Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2010

SARDAIGNE : J'AI DECOUVERT UN ARTICLE QUI ANNONCE QU'ALCOA A BIEN L'INTENTION DE TRANSFERER SES USINES DE PRODUCTION.

Ne cherchez plus !!! J'ai trouvé !!! Que nous préparent Alcoa et les autres groupes multinationaux ?

Je viens de tomber sur un article qui me laisse deviner la stratégie dans le futur du groupe Alcoa !!! Les usines de Portovesme et autres, à mon avis, fermeront de toutes façons, un jour ou l'autre ! Même si Bruxelles accepte le plan de baisse des tarifs d'énergie sur les 3 prochaines années comme l'exige le groupe Alcoa sous menaces de fermeture des sites, je pense qu'il a en tête, à mon humble avis de délocaliser sa production ! ET cet article sur lequel je suis tombée, me donne quelque peu raison (http://www.businessonline.it/news/9905/Multinazionali-in-...), article qui laisse entendre d'ailleurs, que la plupart des multinationales vont s'orienter vers de moins onéreux  et plus fructueux pâturages  !!!

Je vous en lis un extrait :"Così, l'Alcoa probabilmente resterà ancora tre anni per trasferire poi tutte le produzioni italiane in Arabia Saudita dove sta costruendo un nuovo imponente impianto; Yamaha chiuderà a Lesmo in Brianza per andarsene in Spagna, Nokia ha deciso di trasferire il suo centro di ricerca da Cinisello Balsamo a Dallas, in Texas, e anche Motorola lascia l’Italia."

Je vous traduis : "Comme ça, l'Alcoa, probablement restera encore 3 ans pour ensuite transférer toutes les productions italiennes en Arabie Saoudite où il est en train de construire un nouvel et imposant site ; Yamaha fermera à Lesmo en Brianza pour s'en aller en Espagne, Nokia a décidé de transférer son site de recherche de Cinisellon Balsamo à Dallas, dans le Texas, et également Motorolla quitte l'Italie."

Ce qui me préoccupe, c'est qu'également en France, on commence à s'apercevoir de certains prémisses de mouvements de départs, du moins des tentatives, telles que Ikéa, par exemple, suite aux évènements qui ont été annoncés ce matin, sur EuroNews !

J'ai lu quelquepart, que les conseils étaient de s'atteller à entamer  de judicieuses économies en prévision de temps qui s'annoncent très durs ! Je pense pour ma part, que le temps est venu de penser plus que tout solidarité à tous les niveaux et notamment, "resserrer les coudes" en famille.

Car ce sont les petits et moyens revenus qui paieront, cela ni vous, ni moi ne doivent en douter !!!

En région, comme en Sardaigne où cela s'avère être amorcé depuis quelques années déjà, et la situation ne fait que s'aggraver, d'où cette massive participation à la grêve du 5 février 2010, les jeunes seront envoyés en fin d'études, vers les autres pays d'Europe, voire d'Asie ou même en Arabie Saoudite, concentrés sur les grandes villes, éloignés ainsi de leurs familles et le seul choix qu'auront ceux qui voudront rester sur place, ce sera d'accepter des petits boulots à la sauvette, entrecoupés de périodes d'"aides à l'emploi" !!!

Moins malchanceux seront ceux qui auront un toit familial et un bout de terrain avec quelques deniers d'avance pour pouvoir l'entretenir et l'exploiter ou les artisans très créatifs qui pourront proposer leurs produits mais qui seront toujours en sursis face à la forte concurrence ! Il faudra certainement pour ces derniers, qu'ils déploient d'énormes efforts pour "appâter" le tourisme de passage, s'il en reste !!!

Les régions au soleil, qui n'ont pas trop de soucis de climat, telle la Sardaigne, la Corse, seront convoités par ceux qui voudront finir leurs jours au bord de mer et au soleil, comme cela existe déjà au Maroc, et qui auront su acquérir leur bien immobilier pour une bouchée de pain, faisant fi des familles à qui ils auront "volé" ce bien !

L'avenir que je perçois est certes morose mais c'est une réalité que je constate d'ores et déjà en Sardaigne et il me paraît évident que cela ne s'arrêtera pas aux limites de cette île.

J'ai constaté d'ailleurs que le peuple sarde se bât pratiquement seul car peu ou pas de médias à travers l'Europe, voire à travers le monde, ont mentionné ce qui se passait !

Les informations sont relayées par des personnes comme moi qui vont à la "pêche" pour dénicher des articles (bien souvent pondus par des journaux locaux !) qui nous laissent deviner ce qui se prépare !

Mais les personnes comme moi se sentent bien impuissantes et ne peuvent qu'écrire et transmettre leurs ressentis au risque d'être prises pour des paranoïaques !!! Les faits, les évènements qui se précipitent, pourtant, nous donnent bien souvent raison et j'en suis bien triste et inquiète !!!

Voilà un autre article de la Repubblica qui détaille un peu plus les mouvements de départ des grands groupes, en Italie et ailleurs : http://www.repubblica.it/economia/2010/02/07/news/anno_20...

Si j'établis la liste des groupes qui sont partis ou qui sont sur le point de partir, en me basant sur ce seul article, voici ce que cela donne :

- Déjà partis :

Motorola parti de Turrin ;

Pfizer parti de Milan mais aussi  de Stockolm et de Boston ;

Merck parti de Pomezia ;

Wyth parti de Catania ;

Glaxo ;

- Menacent de partir ou sont sur le point effectivement de partir :

Alcoa ;

Glaxo pour son centre de recherche qui est encore implanté ;

Fiat qui propose d'ailleurs à ses salariés de le suivre en Roumanie, il me semble, je l'ai lu quelque part, pour 300 € de salaire ;  

Yamaha ;

Nokia ;

Motorola ;

Severstal (groupe russe) cherche des acquéreurs.

Bien évidemment, d'autres multinationales sont concernées ! Je ne me suis basée ici qu'aux limites de ce raconte cet article de la Repubblica.

Tous les sites de ces groupes qui ont fermé ou qui fermeront dans très peu de temps (certains disent que cela aura lieu avant Avril 2010 !) sont, pour la plupart implantés dans le Sud de l'Italie, voire sur les îles de Sicile et de Sardaigne.

 

Les commentaires sont fermés.