésaventure qui arrive à ces due fratelli !!! Et il n'y a pas que leur tour qui se met à voler mais tout ce qui est métallique dans leur atelier !!!

Et le cas est bien pris au sérieux non seulement par la Enel (équivalent de l'EDF) mais également par le procureur de Cagliari auprès de qui les deux frères Magro ont déposé une plainte car ils n'ont pas eu envie de rire, eux, quand ils ont vu leurs "objets identifiés" voler au travers de l'atelier !!!

"Un'impresa promuove una causa civile contro l'Enel per sospetti sbalzi di tensione nel laboratorio. La Procura indaga su strani fenomeni: i macchinari si bruciano quando vengono collegati al quadro elettrico, gli oggetti di metallo volano."

Je traduis :"Une entreprise porte une plainte civile contre la Enel pour suspiscion d'élévation de tension dans l'atelier. Le procureur enquête sur des étranges phénomènes : les mécaniciens se brûlent quand ils viennent à toucher le cadre électrique, les objets métalliques volent."

 

"Un'officina meccanica di precisione all'interno di una sorta di capannone al numero 110 del viale Monastir, di fronte al distributore di carburante attiguo all'hotel Sardegna. I fratelli Sergio e Francesco Magro l'hanno ereditata dal padre. Lavorano insieme ad alcuni dipendenti, da anni, senza problemi. I clienti non mancano, la ditta è ben avviata. Solo che, all'improvviso, qualche mese fa, è diventato davvero difficile utilizzare i torni con i quali lavorano i pezzi di metallo: come vengono collegati alla rete elettrica i macchinari si bruciano. E non basta, all'interno del capannone si verificherebbero pure fenomeni di elettromagnetismo: oggetti di peso, anche di diversi chili, si muovono con grande pericolo per chi lavora nell'officina.

Sembra una storia fantastica, buona per un filmetto sui fenomeni paranormali, invece è tutto vero. Al punto che la Procura della Repubblica, vinto lo scetticismo iniziale, ha aperto un'inchiesta: da un lato si stanno verificando le condizioni di sicurezza dei lavoratori all'interno dell'officina, dall'altro si stanno valutando i possibili reati ambientali legati all'esistenza di campi elettromagnetici nei dintorni dell'officina dei fratelli Magro. I quali, è bene sottolinearlo, sono le vittime degli strani, pericolosi e dannosi fenomeni e pure dei reati che eventualmente fossero accertati. Dal fitto riserbo che circonda l'indagine filtra soltanto una notizia: un filmato documenterebbe il volo e la successiva caduta degli oggetti pesanti. È stato proprio il filmato a convincere i magistrati ad aprire un fascicolo e ordinare alla polizia giudiziaria i primi accertamenti.

I fenomeni di elettromagnetismo sarebbero cominciati nello scorso mese di marzo ma, nonostante alcuni esperti abbiano già fatto diverse verifiche dalle parti di viale Monastir, non è stato ancora individuato niente che possa giustificare episodi di quel tipo.

Ma neanche sul fronte di quelli che a prima vista sembrerebbero sbalzi di tensione ci sono certezze. Un consulente tecnico d'ufficio è al lavoro per conto del Tribunale civile: il suo compito è quello di dare una spiegazione scientifica a quanto succede da molti mesi all'interno dell'officina di viale Monastir. Ancora però non si conosce l'esito della relazione che sarà depositata nella cancelleria del giudice alla fine del mese di giugno.

La causa è stata intentata dai fratelli Magro: attraverso l'avvocato Irene Madeddu hanno avviato un procedimento cautelare contro l'Enel. Il fatto oggettivo di non poter utilizzare i macchinari adibiti alla tornitura degli oggetti di metallo crea un danno enorme all'azienda. Di lì la causa civile come strumento per accertare il motivo per cui i macchinari si bruciano tutte le volte che vengono collegati alla rete Enel. La società per l'energia elettrica da parte sua non è stata a guardare e, per tutelare le sue ragioni, ha nominato l'avvocato Luigi Concas.

Non è chiaro, invece, come la Procura della Repubblica sia arrivata ad aprire un fascicolo per reati ambientali e questioni legate alle norme in materia di sicurezza sul lavoro: sul punto il riserbo è massimo. Anche in questo caso, comunque, la questione è nelle mani dei consulenti tecnici che, a quanto è dato sapere, non sono per il momento riusciti a risolvere il giallo."

MARIA FRANCESCA CHIAPPE

Je traduis : "Une atelier de précision mécanique à l'intérieur d'une sorte de cabanon au N° 110 de la rue Monastir en face de la station d'essence contigü à l'hôtel Sardegna. Les frères Serge et François Magro l'ont hérité de leur père. Ils travaillent ensemble, chacun indépendant, depuis des années, sans aucun problème. Les clients ne manquent pas, les rentrées sont suffisantes. Sauf que, depuis quelques mois, il s'avère bien difficile d'utiliser les tours avec lesquels ils travaillent les morceaux de métal : alors qu'ils essaient de se brancher au compteur électrique, les mécaniciens se brûlent. Et non seulement ça, à l'intérieur du cabanon, il se vérifie de purs phénomènes d'électromagnétisme : les objets de poids même de plusieurs kilos, se meuvent avec beaucoup de danger pour qui travaille dans l'atelier.

Cela ressemble à une histoire fantastique, bonne pour un film de phénomènes paranormaux et pourtant, tout est vrai. A tel point que le procureur de la République, après avoir surmonté son septicisme initial, a ouvert une enquête ; d'une part, il est en train de vérifier les conditions de sécurité des ouvriers à l'intérieur de l'atelier, d'autre part, il est en train d'évaluer les réelles conséquences environnementales liées à l'existence de champs magnétiques dans les alentours de l'atelier des frères Magro. Ceux même qui sont, il est bon de le souligner, les victimes des étranges, dangereux et dommageables phénomènes et de plus, des réactions que, éventuellement, ils pourraient déclencher. De cette discrète réserve qui entoure l'enquête, seule a filtré une nouvelle : un film documenterait le vol et la chute qui suit des objets pesants. C'est d'ailleurs le film qui a convaincu le Magistrat à ouvrir un dossier et à ordonner à la Police financière les premières certitudes.

Les  phénomènes d'électromagnétisme auraient débuté au cours de ce mois de mars dernier, mais même si chaque expert a déjà procédé aux diverses vérifications dans tous les coins de la rue Monastir, rien n'a encore surgi pouvant témoigner de phénomènes similaires justifiant des épisodes de ce type.

Mais même pas sur le plan, à première vue, de ceux qui sembleraient être des hausses de tension ne sont des certitudes. Des consultants techniques du bureau sont au travail pour le compte du Tribunal Civil : leur fonction est de donner une explication scientifique à ce qui se produit depuis de nombreux mois dans l'atelier de la rue Monastir. On ne connait pas encore le bilan de la relation qui sera déposé devant la chancellerie du Juge à la fin du mois de Juin.

La plainte a été déposée par les frères Magro : au travers de l'avocate, Irene Mareddu, ils ont lancé une procédure cotélaire contre la Enel. Les faits objectifs de ne pouvoir utiliser les outils consacrés à la tournure des objets de métal crée un énorme dommage à l'entreprise. De là, le procès civil, comme argument pour accepter le motif pour la bonne raison que les mécaniciens se brûlent chaque fois qu'ils viennent se brancher au compteur électrique de la Enel. La Société d'énergie électrique ne s'est pas déplacée pour constater les faits, et, pour avancer sa version, a nommé l'avocat Luigi Concas.

