Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/02/2010

GREVE EN SARDAIGNE : 50 MILLES PERSONNES ONT REJOINT LE CORTEGE A CAGLIARI !

Les organisateurs attendaient 30 milles personnes pour le seul cortège de Cagliari qui a démarré à 09H30 avec 15 milles manifestants ; petit à petit, une masse de gens sont venus les rejoindre jusqu'à former un fleuve de plus de 50 milles participants !!!

http://www.rassegna.it/articoli/2010/02/5/57950/la-sardeg...

Il se dirigent vers la Piazza Yenne où les attendent le Comité final des leaders syndicalistes.

Au milieu de tous, le Président Régional de l'Anci, Tore Cerchi ! Les représentants épiscopaux sont là également comme leur avait demandé le Pape et toutes les délégations des diverses associations !

Pour l'instant, hormis quelques petits incidents provoqués par des petits délinquants, vite réfrénés par la "Police" mise en place par les organisateurs, le cortège s'avance avec calme mais détermination.

Lavoro, oggi si ferma la Sardegna Sciopero generale dal Sulcis all'Alcoa - LASTAMPA.it.jpgLes tambours et launeddas émettent leurs sons et quelques pas de "ballo sardo" sont effectués par des manifestants formant un mur de danseurs, unis main dans la main !

Un groupe de travailleurss sont en train de manifester devant le palais du Conseil Général, attendant que le cortège arrivent devant eux, avec l'intention de les rejoindre !

Toute la ville de Cagliari est bloquée en son centre et des hélicoptères de la police survolent la ville !

Pour vous donner une idée de la situation et de l'état de colère dans lequel se trouvent les salariés d'Alcoa, j'ai trouvé une vidéo de la manifestation qui s'était déroulée le 18 Novembre 2009 à Cagliari, dès lors qu'ils ont su que les hauts dirigeants d'Alcoa avait dans l'idée de fermer les sites de Portovesme et Fusina après qu'ils aient reçu sommation de rembourser les aides obtenues illicitement !  http://www.rainews24.rai.it/it/video.php?id=17282

Il faut savoir qu'aujourd'hui, les carabinieris se trouvent parmi les manifestants et que les forces de l'ordre déployées sont envoyées tout droit du continent italien.

Même si je suis particulièrement intéressée par ce qui se trame en Sardaigne, ce qui a pour conséquence que je ne vous informe que de ce que je lis à ce propos, hélas, je ne peux être que très inquiète lorsque je lis des articles qui relatent de ce qui se trame partout ailleurs et notamment je tombe sur cet article sur http://www.apcom.net/newsesteri/20100205_131508_523a7dc_8... : "Abbiamo davanti scenario molto complicato e difficile
Roma, 5 feb. (Apcom) - Dopo i casi di Termini Imerese e di Alcoa, altre vertenze potrebbero 'esplodere'. A lanciare l'allarme è il presidente di Confindustria, Emma Marcegaglia, in occasione di una conferenza stampa sul centenario dell'associazione. "Per ora abbiamo due vertenze: Termini Imerese e Alcoa. Ma ne potrebbero anche seguire altre", afferma il presidente degli industriali. Del resto, "abbiamo davanti - sottolinea - uno scenario molto complicato e difficile". Per la Marcegaglia "quello che stiamo vedendo adesso è la conseguenza drammatica della crisi". Gli industriali, comunque, si sono impegnati "in questo anno e mezzo, con grande senso di responsabilità, per mantenere la coesione sociale e tutelare i posti di lavoro nei limiti del possibile".

Je traduis : "Nous avons devant nous un scénario très compliqué et difficile - Rome, 5 février (Apcom) - Après les cas de Termini et d'Alcoa, d'autres avertissements pourraient exploser. Emma Marcegaglia, la présidente de Confindustria, a lancé l'alarme, à l'occasion d'une conférence au cours du centenaire de l'association. "Pour l'instant, nous avons deux avertissements : Termini Imerese et Alcoa. Mais ils pourraient être suivis d'autres", affirme la présidente des industriels. Du reste, nous avons devant nous, -en sous ligné- un scénario très compliqué et difficile". Pour la Marcegaglia, "ce que nous somme en train de vivre maintenant est la conséquence dramatique de la crise". Les industriels, pourtant, se sont impliqués "dans toute cette année et demi, avec un grand sens des responsabilités, pour maintenir la cohésion sociale et sauvegarder des postes de travail dans les limites du possible".

Il est à craindre selon moi, que d'autres industriels aient bénéficié d'aides illicites et que la Commission Européenne soit en train d'étudier tous les dossiers des industriels et autres entreprises, pour leur en demander également le remboursement. Devinez qui seront les vrais payeurs ? A mon avis...la population, les petites et moyennes gens !!! Personne d'autre !

Commentaires

Comment on dit déjà? Qui va piano, va sano??? lol Je suis de tout coeur avec ce que tu fais en tout cas Maman! Un evraie journaliste!! Tu devrais te réorienter dans le pigisme... ;-) Bisous!

Écrit par : Corallia | 05/02/2010

Les commentaires sont fermés.