Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/03/2009

ODE A YVAN COLONNA

ODE A YVAN COLONNA !

Ils veulent te tuer mon frère !
Ils veulent assassiner ton père !
Ils veulent que ton regard si droit
Soit aveuglé de désarroi !
Mais restes digne, fort et fier !
Conserves ton âme pure, mon frère !
Ils ne pourront jamais te voler
L’amour de ton Ile de Beauté !

Demain plus d’hospitalité
Pour ces chacals assoiffés
De pouvoir et de conquérance,
Ils trouveront porte blindée !
Tous nos visages seront fermés,
Ton beau sourire emprisonné,
Et le foulard de notre front
Sera transformé en bâillon !

Ils veulent te tuer mon frère !
Ils veulent assassiner ton père !
Ils veulent que ton regard si droit
Soit aveuglé de désarroi !
Mais restes digne, fort et fier !
Conserves ton âme pure, mon frère !
Ils ne pourront jamais te voler
L’amour de ton Ile de Beauté !

Ils pourront prendre du galon
Et gravir tous leurs échelons !
Ils n’arriveront jamais au sommet
De tes montagnes via ton Sentier !!!
Car ils ne connaîtront jamais
Le son des flûtes, le goût des baies,
Jamais ne seront dévoilés
Tout ton savoir et ses secrets !

Ils veulent te tuer mon frère !
Ils veulent assassiner ton père !
Ils veulent que ton regard si droit
Soit aveuglé de désarroi !
Mais restes digne, fort et fier !
Conserves ton âme pure, mon frère !
Ils ne pourront jamais te voler
L’amour de ton Ile de Beauté !

Ils veulent tous nous tuer mon frère !
Ils veulent assassiner nos pères !
Ils veulent que nos regards si droits
Soient aveuglés de désarroi !
Mais restons dignes, forts et fiers !
Conservons nos âmes pures, mes frères !
Ils ne pourront jamais nous voler
L’amour de l’Ile de Beauté !


Auteur : Christina Bianca Troncia (en ce Vendredi 27 Mars 2009, jour où un innocent, Yvan Colonna, a été jugé coupable d’un meurtre à l’issue d’un procès en appel, dont le déroulement s’est effectué sans respect des Droits de l’Homme,sans respect de la Présomption d’innocence, sans tenir compte des éléments à décharge, notamment des divers témoignages qui attestaient qu’Yvan Colonna n’était pas sur les lieux du crime ce fameux jour et que le portrait du tireur ne correspondait absolument pas à Yvan Colonna (aucun portrait robot selon les critères décrits par ces témoins n'a été établi, d'ailleurs !), de la part des Magistrats et des avocats de la Partie Civile ! )

Les commentaires sont fermés.