Il n'est pas clair, par contre, de quelle manière le Procureur de la République en est arrivé à ouvrir une procédure pour réactivité ambiantale et questions légales sur les normes en matière de sécurité au travail : sur ce point, la réserve est totale. Egalement dans ce cas, pourtant, la question est entre les mains des consultants techniques qui, à notre connaissance, ne sont pas encore parvenus à éclaircir le mystère."

SARDAIGNE : CONFIRMATION DE L'IMPLICATION DE L'HOMME D'AFFAIRES, CARBONI, DANS LES AFFAIRES EOLITIQUES GLAUQUES !!!

Bon ! Je vais essayer de vous traduire l'essentiel de cet article afin que vous puissiez comprendre ce qui se trâme et ce que tentait de dénoncer au travers des pétitions, manifestations, les habitants concernés par ces installations à feux et à tous vents et en tous lieux sur notre belle île de Sardaigne !

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1814... 

L'enquête a démontré que, en effet, l'homme d'affaires, Flavio Carboni, était impliqué dans de glauques tractations aux fins d'obtenir des autorisations d'acquisitions de terrains sur toute l'île dans le but que des entreprises, encore anonymes, viennent investir non seulement et sous couvert de "parcs éolitiques et photovoltaïques" mais surtout, au vu des superficies demandées bien plus étendues que de besoin, dans le but de mettre en place un vaste réseau d'investissements immobiliers. Ainsi commence la "main mise" sur un peuple qui n'y voit que "dalle" et qui se retrouve démuni avant même d'avoir pu faire un geste !

Je décide de vous traduire l'article dans son entier, ce sera plus clair pour tous !

L'inchiesta eolico e Carboni:
ecco le società finanziatrici

" Avrebbero stanziato cinque milioni, caccia agli intrecci mafiosi. Oltre a quella di Roma sugli affari legati alle energie rinnovabili indagano anche altre sette procure.

 

di ANTHONY MURONI

Ruota attorno ai soldi confluiti sui conti del Credito cooperativo fiorentino, presieduto dal coordinatore nazionale del Pdl Denis Verdini, la seconda fase dell'inchiesta romana sul business dell'eolico in Sardegna. Cinque milioni di euro che sarebbero stati convogliati da Flavio Carboni, che li avrebbe a sua volta ricevuti da un gruppo di imprenditori intenzionati a investire in Sardegna. L'ipotesi è che si trattasse di fondi da utilizzare per “oliare” il sistema politico e burocratico, facilitando le procedure e indirizzando le decisioni."

Je traduis : "L'ENQUETE EOLITIQUE ET CARBONI- VOICI LES SOCIETES FINANCIATRICES : "Elles auraient versé 5 milllions, issus des réseaux mafieux. Outre celles de Rome sur des affaires liées aux énergies renouvelables, ils enquêtent aussi sur 7 autres dossiers.

Une cassation autour de l'argent dispersé sur les comptes du Crédit Coopératif Florentin, présidé depuis la coordination nationale par le Président Denis Verdini, la seconde partie de l'enquête romaine sur le business de l'éolienne en Sardaigne. Cinq million d'Euros qui auraient été convoyés depuis Flavio Carboni, qu'il aurait reçu, selon lui, d'un groupe d'entreprises ayant des intentions d'investissement en Sardaigne. L'hypothèse est qu'il s'agirait de fonds à utiliser pour "huiler" le système politique et bureaucratique, facilitant ainsi les procédures et dirigeants les décisions."

"PUZZA DI MAFIA Tra le società sospettate di essersi affidate a Carboni in qualità di consulente ce ne sono alcune in odore di criminalità organizzata. Tanto che la Direzione nazionale antimafia guidata dal super-procuratore Piero Grasso ha chiesto di poter acquisire gli atti delle indagini in corso nel Lazio (Roma), in Sardegna (Cagliari), Campania (Napoli e Avellino), Calabria (Paola) e Sicilia (Palermo, Messina e Trapani). Otto procure che spesso si imbattono negli stessi nomi di società: “Vento in poppa”, “Eolo 3W”, “Nà volta”, “Via col vento” e “Serre nei venti” e in quello, ricorrente, dell'imprenditore trentino Luigi Franzinelli."

Je traduis : "Une vilaine odeur de Mafia. Parmi les Sociétés suspectées d'avoir fait appel à Carboni, en qualité de consultant, il y en a quelques-unes qui ont l'odeur de criminalité organisée. D'autant plus que la Direction Nationale anti-mafia, menée par le super-procureur Piero Grasso, a demandé de pouvoir acquérir les actes des enquêtes en cours dans le Lazio (Rome), en Sardaigne (Cagliari), et en Campanie (Naples et Avellino), en Calabre (Paola) et en Sicile (Palerme, Messina et Trapani). Huit dossiers qui sont expressément classés dans les mêmes noms de Sociétés : "Vent en poupe", "Eolienne 3W", "Na voltage", "Partir avec le vent" et "Serres dans le vent" et pour celle-ci, récurente, appartenant à l'entrepreneur âgé d'une trentaine d'années, Luigi Franzinelli."

CHI È FRANZINELLI Si tratta di una vera autorità nel settore delle energie rinnovabili, nel senso che ha collezionato progetti, autorizzazioni e anche qualche condanna su e giù per lo Stivale. In Sardegna è noto per aver fatto da consulente a Saras e Fri-El, ma è in Sicilia che le cronache si sono occupate più spesso di lui: nei mesi scorsi è stato condannato alla pena di due anni per il reato di corruzione aggravata, consumata in concorso con uomini legati alla cupola mafiosa. Sotto inchiesta era finita la società Sud Wind, che voleva realizzare un parco eolico a Mazara del vallo e il processo ha portato a stabilire che più di un uomo di Cosa nostra si mosse per favorire l'operazione.

Je traduis : "Qui est FRanzinelli ? Il s'agit d'une véritable autorité dans le secteur de l'énergie renouvellable, dans le sens où c'est lui qui a collectionné les projets, autorisations et aussi quelques condamnations sur et sous pour le "Stivale" (mot intraduisible). En Sardaigne, il est repéré pour être passé par un consultant pour Saras et Fri-El, mais c'est en Sicile que les chroniqueurs se sont occupés plus spécialement de lui : dans les mois qui précèdent, il a été condamné à la peine de deux ans de prison pour le fait de corruption aggravée, partagé en concurrence avec des hommes liés à la coupe mafieuse. Sous l'enquête est tombée la Société Sud Wind (Vent du Sud), qui voulait réaliser un parc éolitique à Mazara de la vallée et le procès a contribué à mettre au jour que plus d'un homme de la Cosa Nostra s'est mobilisé en faveur de l'opération."

"I COLLEGAMENTI Cosa c'entra Franzinelli con Carboni e il tentativo del comitato d'affari di mettere le mani sul business delle energie rinnovabili in Sardegna? Il collegamento è da ricercare nel complesso sistema di scatole cinesi che sembra racchiudere l'universo di piccole società fondate dall'imprenditore trentino (al massimo con 10 mila euro di capitale sociale), tutte allo scopo di ottenere autorizzazioni per parchi eolici. La “Vento in poppa” di Sarre (provincia di Salerno), ritenuta una dei potenziali “clienti” di Flavio Carboni, risulta essere di proprietà (al 50 per cento ciascuno) della società “Trelettra service srl” e di Luigi Franzinelli. Ma la cosa più importante è che alla stessa compagine sociale è riferibile anche la proprietà della “Sud wind”, coinvolta nello scandalo siciliano. Del duo Trelettra-Franzinelli è anche la “Nà volta” di Milano, anch'essa finita nell'orbita di Carboni."

