Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/02/2008

ELEONORA d'ARBOREA...

0d091a73cacd281f82a0fc578622bac0.jpg

ELEONORA D'ARBOREA est une référence pour tous les sardes mais surtout elle représente...LA FEMME SARDE ! Elle a un tempérament volontaire et réaliste, est courageuse et indépendante, très belle et généreuse, à l'allure fière, et est avant tout une mère très protectrice ! Gare à ceux qui voudraient faire du mal à l'enfant, à l'époux de la femme sarde !!! Telle une tigresse, elle les défendra toutes griffes dehors !

Contrairement aux idées reçues, la femme sarde n'est ni soumise, ni effacée ! Elle est parmi les familles sardes, le pilier qui, d'une main ferme dans un gant de velours, sait tenir debout et jusqu'au bout de leur vie, se sacrifiant dignement et généreusement, sa progéniture et son couple !

Un peu d'histoire :

"Éléonore d'Arborée (en italien, Eleonora d'Arborea (1347-1404) ), née à Molins de Rei, Catalogne, de Mariano IV Cappai de Bas, Juge du judicat d'Arborée et de Timbora de Roccabertì.

Le judicat d'Arborée s'étendait alors sur un tiers de la Sardaigne et en était le seul territoire indépendant. Sa beauté la fît remarquer par Brancaleone Doria, un général génois, qui l'épousa et avec qui elle ira habiter à Castelgenovese vers 1367.

Elle prit le pouvoir en 1383 après la mort de son oncle et de son frère.

Elle est célébrée à cause de la Carta de Logu qu'elle fit promulguer, une charte, premier code civil de ce type en Europe qui resta en vigueur jusqu'en 1827.

89052e7a4de6d250968b77cbc57ea211.jpg


Son décès dans un lieu non connu en 1402, 1403 ou 1404 semble être dû à la peste.

Elle passe son enfance et sa jeunesse à Oristano, auprès de son frère Ugone et de sa sœur Béatrice.

C'est le double assassinat de son frère et de sa nièce Benedetta et l'emprisonnement de son mari, Brancaleone, par les Aragonais qui la poussent à sortir du sort habituel des femmes de l'époque." (Texte tiré de Wikipédia)


Cette femme, mère de famille, comme la plupart des femmes sardes, vivait dans l'"ombre" de son époux, jusqu'à l'emprisonnement de celui-ci par les Aragonais ! Elle décida alors de tout mettre en oeuvre pour bouter les envahisseurs hors de l'île, appelant les sardes à la suivre et se battit comme une belle diablesse, campée sur son magnifique cheval, bien décidée à délivrer son époux et à venger son jeune frère assassiné qu'elle adorait !!! Elle réussit à se faire nommer "Giudicessa" aux fins de conserver l'indépendance de son territoire le Logu d'Arboréa (Large Province étendue autour de la ville d'Oristano) !!!

C'est pourquoi sa statue prône sur la place centrale d'Oristano ! 2a0de4375cbedacd59e868563a9a7d02.jpg

Je vous invite à lire (écrit en italien ! Je n'ai pas connaissance de son édition traduite en français !) "Eléonora d'Arboréa" écrit par Camillo Bellieni, qui a su raconter, telle une biographie, la véritable histoire de sa vie et ses épopées !!!

05/02/2008

LA CULTURE MUSICALE SARDE !

La musique sarde est si riche qu'il s'en trouve pour tous les goûts ! L'un des thèmes musicaux se rapproche de la musique celte et notamment de la musique irlandaise ! Ainsi que les danses sardes d'ailleurs ! On voit souvent lors de fêtes villageoises, tous les habitants, toutes générations confondues, se prendre le bras et réaliser des pas complexes sur des rythmes de plus en plus endiablés au son des "Launeddas", sorte de flûtes (cousines des cornemuses) fabriquées bien souvent par les bergers lorsqu'ils sont en transhumance avec leurs brebis !

528f1120f434b3e048da266af7c24ab0.jpgL'un des fameux groupes sardes, fort connus et ambassadeurs de la culture musicale sarde est : Cordas et Cannas ! Leur site : http://www.cordasetcannas.net

Voici, ci-dessous, un échantillon de leurs compositions :




podcast

podcast