Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/01/2010

LA SARDAIGNE TOTALEMENT PARALYSEE CE 5 FEVRIER 2010 : LE PEUPLE SARDE SERA EN GREVE !!!

Ce que je prévoyais va se réaliser :

le peuple sarde, lassé de voir la plupart de ses jeunes diplômés sans travail, de se voir voler ses petits lopins de terre par les requins, de vivre de plus en plus précairement au profit des arrivistes qui se fichent un peu trop de leur gentillesse et de leur sens de l'hospitalité, de se voir délaissé, voire spolié par le gouvernement italien, décide une nouvelle fois comme en 2002, de s'unir pour descendre dans la rue, travailleurs, commerçants, chômeurs, pensionnés, aux fins de paralyser l'île entière pour protester massivement, tous bords politiques confondus et apolitiques ensemble, ce 5 FEVRIER 2010 !

Lorsque je disais dans certains de mes articles précédents que le peuple sarde est un peuple gentil de par sa culture mais que les jeunes ressentaient de plus en plus une sourde colère sur le point d'expulser telle de la lave, je ne me trompais pas !

Je pense que cette manifestation (dans chaque ville et village, le peuple sarde se trouvera dans la rue, avec femmes, enfants, parents et grand-parents mêlés et soudés, certainement main dans la main pour danser le fameux "ballo sardo", qui est un signe d'union et de front de révolte pacifiquement déclarée !) se déroulera de manière calme et pacifique mais que l'on pourra craindre que les autorités gouvernementales déploieront des murs de carabinieris provenant du continent car même les carabinieris sardes seront parmi le peuple !!!

La goutte qui a fait déborder le vase vient des salariés des sites du groupe américain ALCOA, spécialisé dans l'exploitation d'aluminium, ayant bénéficié de subventions de l'Etât, devenu propriétaire du site, entre autres, de Portovesme en Sardaigne, exploitant ces quelques travailleurs sardes avec un salaire de misère !

De plus, le groupe ALCOA, ayant reçu des factures d'électricité à la hausse, suite, selon les dires du gouvernement italien, à une décision de l'Union Européenne, menace de fermer ces sites et de stopper la production, ce qui mettrait au total 30 milles salariés résidants locaux, au chomage et l'île dans une situation encore bien plus précaire, tenant compte des conséquences de ce désastre économique ! Le groupe soumet donc un véritable chantage aux gouvernements nationaux et régionaux italiens ! Non content d'être devenu le principal propriétaire et exploitant des lieux, libre de gérer le personnel à sa guise sans impunités, il se permet de jouer au chat et à la souris aux fins de faire baisser ses charges, espérant bénéficier ainsi encore de faveurs supplémentaires ! Un tarif à la baisse sur l'énergie dépensée par le groupe Alcoa, étant un des plus gros consommateurs d'énergie, aura certainement une répercussion à la hausse sur les factures des habitants de l'île ! ALCOA venant de s'associer étroitement à la maison FERRARI, on devine aisément les enjeux relationnels et politico/économiques dans cette affaire !  

Les salariés de tous les sites d'ALCOA, soutenus par divers syndicats, ont manifesté pacifiquement ce 15 Janvier, devant l'ambassade des USA à Rome, et devant les portes de l'exploitation iglésienne, demandant respect, hausse des salaires et travail pour les sardes résidants locaux ! Comme je vous l'avais déjà mentionné, les entreprises américaines, canadiennes, australiennes et d'autres nationalités ont pour habitude de s'approprier des sites (montagnes également, si on s'en réfère au rêve devenu cauchemard de la mine d'or de Furteï, massacrée, puis abandonnée par les canadiens et par les repreneurs australiens qui ont utilisé des moyens chimiques pour extraire l'or, voyant que le site n'était pas rentable selon leurs prévisions, ont laissé une pollution sur le site et dans les nappes phréatiques !) aux fins d'extirper l'or et autres richesses minerales sur l'île, en amenant leur propre main-d'oeuvre alors qu'ils bénéficient de larges subventions du gouvernement italien ! Le peu d'ouvriers sardes embauchés sont exploités et traités avec un manque total de respect !

Le peuple sarde, tous les syndicats, toutes les municipalités tous bords politiques confondus et même quelques parlementaires, ont donc réagi et décidé cette journée de paralysie totale sur l'île ; on peut être certain, si on se souvient de la grève de 2002, que tout le monde sera dans la rue !

Je ne manquerai pas de vous tenir informés dès lors que j'aurais connaissance du déroulement des évènements !

 

Commentaires

On pense comme vous en france

Écrit par : frau | 06/10/2010

Les commentaires sont fermés.