Je traduis :"Les liens. Est-ce ainsi qu'entre en contact Franzinelli avec Carboni et que décide le Comité d'affaire de mettre les mains sur les affaires de l'énergie renouvelable en Sardaigne ? Le lien est de rechercher dans ce complexe système de rubicube chinois qui semble renfermer l'univers des petites sociétés fondées par le jeune entrepreneur âgé d'à peine trente ans (avec au maximum, 10 mille euros de capital social), toutes dans le but d'obtenir des autorisations pour les parcs éolitiques. La "Vente en poupe" de Sarre (Province de Salerno), retenue comme étant une des potentielles "clientes" de Flavio Carboni, réussira à devenir propriétaire (à cinquante pour cent chacune) de la société "Trois lettres service" (appartenant à Trenettra) avec Luigi Franzinelli. Mais la chose la plus importante est que, dans la même combine, est référencée également la propriétée de "Vent du Sud", mêlé dans le scandale sicilien. Du duo Trelettra-Franzinelli et aussi la "Na voltage" de Milan, même si elle a terminé dans l'orbite de Carboni."

"L'IPOTESI Proprio il coinvolgimento di imprese che, stando alle risultanze giudiziarie, hanno avuto stretti collegamenti con la criminalità organizzata ha portato sia la Direzione nazionale antimafia (diretta dal super-procuratore Piero Grasso) che la commissione parlamentare presieduta da Beppe Pisanu a interessarsi alla vicenda. Inchiesta che sembra pronta per il salto di qualità: fin qui agli otto indagati noti è stato contestato il reato di corruzione e abuso d'ufficio. Ma gli ultimi sviluppi sembrano indirizzare le procure interessate (soprattutto quella di Roma) a ipotizzare anche il riciclaggio e l'associazione per delinquere."

Je traduis : "L'hypothèse : C'est à proprement parler, le tissage des entreprises qui, issues des résultantes judiciaires,  se sont avérées avoir eu d'étroits liens avec la criminelle organisée, qui ont amené aussi bien la Direction nationale Anti-mafia (dirigée par le super-procureur Piero Grasso) que la commission parlementaire présidée par Beppe Pisanu, à s'intéresser de plus près à l'affaire. Enquête qui semble prête pour un saut de qualité : jusqu'ici, aux 8 enquêtes notées, il a été contesté la réalité de corruption et abus d'office. Mais les derniers retournements semblent rediriger les procédures s'y afférant (surtout celle de Rome) à également dénoncer le recyclage et l'associaton de malfaiteurs ."

"LE TRACCE Gli investigatori sono convinti che gli 800 mila euro versati dall'iglesiente Antonella Pau (da anni molto vicina a Flavio Carboni) e da un altro socio per ricapitalizzare “Il Giornale di Toscana” (del quale Denis Verdini è editore) facessero parte dell'iniziale “torta” di cinque milioni, messa a disposizione dell'uomo d'affari di Torralba dalle aziende interessate a investire in Sardegna. Tracce di quei soldi (pare degli assegni circolari) sembrano portare anche all'agenzia Unicredit di Iglesias, dove la Pau avrebbe effettuato operazioni proprio nei giorni del versamento al Credito cooperativo fiorentino (anche in questo caso presieduto da Denis Verdini), mentre altri soldi (questa ipotesi è da confermare) potrebbero essere stati investiti in attività immobiliari a Roma. Nei giorni scorsi del versamento per entrare nella compagine azionaria del quotidiano toscano ha parlato Carboni e non la Pau: «Non c'è niente di strano, ho sempre avuto il pallino dell'editoria».

Je traduis : "Les preuves : Les investigateurs sont convaincus que les 800 milles euros versés de la part de l'iglesianaise (de Iglesias) Antonella Pau (proche depuis de nombreuses années de Flavio Carboni) et d'un autre sociétaire pour recapitaliser "Le journal de Toscane" (dont l'éditeur est Denis Verdini) feraient partie de l'initial "gâteau" de cinq millions, mis à disposition auprès de l'homme d'affaire de Torralba provenant des entreprises intéressées d'investir en Sardaigne. Preuves que cet argent (cette hypothèse est à confirmer) pourraient avoir été investi en activités immobilières à Rome. Dans les jours qui précèdent le versement  pour entrer dans la tractation d'actionnariat du quotidien de toscane, Carboni, et non la Pau, a décrêté :"Il n'y a rien d'étrange, j'ai toujours eu le goût de l'édition."

Alors, je reviens à mon ressenti ! Quelque chose ne tournait pas rond, c'était évident, avec tout ce remu-ménage sur notre île et surtout avec tous ces évènements qui se précipitaient depuis quelques mois, laissant les familles sardes complètement désemparées, et me laissait très inquiète et surtout très en colère :

- les multinationales qui n'hésitent pas à faire du chantage en menaçant de quitter l'île si on ne leur accordait pas des tarifs préférentiels sur leurs factures d'énergie, d'autant que la Commission Européenne commençait à leur réclamer des remboursements d'un montant faramineux ;

- Les 98 incendies qui se déclarent sur toute l'île en la seule journée du 23 juillet 2009, démunissant grandement toutes les familles touchées, ayant ainsi perdu une ressource de survie ;

- Les multiples projets d'installations de parcs éolitiques et photovoltaïques au travers de toute l'île et notamment sur les littoraux (étrange non ?) avec demandes de superficies largement plus étendues que de besoin ;

- Les ordures de Naples qui, d'un coup, disparaissaient de la ville pour être transportées ...Dieu seul savait où mais on commence à s'en douter fortement au lire et au vu de tout ce qui se déclenche (pollutions à l'intérieur des terres, émanations de métaux lourds en surface de la Méditerranée, recrudescence de cancers, etc.) par 55 navires utilisés en secret  ;

- Les propositions insidieuses de mannes financières pour calmer les esprits sardes ;

- Etc.

Et mon ressenti est que cela s'appelle une "Stratégie sournoise de conquête de territoire" !!! L'assassinat d'un peuple pour prendre sa place et asservir les familles qui résistent !

On démuni un peuple et on achète à bas coups, voire on acquiert des terres gratuitement avec des passes droits et des magouilles, sous couvert de respect de grenelle de l'environnement (respect de l'écologie, réduction des coûts de l'énergie, etc. etc.) pour pouvoir petit à petit s'installer au soleil et avoir ainsi la main mise sur toute l'île !!!

Folie que mon raisonnement ?!!! Depuis des mois, je sens venir le vent et je le crie et l'écris à qui veut m'entendre et/ou me lire et, à l'exception de ma plus d'une centaine de lecteurs par jour que vous êtes, peu entendaient mon cri et me croyaient ! On aurait même eu tendance à me traiter de paranoïaque !!!

Et bien voilà ! Les évènements semblent me donner raison !!!

Et ce que les Grecs dénonçaient depuis des décennies commence à se produire également en Sardaigne, en Corse mais aussi sur le pourtour méditerranéen (Maroc, Sud de la FRance, Espagne, Portugal, etc.) !!!

A bon lecteur...

Et en dernière minute, histoire de renforcer ma thèse je vous livre un appel au secours d'un sarde qui dénonce la destruction du stade public de sa ville, au bénéfice d'un privé qui est  sur le point d'acheter le terrain pour y construire...des immeubles (?!!!) Disgrazziati !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1814... 

