Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/01/2010

CRISE EN SARDAIGNE : TROIS SALARIES DU SITE ALCOA DE PORTOVESME SE SONT ENCHAINES ET CADENASSES AU PORTAIL DE L'ENTREPRISE !

Je viens d'apprendre que 3 salariés d'Alcoa Portovesme se sont enchainés et cadenassés au portail de l'entreprise !!!

En effet, le groupe ALCOA, malgré les nouvelles propositions du gouvernement italien négociant une baisse de ses factures en énergie, confirme la fermeture temporaire (?!!!) des sites de Portovesme et Fusina pour, dans un premier temps, une durée fixée à six mois !

Le chantage continue de la part du groupe qui, selon les syndicats, a l'intention évidente de fuir ses responsabilités et de fermer des sites qui ne leur rapportent plus suffisamment, laissant ainsi l'île et ses habitants dans une situation de désastre économique et écologique ! A moins que les dirigeants d'Alcoa tentent surtout d'obtenir d'autres aides de l'Etât italien !

La situation est donc nettement en train de s'aggraver et les mouvances de protestations s'enclenchent visiblement bien avant la date arrêtée du 5 février 2010 annoncée "journée de paralysie totale de la Sardaigne" !

http://www.sardegnaoggi.it/notizie.php?notizia=13265...

En fait, l'affaire remonte à fin 2009, lorsque Bruxelles exige du groupe Alcoa qu'il rembourse les 270 millions de Dollards (300 à 400 millions selon l'AFP : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gK0zuQ...) obtenus sous forme d'aides de la part du gouvernement italien, depuis 2006, et ce, de manière illégale (?!!!) selon ce que je lis sur l'article trouvé sur http://www.ilsole24ore.com/art/SoleOnLine4/Economia%20e%2...

 Le groupe refuse et enclanche une forme de chantage, pseudo-négociation, auquel répond favorablement le gouvernement italien en lachant un peu du lest et en pratiquant une nouvelle baisse des tarifs d'énergie ; mais le groupe bien décidé à ne pas rembourser cette somme ou du moins à récupérer quelquepart cette sortie d'argent inattendue interrompt l'activité d'un site et ferme le second ! Stratége économique au détriment du peuple sarde, sans aucun respect pour les salariés et sous-traitants !

 

Les commentaires sont fermés.