"Non si ferma la campagna di Gigi Riva contro la demolizione dello stadio Sant'Elia per fare spazio ad un nuovo impianto. "Spero che qualche magistrato stia a sentire e verifichi come stanno effettivamente le cose, perché a me sembra proprio assurdo che un bene pubblico debba fare le fortune di un privato"

Je traduis : "Elle ne s'arrête pas la Campagne de Gigi Riva contre la destruction du stade Sant'Elia pour faire place à un nouvel immeuble."J'espère que quelque magistrat se fera entendre et verifiera comment ont été effectivement traitées les choses, parce que ça me semble complètement absurde qu'un bien public doive faire la fortune d'un privé."

"Questo l'appello lanciato dal grande bomber del Cagliari dello scudetto e attuale team manager della Nazionale, durante la registrazione dell'ultima puntata del programma 'Verde, Bianco e Rossoblu" in onda domenica prossima alle 14.10 sulle frequenze sarde di Radio Uno Rai e condotto proprio da Rombo di Tuono insieme alla giornalista Roberta Mocco. Ospiti della puntata, interamente dedicata al futuro dello stadio cagliaritano, sono il giornalista della Nuova Sardegna Mauro Lissia e Mauro De Gaspari, autore del libro "Il malessere della città. Finanza immobiliare e inquietudini urbane". "Ho paura che qualcuno approfitti della mia assenza per i Mondiali in Sudafrica - ha detto Riva - per fare quello che sino adesso non è stato fatto, ovvero dare in concessione un bene nostro a un privato".

Je traduis : "Ceci est l'appel lancé depuis le grand bombier de Cagliari de la part de l'actuel manager sportif de la Nationale, durant l'enregistrement de la dernière mise au point du programme "Vert, Blanc et Rougebleu" sur les ondes, dimanche prochain à 14H10 sur la fréquence sarde de Radio Uno Rai et conduite personnellement par Rombo di Tuono ensemble avec la journaliste Roberta Mocco. Invités de la mise au point, entièrement dédiée au futur du stade cagliaritain, ce sont les journalistes de la Nouvelle Sardegna, Mauro Lissia et Mauro di Gaspari, auteur du livre, "Le malêtre de la ville. Finances immobilières et inquiétudes urbaines.". "J'ai peur que quelqu'un profite de mon absence pour les Mondiales en Sud Afrique-a dit Riva- pour faire ce que jusqu'à aujourd'hui n'a pas été fait, entre autres offrir notre bien à un privé."

SARDAIGNE : DANS UN AUTRE CONTEXTE, TOUJOURS DE L'INCROYABLE MAIS VRAI !!!

Toujours dans l'incroyable mais vrai !!!

Rappellez-vous, au sein de mon article pondu sous la colère, article d'ailleurs publié également par Philippe Madelin sur son site, je parlais d'une chinoise qui réalisait des massages sur les plages et que je voyais régulièrement à TorreGrande et Is Arutas, notamment et ce, depuis des années et qui, depuis, avait ouvert son Institut de Beauté ! Et bien...figurez-vous qu'elle vient d'être arrêtée pour "Tenue de maison close et exercice de la Prostitution" !

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1813... 

"Faceva la massaggiatrice di spiaggia durante l'estate ma soprattutto si arricchiva attraverso la prostituzione. Gao Guinfeng 46 anni cinese, con residenza a Villasimius, è stata arrestata ieri notte dai carabinieri della stazione con l'accusa di sfruttamento della prostituzione. La donna attraverso un annuncio su un periodico proponeva l'amicizia intima di alcune ragazze in un appartamento del paese. L'avviso è stato intercettato dai carabinieri che hanno avviato una indagine fatta soprattutto di appostamenti nelle vicinanze della casa sospetta. L'altra notte sono passati ai fatti."

Je traduis : "Elle faisait la masseuse de plage durant l'été mais surtout s'activait au travers de la prostitution. Gao Guinfeng, 46 ans, chinoise, résidant à Villasimius, a été arrêtée dans la nuit d'hier, par les carabinieri de la station, sous l'accusation d'enrichissement au travers de la Prostitution. La femme, au travers d'une annonce sur un périodique, proposait l'amitié intime de quelques jeunes filles dans un appartement du village. L'avis a été intercepté par les carabinieris qui avaient lancé une enquête décidée surtout de par des surveillances postées près de la maison suspectée. L'autre nuit, nous sommes passés aux actes."

 "Uno dei militari si è messo in contatto con la cinese ed ha ottenuto un appuntamento. Il militare si è così presentato nell'abitazione indicata seguito però dai suoi colleghi che hanno fatto irruzione all'interno. In una stanza c'erano alcuni clienti (alcuni arrivati anche dai paesi vicini). C'era anche Gao Guinfeng con in borsetta un po' di soldi appena incassati e c'era la prostituta a letto con un cliente in un'altra camera."

Je traduis : "L'un des militaires s'est mis en contact avec la chinoise et a obtenu un RDV. Le militaire s'est ainsi présenté dans l'habitation indiquée suivi par contre, par ses collègues qui ont fait irruption à l'intérieur. Dans une pièce, il y avait quelques clients (Quelques-uns arrivés également de villages voisins). Il y avait aussi Gao Guinfeng avec dans un porte-monnaie, un peu d'argent à peine encaissé et il y avait la prostituée au lit avec un client dans une autre chambre."

Et dire que je voyais cette chinoise ainsi que quelques autres qui elles, proposaient des tatouages de peau, tous les ans sur ces plages, comme ont dû les voir beaucoup de touristes ! J'avais d'ailleurs, à plusieurs reprises, refusé ses assauts de proposition de massage, plutôt agacée, bien qu'elle faisait partie de ceux qui n'insistaient pas outre mesure, par tous ces marchands à la sauvette qui ne vous laissent pas de répit alors que vous êtes venus dans le but de vous relaxer et de profiter de la mer !

Parmi ces marchands ambulants proposant des services et des objets, de diverses nationalités, il n'y a guère que les indiens à qui j'ai acheté quelquefois quelques petits bijoux car ils sont parmi ceux qui vous respectent en passant devant vous, attendant que ce soit vous qui leur fassiez signe de s'approcher ! 

Si vous avez l'occasion de vous rendre sur nos plages, n'hésitez pas à faire appel à eux pour leur acheter leur marchandise, ils sont honnêtes et très respectueux ! Ils travaillent d'ailleurs bien souvent pour des magazins indiens situés dans les petites ruelles de Cagliari qui les embauchent pour vendre leur trop plein ! Les prix sont raisonnables et ils n'empiètent pas sur l'Artisanat sarde ni ne le copient non plus d'ailleurs ! 

Si je me rends donc sur mon île cet été, je ne verrai plus de chinoises sur nos plages ?!!!  J'adore le peuple chinois mais comme partout, il n'y a pas que des honnêtes gens ! C'est ainsi ! Que peut-on y faire !!! :)))

SARDAIGNE : INIMAGINABLE !!! QUAND CERTAINES MULTINATIONALES MENACENT DE QUITTER L'ITALIE POUR OBTENIR DES AIDES FINANCIERES, DES REPRENEURS DEMANDENT DE RACHETER A CREDIT LES ENTREPRISES !!! SI ! SI ! E LA VERITA !!!

Vous n'allez pas le croire et pourtant c'est la pure vérité !!! Quand les multinationales menacent de tout abandonner pour obtenir des aides financières, les repreneurs, eux, demandent des rachats d'entreprises à crédit !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1814... 

Les ouvriers de Legler, avaient repris un peu d'espoir quand ils ont eu vent qu'un groupe multinational russe, la Kord,  se proposait de racheter l'entreprise !!! Sauf que les hauts dirigeants du groupe viennent de se faire refouler par le gouvernement italien et pour cause : ils demandaient un rachat à crédit sur 5 ans !!!

Incroyable mais vrai !

"Di fatto, però, i russi hanno gia abbandonato il campo, a causa dell'intransigenza del commissario Emanuele Rimini, che non avrebbe approvato il pagamento dilazionato in cinque anni di 31 milioni di euro (sette milioni sono stati già versati come fideiussione il 12 maggio a Banca Intesa) per l'acquisto degli stabilimenti di Ottana, Siniscola e Macomer e di quello lombardo di Ponte San Pietro."

Je traduis : "Hélas, pourtant, les russes ont déjà abandonné le terrain, à cause de l'intransigeance du Commissaire Emmanuel Rimini, qui n'aurait pas approuvé le paiement étalé sur cinq ans de 31 millions d'Euros (sept millions avait déjà été versés comme acompte le 12 mai à la Banca Intesa) pour l'acquisition des sites de Ottana, Siniscola et Macomer et le site en Lombardie de Ponte San Pietro."

Une réunion extraordinaire vient d'être mise en place en urgence au cours de laquelle le Commissaire aux comptes devra expliquer sa volte face et donc son refus d'accorder au groupe International, ce délai de paiement tant espéré ! Le haut représentant italien du groupe, Giuseppe Macchione, en porte parole de ses hiérarchiques, a décrêté que cela leur aurait permis d'investir en matériels et pour la relance des sites pour près de 40 millions d'Euros !

Près de 1000 ouvriers sont concernés par ces décisions et restent dans l'angoisse de leur devenir, leur situation actuelle et ce, depuis des mois, étant dramatique ; Je pense qu'il ne resteront pas sans réagir suite à cette mauvaise nouvelle !!!

 

20/05/2010

EN CORSE AUSSI ET JE NE PEUX RESTER DE MARBRE !!!

Et Voilà !

En Corse aussi, celà se passe...Hélas !!!

Et de guerre lasse, un jour on...trépasse ?!!! Et bien non ?!!!

Les villageois corses décident de se battre, tous réunis, le Président du syndicat agricole appelant à la mobilisation de tous ceux qui se sentent concernés, au sein de la Fête de l'Agriculture qui se déroulera jusqu'à Dimanche à Ajaccio !!! Que tous ceux qui ne veulent pas de cette invasion de constructeurs à tous vents, en tous lieux protégés, à prix "toutes bouchées de pain", et qui sont décidés à l'exprimer, rejoignent les contestataires !

 Comme en Sardaigne, on acquière des terres d'un claquement de doigts au détriment des familles insulaires !!!

Je suis furieuse mais furieuse comme vous ne pouvez même pas l'imaginer !!! Je ne peux que réagir à la lecture de cet article !!!

http://24ore.club-corsica.com/dehors-les-chevres-!_1987_4... 

Je vous expose (en prose !) la situation :

"Imaginez, sur les hauteurs de Valle di Rustinu, un pittoresque petit village corse, une colline flanquée d'une petite bergerie (Philippe Madelin m'aurait dit, d'un air espiègle : "Non ! Une petite chèvrerie !!!", familiale, celle tenue depuis des décennies par la famille Muglioni ! L'air y est sain et doux, on entend au matin, les petites clochettes tintinabuler au cou des chèvres ! Une bonne senteur de lait frais, de brocciù d'un blanc immaculé, à peine fabriqué ! S'égrènent quelques notes d'un doux son de flûte (il m'étonnerait grandement que le chevrier n'en ait pas une dans sa poche, fabriquée de ses mains !) pour guise de réveil matin, le soleil commençant à poindre à l'horizon ! On entend au loin le doux murmure des habitants du village se réveillant : "Oh ! Dumè ! Va bè ? Ci zarà un'be giornatù, mi il zole ! Vous, le touriste, le promeneur, arrivez avec votre appareil photo sur l'épaule, après votre promenade, aux aurores, et la maman Muglioni vous dit : "Bei ! Bei à ripozo ! Bei !" et avec son large sourire vous fait asseoir autour de sa table en pierre, confectionné amoureusement par son époux à l'aide des pierres trouvées sur les camini, et vous offre une belle tranche de pain avec un bon gros pezzo di brocciù !!! Tout ça, arrosé d'un petit verre de mirtù à la couleur rouge brun, au délicieux parfum qui vous monte aux narines, une délicieuse coulée fruitée dans le gosier !!! Huuuummm !!!"

Un beau songe...daï !!!

Ma ! Fini de rêver !!! Basta !!!

Demain ! Ce sera...le bruit infernal des tracto-pelles et des marteaux piqueurs !!! Des grues écraseront quelques plantes de mirtù ! De hauts murs cacheront le soleil ! Des chèvres et leurs petits seront abattus ! On n'entendra même plus le chant du coq car ils l'auront étranglé parce qu'il aura réveillé les...nouveaux propriétaires !!! Et Dumè ne pourra même plus répondre à son voisin parce qu'il n'aura même pas entendu son salut avec tout ce vacarme !!!

Et la famille Muglioni ?!!! Que deviendra la famille Muglioni ?

Bé !!! Elle ira "paître" ailleurs, daï !!!

Hé bé ! Quel cauchemard ? Non è vero, daï ! Sei scherzando, tù, no ?!!! Non ?!!! Ce n'est pas une plaisanterie ?!!! Noooon !!!

 

Hélas ! Non ! Ce n'est pas du tout une plaisanterie !!!

Je continue mais là, dans le cauchemard :

"La nouvelle tombe comme une bombe sur la tête et dans le coeur des villageois de Valle di Rustinu et de la famille Muglioni : un permis de construire a été accordé à 100 mètres de la bergerie !!!

 A 100 mètres !!!

Vous vous rendez compte ?!!!

"La construction condamnerait la famille à abandonner ses chèvres !" déclare Joseph Colombani, Président de l'organisation syndicale agricole !

Et non seulement ça, mais la famille Muglioni deviendra quoi ?

Non seulement, elle n'aura plus de quoi vivre sans ses bêtes, mais en plus, mais elle ne pourra même plus respirer une once d'oxygène sans être obligée de demander la permission à ses...très (trop !) proches voisins !!!

Le chevrier ne pourra même plus sonner dans sa flûte sans avoir un procès sur sa tête, pour tapage iurne  !!!

Le paysage et le soleil sans parler des chemins aux alentours seront "propriété privée, défense d'accès" !!!

Et tout promeneur qui s'aventurera avec un appareil photo à l'épaule...Dieu garde, je ne vous dis pas ce qui l'attend !!! (Si on se réfère aux promeneurs que Berlusconi a fait arrêter parce qu'ils se baladaient sur la plage non loin de sa villa !!!)

Disgrazziati !!! Dis-Gra-zzia-tiiii !!!

SARDAIGNE : QUAND LES REQUINS NE SE CONTENTENT PAS DE MANGER LES PETITS POISSONS, EN GOULUS, VEULENT EGALEMENT LES MIETTES QUE LE GOUVERNEMENT DAIGNE LEUR LANCER !!!

QUAND LES REQUINS VEULENT NON SEULEMENT MANGER LES PETITS POISSONS MAIS EGALEMENT LES MIETTES QUE LE GOUVERNEMENT VEUT BIEN LEUR LANCER !!!

Je vais essayer d'être claire !!! Pour que vous parveniez à cerner mon raisonnement !

D'abord, je vous mets en lien les divers articles sur lesquels je viens de tomber :

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1786... 

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1813... 

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1812... 

http://lanuovasardegna.gelocal.it/dettaglio/villa-certosa... 

Alors voici :

Rappellez-vous ! Je vous mentionnais que dans le cadre de la course à l'échalotte concernant les terrains à conquérir dans le but de mettre en place des parcs éolitiques et photovoltaïques, des batailles étaient enclenchées deci-delà aux fins de contrer les "envahisseurs de littoraux sardes" dont quelques-unes ont été gagnées (dans le Golfe de Cagliari, par exemple, où le projet a dû être annulé puis est revenu à la charge, une entreprise "sarde" sous couvert d'une entreprise "italienne" totalement anonyme !), ce qui a déclenché une enquête de l'Anti-Mafia, même enquête qui s'étend telle une nappe d'huile à plusieurs demandes déposées concernant des superficies de terrains bien plus étendues que de besoin !

 Même Tiscali est de la partie, entreprise appartenant à Renato Sorù !!!

Mais voilà que l'on découvre que Capellacci et Asuni (une enquête est menée à son encontre, le procureur dément mais sont nom se trouve dans les actes !) seraient également impliqués !!! Et là, le gouvernement à Rome parle de "fuite d'informations" ! Mais, est dénoncée une tentative de boycottage des enquêtes enclenchées !!!

Je vous invite à lire les deux articles 181237 et 181337 (en lien ci-dessus) dont je vous résume en gros ce qui se dit : Il y a aurait eu des fuites et des rumeurs et des "on dit que" suite à des conversations téléphoniques et des rencontres physiques, qui auraient été surprises entre Gabriele Asunis, Hugo Capellacci et l'homme d'affaire Flavio Carboni, entre autres compères, et blablabla et blablabli...Moi, je titrerais tout ceci : "Quand la pieuvre jette son encre !!!"

Je vais vous parler maintenant de ce que j'ai découvert au travers de l'article 178653 (en lien ci-dessus) : "Una mano d'aiuto a una delle fasce più deboli della nostra società, quella delle coppie che cercano casa. La Giunta regionale ha varato un provvedimento atteso, il nuovo “Piano mutui” per l'acquisto della prima abitazione. Più soldi, più anni di ammortamento, maggiore percentuale di abbattimento degli interessi, innalzamento della fascia di reddito che può accedere alle agevolazioni

Je traduis : "Une main d'aide à une des facettes les plus pauvres de notre Société, celle des couples qui cherchent une maison. Le Gouvernement régional a confirmé une providence attendue, le nouveau "Plan d'imposition" pour l'acquisition de l'habitation principale. Plus de sous, plus d'années d'amortissement, meilleur pourcentage d'abattement des intérêts, un abaissement du plafond des impôts qui peut accéder jusqu'à des exonérations" !

Ainsi, et je vous laisse découvrir tous les détails chiffrés de toutes les "bonnes nouvelles" annoncées et décidées par Hugo Capellacci, tout jeune couple sarde désireux d'accéder à leur première propriété à but de logement principal, tout jeune couple sarde déjà propriétaire mais désireux d'étendre la superficie de leur maison dans le but de créer une "chambrette" pour un enfant, tout sarde expatrié, désireux de "rentrer à la maison" et donc de revenir en Sardaigne pour y acquérir une habitation principale bénéficiera de toutes ces "mannes" !!! Voici la version officielle de toutes ces conditions !!!

Mais !!! Car il y a un mais bien évidemment ! Si le petit peuple sarde est naturellement "reconnaissant" à Sa Seigneurie, il va falloir que Sa Seigneurie pense qu'il faudra également qu'il y ait une multitude de créations d'emplois et qu'il va falloir également tout mettre en oeuvre pour empêcher nos chères multinationales de "fuir" dès lors que l'on ne répond pas à leurs caprices en matière d'aide financière, laissant ainsi les familles dans un désoeuvrement total et trouver des solutions aux fins que ces dites familles ne se voient pas obligées de déguerpir de l'île, pour trouver maigre pitance pour leur progéniture mourrant de faim et bientôt sans toits au bénéfice des "requins envahisseurs" ! Les bonnes nouvelles peuvent calmer les esprits mais pas les ventres !!! Et dès lors que son ventre crie famine, l'humain peut redevenir animal sauvage !

Bref ! Si là était terminé le feuilleton et que l'on pouvait se dire : "Attendons le prochain épisode !" Mais non !

 Car je viens de tomber sur un autre article (Nuova Sardegna, en lien, ci-dessus) confirmé par l'article  http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1813... 

""Nuovi bungalow a Villa Certosa" La richiesta è stata presentata alla Commissione paesaggistica regionale dalla Idra Immobiliare spa che attende ora il pronunciamento. Ed è polemica.

 Je traduis : "Nouveau bungalow à Villa Certosa" La demande a été présentée à la Comission paysagistique régionale par la Société Idra Immobiliare qui attend aujourd'hui la décision finale. Et c'est la polémique."

La Villa Certosa comme chacun sait, est la superbe villa de Silvio Berlusconi qui a obtenu déjà des permissions d'extension de superficie de sa propriété et ce, jusque sur la plage (rappellez-vous l'histoire des pauvres photographes qui se sont vus mollestés par les carabinieris alors qu'ils se promenaient tranquillement sur le littoral censé être d'accès public !)

Alors réunissons les divers points essentiels de toutes ces informations et pour ma part, je fais marcher ma logique !

- Le gouvernement régional annonce des aides financières pour le petit peuple sarde qui voudrait accéder à la propriété principale ou étendre la superficie de celle qu'ils ont déjà à hauteur d'une chambre pour leur bébé !

- D'un autre côté, le taux de chômage s'accroît à un rythme infernal, si bien que les pauvres familles sardes sont obligées d'abandonner leur patrimoine immobilier une bouchée de pain (sans compter ceux qui ont subi les incendies de Juillet 2009) ! J'en conclus que le gouvernement ne prend pas trop de risques à annoncer de telles faveurs ; il n'y aura pas foule à se bousculer pour en profiter sauf pour quelques-uns...(suivez plus loin mon raisonnement !)

- Les demandes d'acquisition de terrains sont de plus en plus nombreuses pour des installations éolitiques et photovoltaïques avec, petit détail, des demandes de superficies bien plus grandes que de besoin (Tiscali a l'intention d'en faire quoi de leurs quelques centaines d'hectares supplémentaires ? Des chambres pour bébé ?!!! Des habitations pour SDF ? Des tables de "phoning" comme il y en a tant en Roumanie, Maroc et autres ?!!! Ou, selon où seront situés les terrains, des hôtels et des résidences pour "requins affamés de soleil et d'air pur" ?!!!) !

Et qui plus est, une demande d'extension pour un bungalow (pour faire dormir le gentil "bébé" de Berlusconi à peu de frais, bien sûr !!! Pourquoi ne pas profiter de l'aubaine, hein ?! On serait bien stupide !!!) !

Toutes ces demandes concernant bien évidemment des terrains bien placés, notamment sur des littoraux préservés qui tentent à ressembler de plus en plus à des mini "Palm Beach" et à des "réserves de requins huppés (espèce en voie de disparition...dans les grandes citées polluées !)" à l'intérieur de l'île ! Quand au reste des demandes de superficies situées aux alentours des villes et des villages, qui, pour y installer des parcs de moulins à vents, qui pour y installer des grandes ardoises que l'on ne pourra jamais effacer une fois installées, je n'ai même pas besoin, je crois, de vous communiquer le fin fond de ma pensée : "Stratégiquement nôtres, tous ces "bienfaiteurs du peuple sarde !" !!!

"Nous sommes des gentils, nous, voyez-vous !!! Nous mettons tout en oeuvre pour aider le peuple sarde !!! Les responsables de leur abandon de leur île et de leur patrimoine, ce ne sont pas nous !!! Nous avons mis en oeuvre tout notre possible mais...nous sommes impuissants devant des décisions qui ne répondent plus de notre compétence...hélas !!!" C'est ce que l'on entendra à l'heure des demandes de comptes, soyez-en certains !

Capellaci "s'excuse déjà" : "Eolico, Cappellacci è sereno: "Mai pensato alle dimissioni" (Eolitique, Capellaci est serein : "Je n'ai jamais pensé à ma démission !") !!!

Ainsi va la vie, cari amici !!! Disgrazziati !!!

- On vient (ce qui rejoint mon ressenti quand au fait que cela dérange que les anciens puissent encore vivre dans leur demeure, patrimoine familial, si modeste soit-il, encore debout !) de commettre un attentat à l'encontre de la Présidente de l'Association d'Aide aux anciens à domicile, coopérative sociale depuis 30 ans, Progetto Uomo, sise à Nuoro, Madame Rosy Guiso, en mettant à feu son véhicule ! Cette association dont les membres sont également ses anciens dépendants, avait pour fonctions et leitmotivs d'aider les personnes âgées à leur domicile mais aussi de créer ainsi des emplois de personnes au service de ses adhérents ; l'Association venait de présenter son bilan social à la commune. Intimidation ?!!!  http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/181356 

***** Pour en revenir à la situation portuaire à Porto Torres (article d'hier), concernant le déploiement de contrôles aux déchets toxiques étendus à tous les ports du NOrd de la Sardaigne, je viens d'apprendre qu'un incendie vient de se déclarer en la mairie d'Alghero dans les locaux du service "Ecologie" (?!!! Aurait-on voulu faire disparaître quelques précieux documents témoins ?!!! Intimidation ?!!! Huuummm !):  http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/181361 

Voici le contenu de l'article :

" I malviventi dopo aver forzato l'ingresso e rotto un vetro hanno raccolto diversi faldoni nel centro della stanza e poi, dopo averli cosparsi di liquido infiammabile, hanno dato fuoco.

E' stato incendiato durante la notte l'Ufficio Ecologia del Comune di Alghero. Sul luogo sono intervenuti i Vigili del Fuoco i quali hanno cercato di ridurre i danni che hanno interessato un ufficio al piano terra. Indagini sono in corso da parte di polizia e carabinieri. Il fatto è avvenuto nel locale comunale situato in località Sant'Anna."

Je traduis : "Les malfaiteurs après avoir forcé l'entrée et cassé une vitre, ont rassemblé divers éléments dans le centre de la pièce et ensuite, les avoir recouverts de liquide inflammable, y ont mis le feu.

Le Bureau Ecologie de la commune d'Alghero a été incendié durant la nuit. Sur les lieux sont intervenus les pompiers qui ont cherché à amenuiser les dégâts qui ont concerné un bureau au premier étage. Des enquêtes sont en cours de la part de la police et des carabinieris. Le fait s'est produit dans les locaux de la commune situés dans le quartier Sainte Anne."

19/05/2010

SARDAIGNE : UNE ALERTE AUX ORDURES TOXIQUES A PORTO TORRES !!!

Une alerte aux déchêts radioactifs vient d'être lancée à Porto Torres !!!

http://unionesarda.ilsole24ore.com/Articoli/Articolo/1807... 

"Rifiuti tossici a Porto Torres
Scatta l'allarme ecomafie

 L'Isola come trampolino per il passaggio di rifiuti radioattivi dal Continente europeo ai Paesi sottosviluppati dell'Africa. L'allarme arriva da un'informativa riservata dei Servizi segreti italiani. Immediatamente sono scattati i controlli nei porti del nord dell'Isola."  

 Je traduis :"Ordures toxiques à Porto Torres. Lancée l'alarme "éco mafias"

L'île comme tremplin pour le passage d'ordures radioactives du Continent Européen vers les Pays sous-développés de l'Afrique. L'alerte arrive d'une information réservée des Services Secrets Italiens. Immédiatement, ont déboulés les contrôles dans les ports du Nord de l'ïle."

"AISI L'allarme arriva da un'informativa dei Servizi segreti italiani (Aisi), che ha messo in allerta le forze dell'ordine isolane. Immediatamente sono scattate misure di controllo e prevenzione nei porti del nord dell'Isola. "

Je traduis :"AISI L'alerte arrive d'une information des Services Secrets Italien, qui a mis en alerte les forces de l'ordre insulaires. Immédiatement ont déboulées les mesures de contrôle et de prévention dans les ports du Nord de l'ïle."

"Il monitoraggio dei cargo e delle navi passeggeri in arrivo in Sardegna è iniziato da Porto Torres, dove da qualche giorno i carabinieri del Nucleo operativo ecologico di Sassari, guidati dal capitano Umberto Rivetti, stanno passando al setaccio ogni spillo che sbarca dai traghetti che approdano nei moli dell'area industriale turritana. Dalla prossima settimana i controlli saranno estesi anche alla Gallura, nei porti di Palau e di Olbia Golfo Aranci. A supporto degli uomini del Noe c'è un piccolo esercito addestrato per ogni evenienza, formato dal Nucleo radiomobile dei carabinieri, pronti a intervenire su strada per bloccare carichi sospetti, il nucleo NBCR (nucleare, biologico, radiologico) dei Vigili del fuoco, e l'ufficio di Sanità Marittima, Aerea e di Frontiera del porto di Porto Torres, coordinato direttamente dal ministero della Sanità. All'arrivo e alla partenza delle navi, i militari del Noe, protetti da tute schermanti e armati di contatori geiger e scanner, controllano persone e mezzi alla ricerca di materiale radioattivo o altre merci e rifiuti pericolosi.

CONTROLLI AL PORTO Se al passaggio di un mezzo il contatore geiger di cui sono dotati i carabinieri tocca la misura di 1000 megabecquerel (il becquerel è l'unità di misura adottata per stimare l'attività radioattiva), scatta l'allarme. Una comunicazione via radio e la pattuglia del Radiomobile blocca il mezzo prima che questo esca dal porto. Vengono controllati documenti e con l'aiuto dello scanner le merci trasportate. Se l'allarme è confermato, entrano in azione i vigili del fuoco del Nbcr e il personale del ministero della Sanità.

Finora di tutto questo non c'è stato bisogno: tutti i controlli svolti dai Noe non hanno sollevato sospetti.

VINCENZO GAROFALO"

Je traduis : "Le monitoring des cargos et navires de passagers à l'arrivée en Sardaigne a débuté depuis Porto Torres, où depuis quelques jours, les carabinieris du Nucléaire "Opération Ecologique" de Sassari, conduit par le Capitaine Umberto Rivetti, sont passés au peigne fin tout élément qui débarque des embarcations et qui s'approchent des alentours de la zone industrielle turritaine. Dans les prochaines semaines, les contrôles seront étendus aussi en Galure, dans les ports de Palau et d'Olbia Golf Orange. En support aux hommes de Noe, il existe un petit groupe réservé à chaque évenement, formé au sein du Nucléaire Radiomobile des Carabinieris, prêt à intervenir sur les routes pour bloquer les transports suspects, le service nucleaire NBCR (nucléaire, biologie, radiologie) des Pompiers, et le bureau Sanitaire Maritime, Aérien et des Frontières du Port de Porto Torres, dirigé directement depuis le ministère de la Santé. A l'arrivée et au départ des navires, les militaires de la Noe, protégés de tous les éléments et armés de compteurs geigers et de scanners, contrôlent les personnes et les bagages à la recherche de matériaux radioactifs et autres éléments et déchêts dangereux.

CONTROLE AU PORT. Si au passage d'un élément, le compteur Geiger dont sont équipés les carabinieris, arrivent à la mesure de 1000 megabecquerel (le becquerel est l'unité de mesure adaptée pour estimer l'activité radioactive), sera aussitôt déclenchée  l'alarme. Une communication via les radios et la patrouille de la Radiomobile bloque aussitôt quiquonque sortira du port. Viennent ensuite les contrôles de papiers et avec l'aide du scanner les bagages et marchandises transportées. Si l'alarme est confirmée, entrent en action les pompiers de la NBCR et le personnel du ministère de la Santé.

Jusqu'à maintenant, tout ceci n'a pas été nécessaire : tous les contrôles issus de la Noe n'ont soulevé aucune suspiscion."

 Je pense qu'enfin, suite aux informations délivrées deci-delà suite aux dispersions des ordures de Naples et aux navires bondés de déchêts toxiques utilisés en secret dont certains ont été coulés en Méditerrannée, le gouvernement italien et sarde a décidé de prendre les mesures qui s'imposent quitte à ce que des contrôles s'avèrent inutiles ! L'alarmisme n'est ici pas de mise ! Un réel problème de diverses pollutions (ordures de Naples enterrées Dieu seul sait où, pollution à l'acide sulfurique à la mine d'or de Furteï, diffusion de désherbants sur les bords des routes en plein fort vent, diffusion d'insecticides anti-moustiques par voies aériennes, etc.) sur l'île est à résoudre !!!

Je ne peux que déplorer d'ailleurs que ces contrôles se limitent aux ports de la Gallure ; il pourraient être étendus à travers toute l'île ! N'oublions pas que les navires bondés d'ordures napolitaines avaient été aperçus de nuit, dans le port de Cagliari !!!

Il est hélas trop tard pour bien des sardes, atteints de cancers mais il y a de l'espoir pour les générations futures !

17/05/2010

SARDAIGNE : UN MESSAGE RECU CE WEEK-END VIA MAIL DEPUIS L'ISOLA DEI CASSINTEGRATI, QUE JE VOUS TRANSMETS ET TRADUIS !

Les ouvriers chimistes de la Vinyls m'ont fait parvenir un message via mail depuis l'Isola dei Cassintegrati, que je vous transmets aussitôt et vous traduis mot à mot :

"

CHI AIUTA LA PROTESTA DEVE INOLTRARE QUESTA MAIL A TUTTI I SUOI CONTATTI

Cari amici dell’isola dei cassintegrati, dopo 80 giorni di occupazione dell'Asinara il gruppo facebook della protesta degli operai della Vinyls, di Porto Torres ha raggiunto i 100.000 iscritti. Una crescita senza precedenti per quanto riguarda la storia della lotta operaia. Si tratta della prima protesta raccontata in diretta su un blog.

Ci avete tutti aiutato tantissimo passando parola, proponendo, informandoci, o anche solo con un saluto.

Ci serve il vostro aiuto per aumentare la visibilità del blog su google.

Bastano 5 minuti: se avete un blog o un sito internet mettete il nostro banner sul vostro sito, ci aiuterete ad avere più visibilità e aiuterete la protesta di operai che dal 24 Febbraio vivono in un carcere su un’isola deserta.

Basta copiare questo codice HTML:

<a href="http://www.isoladeicassintegrati.com" title="L'isola dei cassintegrati"><img src="http://farm2.static.flickr.com/1028/4609382292_8bb8b149be..." width="150" height="56" alt="cassintegrati-banner-150x56" /></a>

PASSATE PAROLA, PASSATE IL CODICE, PASSATE IL BANNER, RIMANDATE QUESTA MAIL A TUTTI I VOSTRI CONTATTI.

e se volete fate girare anche l’evento creato su facebook a riguardo, invitateci i vostri contatti:

L’ISOLA DEI CASSINTEGRATI VA DI PARI PASSO ALLA LIBERTÀ D’INFORMAZIONE.

CHI LOTTA PUò PERDERE, CHI NON METTE IL BANNER HA GIà PERSO.

GRAZIE A TUTTI

isoladeicassintegrati.com

 

CHI AIUTA LA PROTESTA DEVE INOLTRARE QUESTA MAIL A TUTTI I SUOI CONTATTI

 

 

Je vous traduis :

"Qui aide au travers de la pétition, doit transmettre entre autres, ce mail à tous ses contacts"

"Chers amis de l'Isola dei Cassintegrati, après 80 jours d'occupation de l'Asinara, le groupe Facebook de la pétition  des ouvriers de la Vinyls, a été rejoint par 100 000 inscrits. Un résultat en hausse sans précédents depuis le début de l'histoire de la lutte ouvrière. Elle est la première protestation à se dérouler en direct au travers d'un blog.

Vous nous avez tant aidé, qui en informant, qui en faisant passer le message, qui en faisant notre propagande, qui en laissant simplement un petit salut.

Votre aide nous sert notamment en augmentant notre visibilité via Google.

Il suffit de 5 minutes seulement : Si vous avez un blog ou un site Internet, installez notre bannière sur votre site, vous aiderez ainsi à augmenter notre visibilité et vous aiderez ainsi le combat des ouvriers qui, depuis le 24 février, vivent dans une prison sur une île déserte.

Il suffit de copier ce code HTML :

<a href="http://www.isoladeicassintegrati.com" title="L'isola dei cassintegrati"><img src="http://farm2.static.flickr.com/1028/4609382292_8bb8b149be..." width="150" height="56" alt="cassintegrati-banner-150x56" /></a>     

Faites passer le message, faites passer le code, faites passer la bannière, transmettez ce mail à tous vos contacts. 

Et si vous voulez faire tourner également l'évènement sur Facebook, invitez vos contacts.

L'Isola dei Cassintegrati va de pair avec la liberté d'information.

QUI LUTTE PEUT PERDRE, QUI NE METS PAS LA BANNIERE A DEJA PERDU !

Merci à tous !

isoladeicassintegrati.com

 Pour ma part, je m'empresse d'insérer la bannière sur mon site, en haut à gauche !!!

Je vous rappelle qu'il s'agit d'une affaire grave ! La centaine d'ouvriers chimistes de la Vinyls ainsi que leur famille se sont vus mis au rencart et dans une situation dramatique, puisque sans émoluments depuis des mois,  par les hauts dirigeants de la Vinyls qui ont décidé de tout arrêter (je dirai fuir, c'est le mot le mieux adapté !) du jour au lendemain ! Le seul repreneur potentiel, la Ramco, a fait marche arrière la semaine dernière ; cette compagnie était leur ultime espoir !

QUE DEVIENDRONT CES FAMILLES DEJA EN SITUATION PLUS QUE PRECAIRE ?!!!

MEME S'ILS NE SONT PAS LES SEULS A VIVRE CETTE SITUATION, FAUT-IL IGNORER LEUR COMBAT ?

JE PENSE QU'IL FAUT LES SOUTENIR AVEC LES POSSIBILITES DE CHACUN CAR AUJOURD'HUI CE SONT EUX QUI SONT CONCERNES DIRECTEMENT PAR CE DRAME MAIS... DEMAIN, CE SERA LE TOUR DE QUI ?